Moto 2 : La victoire attendue

Course sans trop de rebondissement mais on attendait Lowes depuis le début de la saison. On le dit favori depuis un an, enfin, c’est chose faite, il prouve qu’il peut enfin sortir son épingle du jeu et devenir un sérieux adversaire.

Moto 2 : La victoire attendue
Moto 2 : La victoire attendue

Sam Lowes a donc marqué le meilleur temps en qualification suivi de Folger et Cortese. C’est le premier des deux Allemands qui part en holeshot pour prendre le meilleur, dès les premiers virages. Les chutes démarrent très fort : Wilairot et Vierge se sont accrochés dès le premier tour, les pilotes sont à terre immobiles et les motos sont totalement détruites. A ce moment, on parle même peut-être d’un drapeau rouge pour arrêter la course, plus de peur que de mal les deux hommes étaient simplement sous le choc et ont pu évacuer le bac à graviers rapidement. Lowes a pris la tête, on sent déjà qu’il n’y aura pas grande bagarre! Folger le suit, Rins est troisième, Morbidelli est derrière lui et ce groupe de quatre donne le rythme.

Alex Marquez fait un dépassement puis chute, le pilote était pourtant bien parti et avait pris une meilleure position que d’habitude. Devant, toujours pas de bagarre, les pilotes se suivent tel un petit train du premier au dernier. Le champion du monde en titre, Zarco, est remonté de la quatorzième à la dixième place, c’est assez pour se mettre dans les points mais trop moyen pour conserver le sacre. Kent et Axel Pons tombent. Décidement pour une course monotone, ils tombent les uns après les autres !

On espère toujours que Folger et Rins vont se rapprocher de Lowes, pour y mettre au moins un peu de suspense. Chute de Schrotter à la moitié de la course. Il repart et rechute de plus belle, mieux vaut rentrer avant de se faire vraiment mal.

A dix tours de l’arrivée, Zarco est huitième, en bagarre avec les Suisses Aegerter et Luthi,  si rien ne change au classement, le Français va perdre très gros au profit de Lowes. Oliveira venait se joindre à la lutte avec Luthi mais il tombe également, c’est finalement Zarco qui prendra tout de même le meilleur de ce petit groupe.

Baldassari chute, Zarco est cinquième du coup, un beau jeu du destin. Lowes passe l’arrivée, deuxième course du GP d’Espagne sans vainqueur espagnol. Folger est deuxième suivi de Rins. Autant dire que rien n’a vraiment changé. L’Anglais est en tête du classement provisoire du championnat avec dix points de plus que Rins et seize points supplémentaires par rapport à Zarco. Rien n’est perdu mais l’écart se creuse pourtant déjà…