Moto gp : Lorenzo, la revanche

Rossi avait repris une belle avance lors de la dernière course, il est temps pour lui de prouver une fois de plus qu’il est « LE » champion du monde. Lorenzo s’est pourtant envolé en solo après une chute de Marquez. Pedrosa quant à lui n’a pas facilité la tâche au Doctor.

Moto gp : Lorenzo, la revanche
Moto gp : Lorenzo, la revanche

A priori, le vrai duel aurait du avoir lieu entre Marquez et Lorenzo, une victoire de Marquez pourrait aider Rossi à perdre moins de points, qui n’en a que vingt-trois d’avance sur Lorenzo. C’est parti pour vingt-trois tours.

Lorenzo fait le holeshot comme d’habitude, on ne s’étonne même plus, devant Iannone et Marquez. Pedrosa quatrième, Rossi sixième. Ça va, il y a encore moyen de sauver les meubles. Les fans du 46 comptent sur Marquez pour semer la zizanie aux avant-postes. Lorenzo creuse déjà légèrement l’écart, Marquez est retardé par Iannone ! Marc passe plus vite qu’on ne le pensait et est derrière Lorenzo, la vraie bataille est lancée. Lorenzo lance le rythme, Marquez devient fou, il veut passer, il ne laissera pas filer Jorge aujourd’hui. Et finalement, le duel est écourté Marquez finit par aller dans le bac à graviers. Course finie pour lui. Le vainqueur de la course est Lorenzo, on ne fait même pas durer le suspense, il n’y en a pas. Pedrosa, Iannone et Rossi sont à deux secondes…

Lorenzo part et prend des secondes à chaque tour. Rossi est coincé derrière Iannone mais finit par le passer. Lorenzo, Pedrosa, Rossi, voilà le podium dès le quatrième tour. Mais on garde espoir, Valentino pourrait peut-être passer la Honda et ne perdre que cinq points mais on n’est pas encore là.

Pedrosa n’est pas tendre aujourd’hui, il est en Espagne, il est chez lui et lui aussi veut son instant de gloire.  Il a roulé remarquablement bien durant le week-end, il n’a rien à perdre, alors autant tout donner.

Rossi est dans les roues de Pedrosa. Il a quatorze tours pour décider « où passer »… On y croit, et plus les pilotes tournent et plus la course devient longue et l’espoir s’affaiblit.

Six tours du bout, Rossi attaque… Heureusement qu’il y a ces deux-là pour faire le spectacle ! Un tour plus tard, ça se passe et se repasse, ça en fait même peur à la longue, mais Pedrosa est toujours deuxième. Un tour plus tard, on recommence, mais Dani résiste comme un fou. C’est donc un pilote qui ne joue même pas le championnat qui risque de décider qui va être champion du monde cette année. Mais il joue à fond, et c’est normal, une Honda ne va tout de même pas laisser passer une Yamaha pour « les beaux yeux de Valentino Rossi », et puis ça ferait du favoritisme. Et connaissant le caractère de Lorenzo, mieux vaut éviter de s’attirer ses foudres.

Rossi a lancé sa dernière attaque au dernier tour, rien à faire. Le podium est donc composé de Lorenzo, Pedrosa et Rossi.

Il reste quatre grands prix, le suspense est de mise plus que jamais, si Lorenzo remporte encore trois courses il dépassera Rossi au championnat et tout pourrait se corser pour l’Italien. En revanche, la tournée outre-Atlantique, profite au nonuple champion du monde, alors il n’a pas de souci à se faire le titre est encore à portée de main. Dans deux semaines, le Moto Gp sera donc diffusé sur nos écrans à 6H50 pour les plus matinaux. Le Japon ouvre la série de trois grands prix hors de nos frontières.