WRC - Australie Etape 4 : Pour un tout petit point ...

Il manque un point à Sébastien Ogier pour coiffer enfin sa première couronne mondiale. Le pilote Volkswagen s'est imposé en Australie, mais la deuxième place de Thierry Neuville, décrochée in extremis, retarde le sacre annoncé d'Ogier.

WRC - Australie Etape 4 : Pour un tout petit point ...
Sébastien Ogier, archi-dominateur en terre australienne (WRC)

Avec 19 temps scratchs sur 22 lors de ce rallye d'Australie et les trois points glanés lors de la Power Stage, Sébastien Ogier a rempli sa partie du contrat en vue de l'obtention du titre mondial aux antipodes. Derrière, il ne fallait pas que Thierry Neuville et sa Ford Fiesta RS WRC ne finissent deuxième. Jusqu'au dernier chrono, Mikko Hirvonen jouait parfaitement le rôle de tampon entre les deux derniers prétendants pour le titre mondial. Jusqu'à ce fameux dernier chrono.

Neuville opportuniste

Comme souvent en sport mécanique, le sort a joué encore une fois un rôle prépondérant dans l'issue de ce rallye. Hirvonen était victime d'une crevaison qui permettait au Belge de passer le Finlandais au général et de marquer un tout petit point, suffisant pour retarder l'échéance. Ogier s'impose donc devant Neuville et Hirvonen. Latvala suit en quatrième position et devance Ostberg, Mikkelsen et Novikov. 

Meeke cale au finish

Comme en Finlande plus tôt dans l'été, Kris Meeke a démontré une certaine pointe de vitesse sur les psites australiennes. Mais comme en Finlande, l'Irlandais a failli dans la fiabilité. Parti en tonneau hier, le pilote Citroën n'a dû qu'au travail acharné de ses mécanos le droit de disputer la dernière étape. Pire pour la marque aux chevrons, Meeke partait une nouvelle fois trop large et arrachait sa suspension dans la dernière ES et a abandonné. Désillusion pour le remplaçant de Sordo, qui jouait gros en vue de son avenir en Mondial avec Citroën.

Sébastien Ogier devrait logiquement être couronné lors du rallye de France-Alsace début octobre. Un sacre qui serait symbolique à double titre, puisque Ogier pourrait être titré en France et sur les terres de son ancien rival, Sébastien Loeb.