Les Bleus y étaient presque

Pour ce premier test match, l’Equipe de France subit la loi néo-zélandaise et s’incline à l’Eden Park (23-13). Les Bleus pourront prendre leur revanche, samedi prochain à Christchurch.

Les Bleus y étaient presque
(Le Parisien)
Nouvelle-Zélande
23
13
France
(Le Parisien)

Dans cette série de trois confrontations, le XV de France s’incline d’entrée face aux All Blacks, 23 à 13. Malgré un bon début de match, les Bleus ont été dominés en conquête et n’ont pas réussi à concrétiser leur temps fort. 

Les Bleus démarrent fort

Les intentions sont là. Dès les premières minutes, le XV de France tente de prendre les devants. Le petit nouveau, Camille Lopez, échoue dans se première tentative au pied et voit son drop passé légèrement à gauche des poteaux (0-0, 5e). Les Bleus ne s’arrête pas là et Fofana va concrétiser la bonne entame de match. Après un regroupement sur la ligne de médiane, Maxime Machenaud éjecte le ballon sur Florian Fritz qui perce la défense. Le trou est fait. Le centre toulousain transmet à son compère clermontois, Wesley Fofana qui file aplatir (0-7, 10e).

Une fin de première période difficile

La Nouvelle-Zélande bafoue son rugby. Les All Blacks n’arrivent pas à concrétiser au pied les fautes françaises. Aaron Cruden échoue à deux reprises (12e, 17e) avant de marquer les premiers points de son équipe (3-7, 22e). La machine all blacks est lancée. Dix minutes plus tard, Ben Smith fait la différence face à Thierry Dusautoir et Louis Picamoles. Ben Smith déchire le rideau, fixe la défense et offre l’essai à Aaron Smith (10-7, 33e). Malgré la première pénalité de Maxime Machenaud (10-10, 36e), les Bleus reculent et subissent les assauts de leurs adversaires. Nonu fait la différence devant Camille Lopez et trouve Aaron Smith. Le demi de mêlée temporise et sert Sam Cane qui inscrit le deuxième essai néo-zélandais (17-10, 38e).

Une conquête mal assurée

Dominée en touche et en mêlée, l’Equipe de France n’a pas réussi à concrétiser ses offensives. Enthousiastes, les Français auraient pu s’attendre à meilleur résultat. La deuxième période est similaire à la première. Les Français connaissent un temps fort en début de second acte. Camille Lopez réduit, tout d'abord, le score au pied (17-13, 47e) avant que Louis Picamoles échoue d'un souffle devant la ligne d'en but. Les Bleus semblent avoir laissé passer leur chance. Aaron Cruden donne dix points d’avance à son équipe avec deux nouvelles pénalités (60e, 75e). 

Les Bleus ne reviendront pas. Pour ce premier test match de la tournée de juin, les joueurs de Philippe Saint-André n’ont pas réussi à renverser la montagne néo-zélandaise. Trop imprécis en touche et en mêlée, ils ont subit le jeu. Le second test match aura lieu, samedi 15, à Christchruch. Le temps de la revanche pour les Bleus ?