ERC - Pologne : Au bonheur de Kajetanowicz

Kajetan Kajetanowicz s'est imposé lors de la manche polonaise de l'ERC. Il devance Bryan Bouffier, en lice pour la gagne jusqu'à ce que son amortisseur arrière droit casse dans l'ES9. Robert Kubica a encore impressionné mais a été contraint à l'abandon.

ERC - Pologne : Au bonheur de Kajetanowicz
Kajetanowicz, héros du rallye de Pologne (FIA ERC)

Bryan Bouffier et la Pologne, c'est une belle histoire d'amour. Le Français est quasiment à domicile puisqu'il a décroché par trois fois le titre de champion de Pologne. Un exil salvateur au milieu des années 2000 pour Bouffier qui est revenu ensuite sur la scène internationale par la grande porte en empochant la 100e édition du Monte-Carlo. Pour cette manche polonaise de l'ERC, l'ancien champion de France des rallyes ne visait rien d'autre que la gagne.

Bouffier contre Kubica

Dès le début de la course, Byran Bouffier s'empare des commandes de la course avec le meilleur temps dans l'ES1. La première journée se déroule sans accro pour le Français, qui pointe en tête après les six premières épreuves spéciales, devançant l'autre homme fort de ce rallye, le héros de toute une nation Robert Kubica. L'ancien pilote F1 garde le contact avec Bouffier, ne concédant que 17". Derrière, on retrouve le local Kajetanowicz et sa Ford Fiesta en embuscade à 22" de la tête de la course. Malheureusement, le superbe duel Bouffier-Kubica va tourner court.

Kubica out

Dernière ES de cette première journée, et le premier rebondissement intervient lorsque Robert Kubica arrache une roue et doit renoncer. Bouffier pense pouvoir souffler mais Kajetanowicz reste menaçant en revenant à 16" de la Peugeot. La suite du rallye annonçait un nouveau duel.

Bouffier perd gros

Dans l'ES9, Bouffier casse un amortisseur et perd la tête du rallye au profit de Kajetanowicz. Le Polonais bénéficiait alors de 20" d'avance avant les dernières ES du jour. Une avance définitive puisque Bouffier en reviendra pas en fin d'après-midi ce dimanche. C'est une superbe victoire pour Kajetanowicz au nez et à la barbe des acteurs réguliers du championnat. Un jour de gloire pour lui et la Pologne.