ERC - Sanremo : Forza Basso !

C’est une histoire de crevaison qui aura décidé de l’issue de l’édition 2013 du rallye Sanremo. Bouffier, Scandola, Andreucci, tous les favoris ont été frappé par la malchance. Et c’est Giandomenico Basso qui émerge au final pour s’imposer.

ERC - Sanremo : Forza Basso !
3e succès à Sanremo pour Basso (ERC)

C’est Bryan Bouffier et sa Peugeot qui vont partir les plus vite vendredi en début de première étape. L’ancien vainqueur du Monte-Carlo et champion de France impose sa 207 S2000 dès les deux premières ES. Mais dans la troisième spéciale, Bryan tape une barrière et endommage sa suspension arrière droite. Il perd les commandes de la course au profit de Andreucci avant la fameuse boucle de nuit.

Breen out

Si Andreucci consolide son leadership à la fin de la première étape, le perdant de la première journée est sans conteste Craig Breen. Le pilote Peugeot abîme sa roue arrière gauche et voit ses espoirs s’envoler dans la nuit italienne. La dernière étape s’annonçait assez ouverte.

Je crève, tu crèves

Jusqu’à l’ES7, Paolo Andreucci semble se diriger vers un succès facile, mais l’Italien crève à son tour et perd 10′. Autre perdant de cette ES, Scandola, victime aussi d’un pneu récalcitrant mais aussi d’un moteur à la température ayant tendance à s’envoler. Du coup, Bouffier revient dans le match pour la gagne à 17" de la tête de la course occupée par le vétéran Basso déjà double vainqueur du Sanremo.

Bouffier la poisse, Basso la gagne

Bouffier est déchaîné et va revenir à 7" de Basso avant la dernière ES. On pense que le Français ne peut que passer Basso, mais une nouvelle crevaison anéantit ses espoirs. Basso remporte son troisième Sanremo devant Lappi et Perico. Bouffier termine 4e à six petites secondes du podium. Il restera le grand bonhomme de ce rallye Sanremo 2013.