Séduisants sans être convaincants

Samedi soir au stade de France, le XV tricolore remporte son deuxième test-match de la tournée d'automne (29-26) face aux Australiens. Ils prennent leur revanche après une tournée d'été ratée.

Séduisants sans être convaincants
Teddy Thomas a participé au succès français
France
29 26
Australie

Les Français ont joué a se faire peur. Mais cette fois ils n'ont pas trébuché face aux Australiens.

Bien mis sur les rails avec l'essai de Sébastien Tillous-Borde à la 6e minute, les Bleus ont dominé la partie. L'essai de Teddy Thomas à la 28e confirme la bonne forme des hommes de Philippe Saint-André en première mi-temps. Pour son 4e essai en seulement deux sélections, l'ailier du Racing a offert au public un numéro dans la défense australienne en se jouant de 6 joueurs Wallabies.

Pour les visiteurs, la botte de Ben Foley permet aux joueurs de l'hémisphère sud de rester au contact. A la fin du premier acte, la défense française jusqu'alors impeccable va connaitre un véritable passage à vide. Deux plaquages loupés permettent à Adam Ashley-Cooper de plonger dans l'en-but. Les Wallabies rejoignent les vestiaires avec seulement un point de retard, 17-16.

La physionomie de la deuxième mi-temps est totalement différente. Les français semblent un peu plus éprouvés et Thierry Dusautoir choisit le pragmatisme. Camille Lopez prend tous les points au pied. L'écart se creuse quand Rory Kockott réussi une pénalité à la 72e pour porter le score à 29-19. Mais la France n'est pas à l'abri.

Sur un éclair d'Israel Folau, peu a son avantage ce soir, Rémy Talès est santionné d'un carton jaune à 5 minutes du terme. La France doit protéger son avantage en infériorité numérique. Sur l'action suivante une nouvelle percée d'Israel Folau, bien suivi par le revennant Quade Cooper, met sur orbite Rob Simmons. L'Australie revient à 3 petits points des bleus. Les plus pessimistes craignent une énième défaite. Mais Spedding et ses compères ne se laissent pas faire. Derrière un Uini Atonio, impérial en mêlée, le XV de France sécurise lee ballon dans les dernières minutes du match. Sur une dernière pénalité contre la première ligne australienne, Rory Kockott dégage en touche pour clore le match. Les Bleus peuvent exulter.

Malgré deux passages à vide à la fin de chaque mi-temps qui auraient pu coûter cher, le groupe français s'est montré plutôt à son avantage face à une nation majeure de l'hémisphère sud. Philippe Saint-andré et son staff ont pu coriger les imprécisions vues lors de la balde fidjienne. Même si la conquête en touche n'a pas été parfaite, le pack a tenu le coup.

Entré en cours de jeu, Bastareaud et Atonio pèsent sur la défense adverse. Teddy Thomas a une nouvelle fois éclaboussé la rencontre de sa classe. Camille Lopez a bien conduit l'attaque malgré des erreurs dans le jeu au pied qu'il ne faudra plus répéter à l'avenir. 

La semaine prochaine l'équipe de France conclut sa tournée face à l'Argentine. 

Feuille de match

France bat Australie 29-26 (17-16 MT)
France
2 essais : Tillous-Borde (6e), Teddy Thomas (28e)
2 transformations : Lopez (6e, 28e)
5 pénalités : Lopez (16e, 44e, 49e, 63e), Kockott (72e)
Australie
2 essais : Ashley-Cooper (36e), Simmons (77e)
2 transformations : Foley (36e, 77e)
4 pénalités : Foley (10e, 20e, 39e, 53e)