Un peu d'assurance

Après la défaite contre les Néo-Zélandais, les Bleus ont engrangés un peu de confiance en battant des Tonguiens accrocheurs (38-18)

Un peu d'assurance
France
38 18
Tonga
France: Dulin, Médard, Fofana (Bastareaud 66'), Fickou, Guitoune - Parra (Pelissier 71'), Tales (Michalak 66') - Dusautoir (Papé 73'), Chouli, Ouedraogo (Le Roux 15') - Vahaama, Maestri - Forestier (Slimani 48'), Szarzewski (Debaty 48'), Mas (Kayser 48')
Tonga: Lilo (Alaifonua 73') - Helu, Piukala, Piutau, Vainikolo - Moa, Apikotoa (Fosita 71') - Kalamaf, Fonua, Latu - Lokotui, Tu'ineau (T Pol 59') - Tomalolo, Taione (Ma Asi 59'), Mailau (Puafisi 68')
SCORE: Guitoune (6'), Chouly (44'), Dulin (51') et Kayser (74') pour la France | Vainikolo (57' et 81') pour les Tongas
ARBITRE: Glen Jackson | Carton jaune : Moa (42') Cartons rouges : Maestri (42') et Taumalolo (42')
ÈVÉNEMENTS: Test-match international | Stade Océane (Le Havre) | 20000 spectateurs

Un début complètement bleu

Les Bleus commençaient très fort leur match, avec beaucoup d'envie, et cela s'est rapidement concrétisé au tableau d'affichage, Morgan Parra réussissant sa première pénalité de la partie dès la troisième minute (3-0 3'). Le débutant Sofiane Guitoune, qui sera élu Talent d'Or du match, offrit à la France son premier essai de la soirée à la faveur d'une magnifique transversale de Talès, Parra ne concrétisait pas. (8-0 8'). Les Tonguiens paient alors leur début de match manqué par un fort désaventage à peine la match débuté. Ce n'était en fait que le début de leur calvaire. Sitôt sortaient-ils la tête de l'eau que le mauvais sort leur tombait dessus, en témoigne cette pénalité manquée d'Apikotoa (15'). Parra affutait son pied juste après (18' 11-0)

Les Tonga pointent le bout de leur nez

Kalamafoni était à deux doigts d'ouvrir le score pour les Iliens (23') mais sa tentative fut arrêtée par son imprécision au moment de servir Helu.. Cela eu peut-être l'honneur de les réveiller! Sitôt, ils montaient bien plus sur le terrain et ils étaient recompensés de leur premier points à la 32' sur une pénalité (14-3 32'). Piatau (33') puis Moa (37') tentaient leur chance sans succès, Apikotoa inscrivait une deuxième pénalité (14-6 38'), la défense française souffrait énormément. Le cours du match aurait pu changer à quelques secondes de la mi-temps avec Vahaamahina qui était tout proche d'inscire un essai (40'). Il n'en sera rien, la pause était bienvenue dans le camp français d'autant plus après l'essai de Damien Chouly (43') qui est venu crucifier les Tongas qui étaient jusque là en feu. Le score était de 21-6 à la pause et c'était dur pour les Iliens...

Une deuxième période engagée et équilibrée

Dès le retour des vestiaires, l'arbitre a sanctionné logiquement Maestri et Taumololo, coupables d'une petite bagarre. Un rouge de chaque côté et le match reprenait (42'). Apikotoa jouait de malchance en ratant sa deuxième pénalité (46'). Une occasion manquée encore sanctionnée d'un essai, c'était cette fois Brice Dulin qui applatissait après une super fixation de Guitoune (28-6 53'). Cela n'eut pas le mérite de détruire les Tongas, qui inscrivaient leur premier essai peu après grâce à Vainikolo. C'était, il faut le dire, mérité! (28-11 58'). Après, il ne s'est plus passé grand chose... Mis à part une pénalité de Parra, le match était presque fermé en cette fin de match... C'est Kayser qui a réveillé le stade à la 74' en inscrivant son premier essai avec les Bleus (38-11 75'). Les Tonguiens avaient alors à coeur de sauver un peu l'honneur, chose faite grâce au deuxième essai de Vainikolo (81'). Au final, la victoire bleue est logique!

Samedi prochain, les Bleus continuent leur tournée automnale avec la réception de l'Australie!