Les Bleus n'ont pas démérité

Le XV de France s’est procuré de nombreuses occasions, mais ont dû s’incliner face à la Nouvelle Zelande (19-24), et entame donc par une défaite sa tournée d’automne. Les essais de Piautau et de Read en début de seconde période ont plombé les Bleus, qui n’ont pû refaire leur retard, malgré la réalisation de Dulin, et une grosse pression sur l’en-but black en fin de match.

Les Bleus n'ont pas démérité
Le XV de France est passé tout proche de l'exploit
France
19
26
Nouvelle-Zelande
Le XV de France est passé tout proche de l'exploit

Les Bleus ont fait douter les Blacks. Ces néo-zélandais, invaincus en 2013 ont tremblé sur la pelouse du Stade de France ce samedi, alors que les Bleus entamaient leur traditionnelle tournée d’automne. Poussés par la ferveur du Stade de France, les tricolores ont dominé la majeure partie de la rencontre, avec de nombreuses phases de possession dans les 22 mètres adverses. Mais, à l’image d’un Parra fébrile sur pénalités (4 sur 6 au pied), les hommes de Saint-André ont manqué de réalisme. Tout l’inverse des champions du monde en titre, qui ont aplati sur l’une de leur première occasion.

Piautau glace le Stade de France

En effet, peu après la pause, et alors que les Bleus tentaient de faire la différence, les All Blacks ont planté un contre fulgurant. Après une course folle suite à un coup de pied au-dessus de la défense tricolore, l’ailier prend tout le monde de vitesse, et s’en va inscrire le premier essai du match, après avoir poursuivi du pied pour lui-même. Carter transforme (12-19, 47e). Avant ça, la partie s’était résumée à un combat de pénalités entre Morgan Para et Dan Carter, qui a réussi toutes ses tentatives.  Dans la foulée, le buteur offre à Read un caviar, suite à une super chistera (12-26, 65e). La différente est faite.

Dulin, en vain

Le XV de France n’a pourtant pas lâché. Peu après la deuxième réalisation des visiteurs, Dulin a réduit la marque, inscrivant le seul essai français de la partie (19-26). Et comme en première période, les Bleus vont ensuite prendre position dans les derniers mètres blacks. Mais comme avant le retour aux vestiaires, ils n’ont pu démontrer cette domination au tableau d’affichage. C’est pas faute d’avoir essayé. « On a perdu contre les meilleurs, mais c’était une belle équipe de France » a insisté Fofana au coup de sifflet final sur France 2. C’est ce que les Bleus doivent retenir.