Nouvelle-Zélande-France, le début du duel

La tournée de juin débute samedi avec le premier des trois test-matches face à la Nouvelle-Zélande. Côté français, Camille Lopez et Maxime Machenaud mèneront le jeu.

Nouvelle-Zélande-France, le début du duel
Nouvelle-Zélande-France, le début du duel

Un an et demi  après la finale de Coupe du Monde 2011, Bleus et All Blacks se retrouvent en Nouvelle-Zélande pour une série de trois test-matchs. Samedi, le premier affrontement se déroule à Auckland et marque le début de la tournée.

Un premier match d'observation ?

Les All Blacks, champions du Monde en titre, restent la référence absolue en matière de rugby. Pour cette tournée, le sélectionneur Steve Hansen a retenu six nouveaux joueurs : Saili, Piutau, Luatua, Trush et Todd. A noter aussi l’absence – non négligeable – de Dan Carter, blessé à la main. Le demi d’ouverture sera remplacé, poste pour poste, par Aaron Cruder qui lui avait déjà succédé lors de la finale de la Coupe du Monde. Quant au troisième ligne centre, Kieran Read honorera le brassard de capitaine pour la première fois de sa carrière et parle de « l’un des boulots les plus important de la Nouvelle-Zélande ».

Largement favorite, la Nouvelle-Zélande se prépare tout de même à un match engagé face à une Equipe de France capable du meilleur, comme du pire. Le défi s’annonce déjà alléchant.

XV de départ : Dagg; Smith, Smith, Nonu, Savea; (o) Cruden, (m) A. Smith; Cane, Read, Messam; Retallick, Romano; Franks, Coles, Crockett.

Remplaçants :Mealamu, Franks, Afeaki, Thrush, Vito, Kerr-Barlow, Barrett, Ranger.

La surprise Camille Lopez

Coté tricolore, Philippe Saint-André a choisi de garder une partie de son équipe type du tournoi des Six Nations. Des changements sont tout de même à préciser. De jeunes talents font leur apparition dans le groupe comme Camille Lopez, Adrien Planté, Alexandre Flanquart ou encore Daniel Kotze. A noter le retour de Florian Fritz, blessé lors des phases finales, et la seconde titularisation de Sébastien Vahaamahina en deuxième ligne. Le sélectionneur a choisi de laisser les finalistes du Top 14 au repos. Seuls Frédéric Michalak et Maxime Mermoz seront sur le banc pour ce premier test match.

Mais la réelle surprise est bien la titularisation de Camile Lopez à l’ouverture, aux côté de Maxime Machenaud. L’ancien ouvreur bordelais et futur perpignanais va, à 24 ans, honorer sa première sélection avec le XV de France alors qu’en 2008 il évoluait à peine en fédérale 1.

Et si la jeunesse et l’inexpérience faisaient défaut à l’Equipe de France ? Les nouveaux arrivants seront lâchées dans le grand bain, sans réel round d’observation. Pour espérer s’imposer dans ce premier choc, l’Equipe de France devra jouer son meilleur rugby au risque de prendre l’eau à Auckland.

XV de départ : Huget; Planté, Fritz, Fofana, Médard; (o) Lopez, (m) Machenaud; Picamoles, Ouedraogo, Dusautoir; Maestri, Vahaamahina; Ducalcon, Szarzewski, Domingo

Remplaçants : Guirado, Debaty, Kotze, Flanquart, Nyanga, Doussain, Michalak, Mermoz