Moto 2 : Échéance repoussée

Zarco aurait pu être champion du monde au terme de cette course. Tous les calculs étaient envisagés mais pour cela, il fallait gagner et laisser Rabat au moins à la troisième position, cela semblait évident. Mais le champion du monde en titre ne compte pas laisser sa couronne si vite.

Moto 2 : Échéance repoussée
Moto 2 : Échéance repoussée

Johann Zarco part avec nonante-trois points d’avance sur Rabat au général, il lui en fallait donc sept de plus pour le titre !

Rabat, Rins, Lowes, Zarco, voilà le holeshot. Rabat est assez large, Lowes passe leader devant Rins. Et Zarco est juste derrière lui. Quelques petits dépassements, ça promet du spectacle.

Et du spectacle il y en a tout de suite : Simeon et Aegerter s’accrochent. Plusieurs plans d’images sont montrés. Simeon se relève tout de suite et court vers son adversaire en course et ami dans la vie. Le Suisse est à terre et ne se relève pas. Les motos doivent rentrer au box, un nouveau départ sera donné.

On prend vingt minutes de retard. Pour les TV, pas question que le Moto GP parte en retard ! Les pilotes repartiront donc pour quatorze tours. Très vite, on en informe tout le monde, Dominique Aegerter va bien, son check up semble bon. On remet les motos en route y compris celle de Simeon. Et on tente même de remettre d’allure celle du Suisse. Pas assez de temps, moto trop abimée, le pilote ne repartira pas. Et pour preuve, Xavier Siméon a posté sur les réseaux sociaux une photo avec « Domi », le pilote est souriant mais tout de même cloué au lit et bandé aux mains. 

Le départ est donc relancé : Rabat et Rins partent devant cette fois, Zarco seulement cinquième. Fin du premier tour, Rins est devant, avec même un peu d’avance, Rabat et Lowes sont collés, puis Folger suit. Zarco, le champion du monde provisoire, n’est maintenant que sixième, il ne sera pas titré au terme de la course. Il est en bagarre avec Marquez. Qui le passe.

Devant, c’est l’affrontement entre Rins et Rabat, le pilote Marc Vds semble être le plus fort aujourd’hui, mais le rookie ne lâche rien. Bref, roue dans roue, attention aux chutes. Heureusement d’ailleurs que ces deux-là sont présents, ils ont pris tellement d’avance que s’ils ne se battaient pas, même quatorze tours, ça serait trop monotone.

Il reste huit tours, Rabat devient le leader. Alex Marquez dégringole le classement, Zarco regagne une place.

On termine la course avec de superbes attaques de Rins, Rabat tient bon, il aura donc tout gagné ce week-end. Lowes complète le podium et Zarco est sixième.

Aragon c’est sûr restera en 2015, le plus mauvais week-end pour Johann Zarco. L’échéance du titre est reculée d’un grand prix au moins mais rien d’alarmant.  Il lui reste tout de même encore septante-huit points d’avance.

Dans deux semaines le Japon, pays du soleil levant. Et en parlant de soleil levant, Zarco n’aurait-il pas ce symbole sur son casque ? Serait-ce un signe de victoire à venir ? Un vol d’avion et des heures de décalage horaire nous le diront le 11 octobre.