WRC - Australie Etape 3 : Ogier quatre à quatre

Auteur de quatre temps scratchs sur les quatre ES proposées aujourd'hui (hors Super Spéciales), Sébastien Ogier a largement dominé cette troisième étape du rallye d'Australie. Son avance sur Hirvonen dépasse les 40" et le titre mondial se rapproche.

WRC - Australie Etape 3 : Ogier quatre à quatre
Sébastien Ogier à une journée du titre mondial (WRC)

Cette troisième journée du rallye d'Australie était largement redoutée par les pilotes en raison de la très longue spéciale de Nambucca. 49,9 kms pour être très précis entre les forêts australiennes à des vitesses dépassant bien souvent l'entendement. Autre risque, les arbres qui bordent les pistes des antipodes et qui servent bien souvent de rails de sécurité. Mais rien de tout cela n'a perturbé un Sébastien Ogier des grands jours.

Un Grand Chelem en Australie

Avec tous les meilleurs temps du jour, Ogier et sa Polo R WRC n'ont laissé aucune chance à leurs rivaux de faire leur retard. Des rivaux au premier rang desquels Mikko Hirvonen. Le pilote Citroën, pourtant roi d'Australie depuis 2006, n'a pas été en mesure de contester le leadership d'Ogier. Relégué à 42" à la fin de cette journée, Hirvo n'espère sans doute plus grand chose, si ce n'est une erreur du Français ... ou une petite casse sur la voiture allemande.

Thierry Neuville conserve sa 3e place sur sa Ford Fiesta RS WRC. Le jeune Belge remonte petit à petit sur la Citroën d'HIrvonen, mais l'écart de 28" entre les deux hommes sera difficile à combler. Reste que Neuville a de nouveau fait parler son talent sur ce rallye. Il sera sans aucun doute l'homme-clé du marché des transferts à venir.

Meeke out

Nominé en lieu et place de Dani Sordo sur ce rallye d'Australie, Kris Meeke effectuait une solide prestation avant de sortir de la route dans l'ES13, le deuxième passage dans Nambucca. L'Irlandais était alors 4e et menaçait Thierry Neuville pour la dernière marche du podium. Nouvelle désillusion pour Meeke, qui a néanmoins prouvé qu'il était encore très rapide. Cela aura-t-il été suffisant pour convaincre la marque aux chevrons de le conserver pour 2014 ?

Il reste encore une journée de course avant que Sébastien Ogier ne décroche ce premier titre qui lui est promis depuis le Monte-Carlo.