Catalunya : Que justice soit faite

Cette saison, les pilotes ne sont pas décidés à gagner dans leur pays. Valentino Rossi rafle la victoire à Jerez, abandonne au Mugello et laisse Lorenzo l’emporter. Au vue des courses passées, le gagnant ici ne sera pas espagnol, mais les Honda sont très fortes. Faites vos jeux, que le meilleur gagne!

Catalunya : Que justice soit faite
Catalunya : Que justice soit faite

Pole de Marquez. Lorenzo réussit à sauver la deuxième place sur la grille, un holeshot en vue. Marquez doit prendre sa revanche sur la victoire qui lui a été arraché de quelques millième par Lorenzo. Et Rossi ne se laissera pas marcher sur les pieds non plus. Le Majorquin a du souci à se faire.

Le Doctor a été le meilleur au warm up, ce qui rend cette course encore plus intéressante, tous sont prétendants à la victoire. Il y a vingt-cinq tours au programme. Lorenzo part devant comme d’habitude, suivi par Marquez et Iannone, qui ont fait un superbe départ. Pedrosa passe la Ducati, Rossi est seulement sixième, puis cinquième, puis quatrième, chaque tour il gagne une place… Il a passé Vinales et Iannone ! Il bat le record du tour, les quatre fantastiques sont en tête ! Lorenzo prend une légère avance mais n’arrive pas vraiment à se débarrasser de Marquez. Rossi passe Pedrosa, à ce moment on imagine déjà le numéro quarante-six aller chercher la première place.

Vinales et Pedrosa se font une bagarre sublime, le jeune pilote Suzuki veut montrer qu’il est le futur concurrent Yamaha donc pas de pitié pour Honda! Quatrième tour, Valentino passe Marquez, le groupe de tête est en petit paquet. Lorenzo est très fort pour les courses en solitaire, mais très décevant lors de bagarre. Rossi prend les commandes de la course, même à Barcelone, triomphe dans les tribunes. Puis Marquez passe Lorenzo, pourquoi ne l’avait-il pas fait avant ? Les deux Espagnols se protègeraient-ils encore ? Bref, aujourd’hui il est hors de question de finir sur une note négative et accentuer les tensions.

Pedrosa passe Lorenzo, Vinales tente aussi sa chance, ça ne passe pas. Il le double mais est large, Lorenzo ne se laisse pas faire. Maverick est assez joueur, alors autant aller se mesurer à sa future moto. Devant petite bagarre entre Rossi et Marquez. Il reste quatorze tours, Vinales passe Lorenzo. Course mémorable, il y a une belle animation, les dépassements sont propres, pas de chute pour le moment!

Iannone perdra l’an prochain son guidon chez Ducati, écarté par Jorge Lorenzo en personne. Il a le voleur de moto juste en ligne de mire. L’Italien est nerveux et même parfois un peu maladroit, ce duel va être très chaud.  Il se rapproche de l’Espagnol a toute allure, Iannone accroche Lorenzo, ils sont tous deux à terre, Lorenzo fait un signe de « coup de boule » à son adversaire. Mais nous sommes au regret de lui annoncer qu’il n’est pas sur un terrain de foot, et l’Euro ce sera dans une semaine… Provocateur et assez vulgaire lors des derniers grand prix envers les fans de Rossi. Jorge ne partira pas de l’Espagne sur une bonne note.

Pedrosa est troisième et tout seul, il décroche un podium la tête haute. Encore six tours, superbe course, Marquez va commencer à attaquer. Il se rapproche des roues de Rossi. Et c’est le premier « Une-Deux » ! Et on remet ça, il reste quatre tours ! Trois tours, Marquez passe. Rossi reprend son dû, Marquez fait un large et perd quelques mètres.

On l’aura compris le gagnant du jour, Valentino Rossi était bien décidé à reprendre ce qu’il avait perdu en Italie. La foule est en délire. Les pilotes arrivent dans le box fermé pour les interviews. Arrêt sur image, poignée de main entre Rossi et Marquez. Inattendu, controversé, le grand Doctor sonne la fin des hostilités aujourd’hui.

Marquez est en tête du classement général avec dix points d’avance sur Lorenzo. Rossi, quant à lui, a vingt-deux points de retard sur le leader. Tout est encore jouable et sans aucune erreur de la part des pilotes, les prochains grands prix vont être disputés avec poigne et force de vaincre.

Prochain rendez-vous dans trois semaines, sur le circuit d’Assen, qui, contrairement à l’habitude se déroulera le dimanche et non le samedi. Circuit favorable à Rossi, où Marquez a surement encore quelques comptes à régler…