La marche était trop haute pour le Stade Français

Le Stade Français n'a pas fait le poid face aux Irlandais du Leinster. Les Parisiens se sont lourdement inclinés (13-34) à Dublin lors de la finale du Challenge Européen.

La marche était trop haute pour le Stade Français
Leinster
34 13
Stade Français
Leinster: Kearney; Conway, Mc Fadden, Madigan, Nacewa; (o) Sexton, (m) Boss; O'Brien, Heaslip, Ruddock; Toner, Roux; Ross, Cronin, Mc Grath.
Stade Français: Porical ; Sinzelle, Doumayrou, P.Williams, Bonneval, (o) Plisson, (m) Dupuy ; Rabadan, Parisse (cap), Lyons ; Mostert, LaValla ; Slimani, Sempéré, De Malmanche.
ÈVÉNEMENTS: 17/05/2013 - CHALLENGE EUROPÉEN - FINALE | RDS Arena

Il n'y aura pas eu de miracle pour le Stade Français. Face à une équipe du Leinster qui jouait pratiquement à domicile, les Parisiens se sont montrés bien trop imprécis et ont subi les contres dévastateurs des Irlandais. Les coéquipiers de Jonathan Sexton, futur joueur du Racing-Métro 92, se sont largement imposés (34-13). Ils remportent ainsi une nouvelle Coupe d'Europe après la H-Cup la saison dernière.

Le Stade Français ne partait pas favori dans cette rencontre, mais, les Parisiens nourrissaient quelques espoirs avant d'affronter le Leinster. Ces espoirs se sont vite envolés. Dès la troisième minute de jeu lorsque Ian Madigan inscrivit le premier essai de la rencontre en faveur des Irlandais (7-0, 3'). Poussés par un RDS Stadium totalement acquis à leur cause, les Irlandais ont inscrit un second essai. Isaac Boss voyait que la couverture parisienne n'était pas assurée, tapait derrière son ruck, Conway était à la réception et servait son talonneur Cronin qui n'avait plus qu'à aplatir (14-0, 20'). Une mauvaise couverture parisienne dont le Leinster allait une nouvelle fois profiter avant la demi-heure de jeu par Jonathan Sexton qui trouvait son ailier d'une superbe transversale au pied et qui profitait à Kearney qui aplatissait dans l'en-but parisien (21-3, 28'). La première mi-temps se terminait sur une pénalité de Porical et un score large en défaveur de Parisiens qui dominaient à la conquête mais ne parvenaient pas à créer des espaces dans la défense adverse.

Dominer n'est pas gagner

La seconde période aurait pu tourner à l'humiliation. Mais Sinzella redonnait un peu d'espoir aux Parisiens sur une passe acrobatique de Bonneval (27-13, 65'). Le Stade Français se montrait toutefois trop imprécis pour espérer inquiéter les Irlandais. Healy venait même achever la démonstration irlandais à deux minutes de la fin du match avec un quatrième essai pour le Leinster (34-13, 79'). Un résultat très dur pour les Parisiens qui auront dominé la rencontre mais qui ce seront montré bien trop imprécis pour espérer remporter une finale de Challenge Européen surtout face au Leinster. Le Stade Français perd ainsi sa quatrième finale européenne. Ce qui fait les affaires de Perpignan puisque l'Usap hérite d'un billet pour la H Cup l'an prochain.  

Crédit photo : AFP