ERC - Ypres : Le grand huit pour Loix

Freddy Loix décroche son huitième succès au rallye d'Ypres. Le pilote Skoda s'est joué des pièges de cette deuxième journée pour contrôler Bryan Bouffier 2e et Craig Breen, miraculeux 3e. La dernière ES a été annulée : deux voitures y ont pris feu !

ERC - Ypres : Le grand huit pour Loix
Loix, maître des routes du rallye d'Ypres (ERC)

L’escale française de la deuxième étape de l’épreuve belge de l’ERC était très attendue. Pour plusieurs pilotes, les routes du Nord Pas de Calais ont offert un grip bien meilleur que les spéciales belges, traditionnellement très piégeuses. Demandez à Aigner, parti sur un peu large dans un virage.

Une différence que n’a pas spécialement ressenti le leader Freddy Loix. Le Belge a su dompter sa Fabia S2000 tout au long de cette deuxième étape et a contrôlé le retour d’un Bryan Bouffier offensif depuis le matin.

Parti avec 1’36" de retard ce matin, Bouffier n’a pu combler que quelques secondes sur la Skoda de Loix avant la dernière boucle de la journée. Craig Breen, malgré un tout-droit dans l’ES14, prend le dernier accessit du podium, suite aux déboires de Paddon et de sa Ford Fiesta.

Paddon sort fort

ES14, sur une portion en 6e, donc à haute vitesse, la Fiesta de Paddon est sortie de la route assez violemment. Abandon pour le Néo-Zélandais qui avait montré de très belles choses jusque là. Plus de peur que de mal au final, mais une désillusion pour Hayden Paddon.

Avant le dernier run de la journée, Loix possédait 1’32" de marge sur Bouffier, lui-même 29"5 devant Breen

Dernière ES hécatombe

Jusque dans la dernière spéciale, rien n’avait bougé pour le podium. C’est la lutte pour la 4e place qui focalisait toutes les attentions. Moins de 13" séparaient Vanneste 4e, de Kobus 6e. Mais les choses se sont précipitées dans l’ultime tronçon chronométré.

Vanneste est rapidement porté arrêté, et on apprend que sa voiture est en feu. Et ce n’est pas fini, puisque Pajunen voit aussi sa monture partir en fumée.
Autre victime, Craig Breen, sorti un peu large, et coincé hors de la route. Les spectateurs vont finalement remettre la voiture sur le bon chemin. L’ES sera finalement annulée par les commissaires face à ce véritable chaos, et le classement final mettra de longues minutes à arriver.

Loix remporte au final le rallye devant Bouffier et Breen. C’est son 8e succès sur ses terres belges. Une bien belle façon de conclure un rallye épique de bout en bout !