Rallye de Finlande : Latvala de bout en bout

Après 2 journées et demies parfaitement gérées, Jari-Matti Latvala a vu revenir Sébastien Ogier à moins de 5 secondes à l'entame de la dernière journée qui comportait 3 spéciales pour 36km de secteur chronométrés. Mais le local résiste et s'offre une 11e victoire en WRC.

Rallye de Finlande : Latvala de bout en bout
© L'Equipe
Rallye de Finlande
Jours 3 et 4

Au soir de la première journée la marge entre les deux pilotes VW Latvala et Ogier était de 4"5 mais après la seconde étape le Finlandais n'avait plus que 21"3 d'avance sur le Français, passé 3ème derrière Kris Meeke. Après une bonne matinée conclue avec une trentaine de secondes d'avance sur Ogier, Latvala a vu fondre le champion du Monde en titre sur lui dans l'après-midi à cause d'un problème de freins. Avant la dernière journée, le Français était revenu à 3"4. Mais dans les 3 dernières spéciales du rallye, ce dimanche, le Scandinave a géré et remporté son rallye national pour la seconde fois après 2010. 

Top 10 du Rallye de Finlande
Rang Pilote Equipe Temps Différence
1 Jari-Matti Latvala (FIN) Volkswagen Motorsport 2h57'23"2  
2 Sébastien Ogier (FRA) Volkswagen Motorsport   +3"6
3 Kris Meeke (GBR) Citroën Total Abu Dhabi WRT   +50"6
4 Andreas Mikkelsen (NOR) Volkswagen Motorsport   +1'52"6
5 Mikko Hirvonen (FIN) M-Sport WRT   +2'49"7
6 Juho Hanninen (FIN) Hyundai Motorsport   +4'29"0
7 Elfyn Evans (GBR) M-Sport WRT   +5'25"8
8 Hayden Paddon (NZL) Hyundai Motorsport   +6'17"8
9 Henning Solberg (NOR) M-Sport WRT   +12'07"0
10 Karl Kruuda (EST) Ford   +14'44"7

L'Estonien Kruuda l'emporte en WRC2.

Bon pour le moral du finlandais, Ogier toujours plus proche du doublé

Au classement du Mondial pilotes, Sébastien Ogier, vainqueur de la power stage pour 0"1 sur le vainqueur du week-end, compte maintenant 187 unités. Latvala pointe à 44 points. Ce succès redonne le moral au Finlandais qui sait que son coéquipiers va remporter une second titre mondial d'affilé devant lui, c'est lui même qui le dit, il ne vise plus le titre. Le Gapençais, lui, peut se montrer serein avant les cinq dernières épreuves de la saison : Allemagne, Australie, France, Espagne et Grande-Bretagne.