Sepang : Dangereuse alliance

Valentino Rossi domine le championnat depuis le début de cette saison 2015. Une situation qui n’est pas du goût de Jorge Lorenzo. Entre scoops et rumeurs, la catégorie Moto Gp s’est transformée en un réel crêpage de casque. Marquez est au tapis, la faute à Rossi ou pas… La sanction est tombée. Marc et Jorge en intriguent plus d’un sur leurs intentions. Mais la grande sagesse de ce week-end reste le vainqueur : Dani Pedrosa. Et si les quatre fantastiques prenaient des allures d’un choc des titans.

Sepang : Dangereuse alliance
Sepang : Dangereuse alliance

Sur la grille de départ, c’est l’angoisse. Pedrosa est premier suivi de Marquez. Les Honda sont dominantes ce week-end. Ensuite les Yamaha, leur position en qualification peut-être très décisive. En effet, Rossi est venu s’emparer de la troisième position juste devant Lorenzo. La bataille est lancée. Et pour l’anecdote cocasse des qualifications, rappelons tout de même que Jorge pensait avoir pris le troisième temps, il s’est rendu dans le box fermé et s’est évidement fait refouler. Une humiliation totale pour celui qui se voyait déjà prendre la tête du championnat en Malaisie.

Durant la conférence de presse, lors de l’arrivée à Sepang, Rossi a tenu des propos très intrigants. Entre ironie et réalité, les fanas se sont un peu perdu. Valentino accuse Marquez d’avoir été complice de Lorenzo en Australie et d’avoir retardé la course pour que le Majorquin prenne un peu d’air devant. Mais aussi d’être vexé d’avoir perdu en Argentine et à Assen. L’Italien chouchou du public déclare même qu’il aimerait voir la chambre de Marc et qu’il ment surement sur le fait qu’il a un poster dans celle-ci. Nous n’irons pas voir mais ce comportement ouvre de nombreux débats. Alors Marquez est-il vraiment en alliance avec Lorenzo ? C’est ce que la course laissera entrevoir en tout cas.

Le départ est donc lancé, c’est parti pour vingt tours. Le circuit malaisien est très long et se compose entre autre de deux longues lignes droites, les Ducati ont donc peut-être leur épingle du jeu à sortir.  Pedrosa en tête, Rossi est derrière les deux Honda, les deux Ducati ont passé Lorenzo. Il les repasse vite mais il est toujours derrière Rossi. Plus pour longtemps.

Deuxième tour, Lorenzo passe Rossi. Iannone a un problème technique déjà une Ducati au box, dommage c’est un adversaire de Jorge en moins. Lorenzo bat le record du tour en course, objectif : aller titiller les Honda et prendre un maximum de points à Rossi. Lorenzo passe Marquez. Et c’est là que la course prend un tournant dramatique pour le nonuple champion du monde. Lorenzo remonte sur Pedrosa, Rossi passe Marquez ! Il n’y a que trois tours qui se sont écoulés. Duel Rossi Marquez, ça fait de l’animation c’est une certitude mais le championnat est quand même à jouer et l’Italien aimerait aller se bagarrer un peu avec le Majorquin. C’est ici que se décide le titre, on se passe et repasse sans cesse, et durant ce temps, Pedrosa et Lorenzo s’en vont. Rossi et Marquez règlent leurs comptes... Lorenzo n’est plus qu’à six dixièmes de Pedrosa, il sait aussi que c’est là que le titre se joue.

Marquez et Rossi se disputent comme des chiffonniers, se passent de multiples fois. On sent l’Espagnol très chaud, et on en arrive à la conclusion : Marquez veut faire tomber Rossi ou du moins le mettre en difficulté, il espère lui faire perdre le championnat, mais pourquoi ? Finalement le duel s’achève, et c’est Marc Marquez qui est dans le bac à graviers. L’explication en reste un mystère. Oui Marquez à attaquer Rossi. Effectivement la jambe de Rossi a bougé comme un coup sur Marquez mais rien n’est sûr. L’Italien se défend en après course et annonce que le guidon de Marc est venu toucher sa jambe et c’est pour cette raison que son pied a glissé.

Sur les réseaux sociaux, le public s’enflamme tout de suite. On dégote des images de toutes sortes, on crie au scandale. Le casque de Marquez a peut-être touché le genou de Rossi. Lorenzo aurait passé Valentino sous drapeau jaune. La Dorna en veut à Rossi. Les fanas n’en resteront pas là, et la presse non plus. Elle est toujours là pour pimenter les relations entre pilotes ces derniers temps. Mais une conclusion est certaine : Rossi avait raison en conférence de presse, Marquez se rattacherait bien au  clan « Vamos Jorge ».

Plus tard, Dovizioso, quatrième, chute également. Pas un bon jour pour les Italiens. Devant, Lorenzo se rapproche de Pedrosa... S’il le passe, on arrivera à Valence pratiquement à égalité Rossi-Lorenzo !

Derrière, grosse bagarre entre Smith et Crutchlow pour la quatrième place. Devant, Lorenzo a perdu du temps, il est une seconde et demie derrière Pedrosa. Rossi aurait dans ce cas bien sauvé les meubles... Sauf que l’on indique alors que l’accident de Marquez/Rossi est sous investigation, un des duels les plus attendus pour le championnat est en train de prendre fin telle une mauvaise bagarre dans une cours de récréation.

Devant, Pedrosa a pris trois secondes à Lorenzo, il va gagner dignement et en fait, personne ne s’en aperçoit. Ce que tout le monde voit, c’est que Rossi est à sept points devant Lorenzo, et qu’il affrontera toute l’Espagne... en Espagne !

C’est l’heure de la ligne d’arrivée et du podium, mais tout ce qu’on attend c’est le verdict de la direction de course. Rossi reste stoïque et profite du podium comme à son habitude. Lorenzo de son côté, hué par la foule, quitte la cérémonie du champagne. Les affrontements ne sont pas finis. Lorenzo demande la disqualification de Rossi, le clan Honda s’enflamme. La sanction tombe : Rossi partira de la dernière position à Valence, autant dire le championnat est perdu sauf si un miracle se produit. Le nonuple champion du monde parle même de ne pas participer à la course mais ça serait s’avouer vaincu.  

La guerre est déclarée entre Rossi et Marquez/Lorenzo, mais aussi avec les fans du pilote qui ne comptent pas laisser faire une telle injustice. La sérénité du sport Moto Gp s’est envolée en Malaisie.

Dans deux semaines, à Valence la dernière manche Moto Gp se jouera. Rossi arrivera sur le sol espagnol en tête du championnat. La fin de l’histoire n’est pas écrite encore et des retournements de situations pourraient avoir lieu. Mais lesquels ?