Silverstone : Singin' in the Rain

La pluie s’est abattue sur le circuit de Silverstone pour le Moto gp. On le sait, Valentino Rossi est bon dans ces conditions, Lorenzo un peu moins, et les Ducati sont prêtes à se mêler à la bagarre. Il restait peut-être Marc Marquez pour venir semer le trouble, mais en vain.

Silverstone : Singin' in the Rain
Silverstone : Singin' in the Rain

Les pilotes sont sur la grille de départ, Jorge Lorenzo pousse le bras de son umbrella girl pour apercevoir le ciel. Pas un bon présage pour la course. Les pilotes partent pour leur deux tours de Warm-up, au ralentit… Et à la fin ils entrent tous dans la pitlane pour changer de moto. On saute de tous côtés sur les machines pneus pluies, et puis embouteillage, l’entrain est coupé. Le départ est retardé, il faut rentrer au stand. Marquez, Rossi et les autres poussent leur moto jusqu’au box pas une minute à perdre, il faut se reconcentrer pour les nouvelles conditions et vite ! Jorge Lorenzo quant à lui descend de sa deux roues et souhaite que quelqu’un vienne la chercher pour lui. Le Majorquin commence bien son grand prix, il sait ce qui l’attend…

C’est parti pour une course sans grand suspense pour le vainqueur. Mais quel stress pour les fans du Doctor. Lorenzo part en tête bien évidement, il pense assurer ses points en partant comme à son habitude. Ce qui est possible mais il suffira d’un seul pilote pour le déstabiliser.

Le Majorquin est suivi de Marquez et Pol Espargaro. Rossi passe très vite Espargaro puis Marquez, il est deuxième. Voilà nous savons qui sera le détracteur de Lorenzo. Pedrosa est cinquième, le pilote Honda pourrait lui aussi venir embêter le numéro 99, s’il rétrograde. Deuxième tour, Rossi passe Lorenzo. Il ne quittera plus la place de leader. Marquez le double aussi, il est deuxième derrière Rossi. La course va être longue mais mémorable ! Crutchlow est revenu derrière Lorenzo. Il prend sa position en deux temps trois mouvements ! Ça va faire les affaires de Rossi pour augmenter l’écart au général. Mais Crutchlow et Miller s’accrochent ! La faute à Miller, qui a cru qu’il était invincible et a tenté de dépasser son coéquipier comme un fou. Soulagement pour le Majorquin.

Lorenzo est largué, il ne reviendra plus sur l’avant de la course. Ça se bagarre un peu entre Rossi et Marquez, l’Italien garde l’avantage ! Marquez rêve de victoire mais attention le rêve pourrait s’achever dans les graviers. Pol Espargaro fait un tour dans l’herbe, bonne nouvelle pour Lorenzo, Pol était en train de le passer ! Il a décidément beaucoup de chance. Maintenant, c’est Pedrosa qui l’attaque.  Lorenzo ne veut pas encore perdre cette position, il réplique directement. Petrucci double Pedrosa, on n’attendait pas ce pilote au rendez-vous du podium. Ça se gâte à nouveau pour Jorge : Petrucci et Dovizioso sont derrière lui. Ça se chamaille un peu, le doute plane légèrement puis les deux Ducati passent la Yamaha! Et Pedrosa en profite aussi, Lorenzo ne sait pas encore si il sauvera les meubles ou si ça sera la descente aux enfers. Il reste douze tours pour en décider.  

Devant, Marquez ne lâche pas Rossi. Un dixième entre les deux pilotes ! C’est évident, Marquez va tenter quelque chose. Petrucci et Dovizioso remontent, la Ducati officielle passe d’ailleurs troisième. Il reste neuf  tours encore à parcourir, Marquez glisse, il se relève perdu et fou furieux. Le championnat ? Il peut lui dire adieu. Un pilote de moins à l’avant c’est encore une bonne nouvelle pour Lorenzo ! Il passe Pedrosa pour récupérer deux points c’est déjà ça. Et surtout, les deux Ducati reviennent très fort sur Rossi, une victoire autre que Yamaha devient envisageable. Valentino a pris un peu ses aises, pensant que l’écart était plus important, il n’a plus que deux secondes et demie d’avance. Ça devient dangereux.  La course s’arrête pour Bradl et Pol Espargaro. Lorenzo a une fois de plus eu chaud, la Tech 3 lui a accroché sa roue arrière, il s’en est valu de peu. Petrucci pousse comme un dingue sous cette pluie battante, la première victoire de Ducati est au bout ! Une seconde et demie derrière Rossi. Il lui prend une seconde ! Ces tours du circuit anglais sont d’une longueur !

Plus que deux tours, Petrucci a laissé Dovizioso derrière. Dernier tour. Rossi en remet un coup, il a trois secondes d’avance sur Petrucci, Dovizioso est troisième, triplé italien sur le podium !

C’est la fête sur le circuit tout le public est content, Rossi est tellement nerveux, il sourit à tout va et ne sait plus quoi faire pour libérer la pression. C’était une très longue course. Lorenzo entre dans son box, le casque fermé, respirant comme s’il venait de faire le marathon. Le pilote semble s’être trompé de discipline. Il embue toute la visière de son casque. Pauvre Jorge, tant de difficulté à cause d’un casque…

Prochain rendez-vous : Rossi nous invite sur ses terres à Misano, il y arrivera avec douze points d’avance sur son coéquipier, l’enfant du pays va être fêter comme il se doit. Le championnat prend un nouveau tournant, et le rêve du dixième titre pourrait devenir réalité.