Pas de finale 100% française

Tenant du titre Biarritz se déplace sur la pelouse du Leinster, double champion d'Europe en titre pour un accésit en finale du challenge européen. La marche est trop haute pour les Français, ce sont donc les Irlandais qui iront défier les Parisiens après leur écrasante victoire 44 à 16.

Pas de finale 100% française
rabodirectpro12.com
Leinster
Biarritz Olympique
Leinster: R. Kearney - McFadden, O'Driscoll, Madigan, Nacewa - (o) Sexton, (m) Boss - Jennings, Heaslip, McLaughlin - Toner, Cullen (cap) - Ross, Strauss, Healy
Biarritz Olympique: Bosch - Ngwenya, Baby, Traille, Brew - (o) Barraque, (m) Yachvili - R. Lakafia, Harinordoquy (cap), Dubarry - Taele, E. Lund - Broster, Heguy, Synaeghel
ARBITRE: M. Barnes (ANG)
ÈVÉNEMENTS: 27/04/2013 à 15h30 Challenge européen 1/2 finale Stade: RDS Stadium (Dublin)

Deux vainqueurs de coupe d'Europe se retrouve cet après-midi au RDC stadium de Dublin, le Leinster est largement favori et confirme son statut dès le début du match.

On commence par un essai, on finit par deux ...

Le Leinster prend dès le coup de sifflet le jeu à son compte. Dès la cinquième minute et une touche en fond d'alignement, la défense Biarrote laisse un trou dans lequel s'enfonce les Irlandais. Jamy Heaslip en profite pour ouvrir le score, avant de voir Sexton transformer (7-0). Pas dans le rythme, le BO peut remercier N'Gwenia qui empêche en se couchant sous le ballon de Jonathan Sexton, qui venait auparavant de louper sa première pénalité du match. A présent, Biarritz commence à jouer et même avec vingt minutes de retard les rouges et blancs entretiennent l'espoir. Une nouvelle fois le club basque doit compter sur la patte gauche du "Yach" Dimitri Yachvili qui remet son équipes à flot (18, 24 et 37ème). Pendant ce temps Sexton a agrandi le score et ce dernier est de 10 à 9. A un point d'écart, la qualification est encore possible et le passage au vestiaire peut changer la donne, mais le Leinster ne l'entend pas de cette oreille. O'Driscoll, Kearney puis Sexton et voila un second essai pour les Britanniques qui font le break, transformé par le buteur maison. Après la sirène, les coéquipiers d'Harinordoquy cherchent à relancer à la main, la seule chance d'encore marquer dans cette période. Le ballon est une nouvelle fois perdue, le Leinster écarte, accélère, repique, Heaslip prend le ballon et s'en va l'aplatir dans l'en-but Biarrot : 24 à 9 à la pause, dur à avaler pour les visiteurs.

Plus qu'à dérouler ...

Revenus le couteau entre les dents, les Basques mettent beaucoup d'énergie à l'impact en ce début de seconde période. Yachvili rate sa première tentative au pied du match et voit N'Gwenia écoper d'un carton jaune deux minutes plus tard après avoir empêché un nouvel essai irlandais, Sexton engrange (27-9, 46ème). Rdevenus les maître du jeu, les hommes d'O'Driscol déroulent leur rugby et ne trouvent que peu d'opposition coté Français .. A 14, le BO n'y arrive pas et c'est sur ça que se sert le Leinster pour scorer à nouveau, sur l'aile de l'absent N'Gwenya (34-9). Biarritz est acculé dans son camp et accumule les erreurs, Manigan ne se fait pas prier (37-9). Malgré le retour de l'ailier Biarrot, c'est du coté d'N'Gwenya qu'attaque le mieux le Leinster, notamment avec un Necewa de feu, celui-ci sert ainsi O'Driscoll qui donne un nouveau coup au moral des visiteurs, 44 à 9. Heguy, le talonneur Basque sauve l'honneur en mettant le seul essai de son équipe sur une erreur de la mêlée irlandaise et le BO ne perd plus que 44 à 16.

Plus aucun point marqué après ceci, le BO quitte donc cette compétition en tombant sur plus fort que lui. Le Leinster brillant vainqueur, affrontera donc le stade français le 17 mai prochain pour cette finale de l'Amlin Cup.