Porical envoie le Stade Français en finale

Menés durant une bonne partie du match, les Parisiens ont arraché leur qualification pour la finale dans les derniers instants du match (22-25) grâce à une dernière pénalité de Jérôme Porical.

Porical envoie le Stade Français en finale
Perpignan
22 25
Stade Français
Perpignan: Hume ; Sid, Marty, Mafi, Planté ; (o) Hook, (m) Cazenave ; Narraway, Tuilagi (cap), Strokosch ; R.Taofifenua, Leo ; Pulu, Guirado, Taumalolo. Remplaçants: Terrain, S.Taofifenua, Schuster, Vilaceca, Mélé, Piukala, Michel, Guiry.
Stade Français: Porical; Sinzelle, Doumayrou, P. Williams, Bonneval; (o) Plisson, (m) Dupuy; Lyons, Parisse, Rabadan; Lavalla, Mostert; Slimani, Sempéré, De Malmanche. Remplaçants: Bonfils, Wright, Bécasseau, Van Zyl, Burban, Bézy, Warwick, Arias.
ÈVÉNEMENTS: CHALLENGE EUROPÉEN | DEMI-FINALE | Stade Aimé Giral

Le Stade Français peut remercier son arrière, Jérome Porical. En inscrivant vingt unités au pied, dont la pénalité de la gagne à trois minutes du coup de sifflet final, il a permis à son équipe d'éliminer Perpignan et ainsi de se qualifier pour la finale du Challenge Européen. Artisan du titre de l'USAP en 2009, Porical est venu crucifier ses anciens coéquipiers à la dernière minute de jeu (22-25, 78'). Alors que le Stade Français semblait mal embarqué dans cette demi-finale, Porical a fait étale de tout son talent avec une «passe décisive» sur l'essai de Lyons ainsi que plusieurs pénalités compliquées (deux pénalités à plus de 50 mètres) qu'il a réussi à transformer.

Avec une saison plus que moyenne en Top 14, les deux équipes n'avaient plus qu'un seul espoir pour accéder à la H-Cup la saison prochaine: remporter le Challenge Européen. Avec un jeu de très bonne qualité, c'est l'USAP qui a d'abord mis à mal les Parisiens en inscrivant deux essais en 25 minutes. Tout d'abord par Guirado qui était à la conclusion d'une superbe passe de Mafi (5-3, 11') puis James Hook inscrivait le second essai catalan avec un très gros tampon sur Porical en bout de ligne (10-3, 23'). Malheureusement pour l'USAP, James Hook s'est montré très maladroit face aux perches et a manqué les deux transformations. Et le Stade Français en profitait au retour des vestiaires pour revenir à égalité avec un essai de Lyons (16-16, 45').

La botte de Porical aura suffi

Le Stade Français n'a pas montré grand chose dans ce match et s'est reposé sur une mêlée efficace et sur la réussite au pied de Porical. Mais cela aura suffi face à l'indiscipline des Catalans qui ont concédé six pénalités durant ce match, beaucoup trop pour espérer décrocher une place en finale. Les Parisiens se qualifient pour leur deuxième finale d'Amlin Cup, après celle de 2011.

(Crédit photo: Icon Sport)