Moto 3 : Kent, seul sous la pluie

Habitué des victoires depuis le début de la saison, Kent était prêt à tout pour éblouir son public sur ses terres. Une course humide qui a fait sauter plus d’un adversaire. La victoire était offerte…

Moto 3 : Kent, seul sous la pluie
Moto 3 : Kent, seul sous la pluie

Même derrière le téléviseur, c’est le brouillard total pour le Moto 3. Il en sera de même pour les pilotes et ça commence d’ailleurs très fort : Hanika et Navarro sont partis devant et se touchent au premier tour ! Première aventure dans le bac à graviers pour cette course. Isaac Vinales en profite pour prendre la tête, devant Kent et Kornfeil.

Kent n’aura pas difficile de marquer des points aujourd’hui, son rival au général, Bastianini, est onzième seulement. Les points sont en jeu et les pilotes restent tout de même prudents. Vinales se rate et chute. La victoire tant espérée lui file sous le nez. Kent est donc en tête, sur certains plans de caméra, on ne voit plus Kornfeil, qui est pourtant second. Kent prend deux secondes en un tour. Comme toujours lorsqu’il l’emporte, l’Anglais fera une course en solitaire. Tant mieux pour le public de Silverstone, et tant pis pour le suspense du podium. Fenati complète le podium suivi d’Herrera. Masbou, pourtant bien classé dans les premiers tours, n’est plus là, un détour par l’herbe le met en vingt-et-unième position. Quartararo est huitième à seize secondes de Kent. Mais rien n’est encore joué pour le Français, le sol est piégeur.  

Fenati vole lui aussi sur le tarmac, Antonelli est troisième, en bagarre avec Bagnaia, à quinze secondes de Kent. Si ça continue sur cette lancée, il n’y aura presque plus de pilote. Derrière, Quartararo est remonté sixième! Une belle performance, faut-il encore qu’il reste sur ses roues jusqu’à la ligne d’arrivée.

A deux tours du bout, Locatelli tombe également, Quartararo est donc cinquième.  Et encore un peu, Kent fait lui aussi une cabriole, un high side contrôlé, il reste sur ses roues. Il est vraiment temps que cette course s’arrête pour les pilotes. Derrière en revanche, il y a un peu plus de bagarre : Kornfeil, Bagnaia et Antonelli veulent les deuxièmes et troisièmes places ! Mais Bagnaia perd le contrôle, sa moto traverse la piste et va se jeter contre le mur des stands. Heureusement qu’il n’y avait personne derrière. Bastianini tombe dans le dernier tour, Kent va prendre vingt-cinq points d’un coup !  Quartararo échoue au pied du podium, mais c’est tout de même un bon score.

Kent fait retentir le « God save the Queen » pour son pays, et part pour le prochain grand prix avec septante points d’avance sur Bastianini. Avec un sans-faute, le pilote pourrait déjà être titré durant le voyage outre atlantique…