Motegi: Pedrosa distribue les cartes

Il y a deux semaines à Aragon Pedrosa avait pris possession de la seconde place, entre Lorenzo et Rossi. Le Majorquin avait pu prendre un maximum de points sur son adversaire. Au Japon, c’est au tour de l’Italien de bénéficier d’une faveur : Dani est parti chasser Jorge, offrant au public une bagarre mémorable et quatre points supplémentaires d’avance au nonuple champion du monde.

Motegi: Pedrosa distribue les cartes
Motegi: Pedrosa distribue les cartes

Le temps est incertain, la piste est humide, une course favorable pour Valentino Rossi. Le circuit sèche mais on n’envisage pas de changement de moto comme on en a déjà beaucoup vu cette année. Sur la ligne de départ, Lorenzo est en pole suivi de Rossi, Marquez est troisième. Le champion du monde en titre a peut-être un avantage à tirer sur ce circuit.

Autre information pour les essais : Alex De Angelis a chuté lourdement lors de la dernière séance d'essais libres, il a été transféré à l'hôpital en hélicoptère, l'état de santé du pilote ne s'est pas amélioré. Il se révèle même de plus en plus inquiétant alors que les examens initiaux affichaient cinq fractures aux vertèbres, une à la clavicule et au sternum. Mais le pilote originaire de Saint-Marin souffrirait également d'une petite hémorragie cérébrale et a été plongé dans un coma artificiel.

Retour à la course : Les pilotes partent en pneus pluie. Rossi fait un beau départ et prend lors d’un court instant le devant de la course mais très vite Lorenzo reprend le leadership. Dovizioso est troisième et Rossi perd du terrain sur son adversaire ! On imagine déjà un tournant dans le championnat, Lorenzo reprendra une fois de plus cinq points à Rossi. L’Italien laisse s’envoler son adversaire qui impose une cadence très soutenue. Dovizioso ne le lâche pas, et fait perdre deux secondes en trois tours au numéro 46.

Devant, Lorenzo, seul, se met même à battre les records en course… Il redoute les derniers tours, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Il ne veut pas perdre des points au championnat.

Entre Lorenzo et Rossi, il y a maintenant plus de deux secondes, et Dovizioso est toujours aussi menaçant ! C’est clair, le championnat est en train de se jouer. Rossi ne peut pas se permettre de finir comme deux semaines auparavant, il signerait par conséquent l’échec pour le titre.

Espargaro et Bradl, ne se suivent pas mais vont tout de même chacun à leur tour visiter l’extérieur de la piste, ils restent tout de même en selle. Jack Miller, en revanche, fait également une balade et ne repartira plus.

La Ducati lâche enfin Rossi. Lorenzo est seul, tout comme Rossi et Dovisiozo. C’est la mi-course, pas encore de belles bagarres en vue. Ce qui pourrait relancer la course, ce sont les pneus. S’ils se dégradent les pilotes vont se retrouver en difficulté. Petrucci tombe, Iannone fait la même opération quelques virages plus loin. Le Team italien ne peut maintenant plus que compter sur Dovisiozo pour assurer les points du team.

Pour la troisième place, Pedrosa vole la position à Dovizioso. Vraiment pas de chance pour Ducati aujourd’hui, il n’y aura pas de podium. Devant, Lorenzo, ne prend enfin plus d’avance mais il est à plus de trois secondes ! En plus, la Honda numéro 26 remonte sur Rossi, c’est limite impenssable, virage après virage la moto orange se colle de plus en plus à la Yamaha. Certes il est loin mais Rossi est vraiment sans défense. Ce serait une catastrophe pour Rossi au classement général, on envisage le même scénario qu’il y a deux semaines. Et effectivement, Pedrosa prend la deuxième place. Et tel un fou furieux il continue sur sa lancée et remonte sur Lorenzo! En quelques tours à peine, le Majorquin se retrouve deuxième comme si il ne l’avait pas vu venir et est complétement déstabilisé. Rossi peut saisir une chance sur le circuit japonais. Pas de victoire au programme mais de jolis points en jeu.

Entre monotonie et palpitation, on en oublierait le champion du monde en titre : Marc Marquez était cinquième, il va prendre également l’avantage sur Dovisiozo pour la quatrième place.

Rossi est totalement revenu sur Lorenzo, une petite bagarre ne serait pas de refus. Lorenzo part à la faute et est trop large. L’Italien prend l’avantage et la seconde position. Les pilotes passent la ligne d’arrivée, Pedrosa remporte sa première victoire de l’année, lui qui n’avait plus gagné depuis Brno en 2014.

Valentino Rossi s’en sort avec dix-huit points d’avance au général, pas encore assez pour se reposer mais c’est déjà une avance considérable étant donné qu’il ne reste que trois courses. Les statistiques sont lancées : Si Lorenzo gagne et que Rossi est toujours second. Le Doctor gardera tout de même le titre entre ses mains. Mais tout est encore possible et le suspense pourrait durer jusqu’à Valence.

Pas de temps à perdre, cette semaine déjà, c’est en Australie que les pilotes se disputeront sur le circuit de Philip Island. Il faudra que Lorenzo ruse d’avantage pour venir à bout de ce diable de Rossi qui a brillé par sa régularité cette année ! Dans moins d’un mois, la compétition Moto Gp fermera son chapitre pour l’année 2015. Mais l’attente sera très longue pour les fans de Valentino Rossi.