VI Nations, Irlande-Pays de Galles: Mais qui es-tu, Sean O'Brien?

3 fois vainqueur de la HCup (2009, 2011, 2012), Sean O’Brien est l’un des meilleurs 3ème ligne de sa génération.

VI Nations, Irlande-Pays de Galles: Mais qui es-tu, Sean O'Brien?
Sean O'Brien is in the kitchen.

Moins médiatique que Brian O'Driscoll, il n'en est pas moins important dans le quinze du trèfle. Les fans du Leinster et les irlandais l'adorent, en France on le connait moins, voici Sean O'Brien.

Né le 14 février 1987, l’irlandais fait ses armes dans l’équipe de jeunes de l’UCD (University College Dublin), puis prend logiquement la direction du Leinster en 2008, pour ne plus en bouger. Convoité par les grosses écuries européennes (notamment un certain RCT) et d’outre-mer, il a récemment prolongé son contrat avec la province irlandaise jusqu’en 2016, en précisant que « la voix des fans du Leinster a eu son importance lorsque j’ai eu à faire mon choix ».

Il intègre l’équipe nationale en novembre 2010 mais ne se révèle vraiment aux yeux du grand public qu’à la Coupe du Monde 2011, lors d’un match titanesque face aux futurs champions, les All Blacks (alors que le titulaire de l’équipe David Wallace avait été exclu lors du match précédent), et dans la foulée d’une saison 2010/2011 que les experts jugeront d’énorme, avec une victoire en HCup et le titre de meilleur joueur de la compétition.

Ce puissant athlète (probablement nourri au fish & chips et à l'irish stew) forme avec Jamie Heaslip et Chris Henry une des 3ème ligne les plus redoutées à l'heure actuelle, et Sean s’impose en tant que leader technique de cette équipe, le leadership « mental » revenant aux patrons O’Driscoll et O’Connell. Gros plaqueur, ce beau bébé d’1m88 pour 108kg est un monstrueux défenseur, un solide perforateur de premier rideau, et peut dépanner à tous les postes de 3ème ligne. 

A 26 ans, le natif de Tullow aimerait avec ses coéquipiers offrir une victoire finale à leur emblématique leader Brian O’Driscoll, qui dispute vraisemblablement son dernier tournoi avec l’équipe du trèfle.

Blessé à l'épaule, il a raté le match face à l'Ecosse et rate aussi le choc contre les gallois, mais il pourra compter sur ses copains et leur légendaire fighting spirit samedi, les gallois n’entreront pas sur la pelouse de l’Aviva Stadium en terrain conquis.

Samedi 15h30: Irlande / Pays de Galles 

Samedi 18h: Ecosse / Angleterre

Dimanche 16: France / Italie