Les Bleus ont démarrés trop tard

Le XV de France a subi la loi d'une équipe d'Argentine impressionnante défensivement et hyper-réaliste en attaque. Une défaite 18-13 qui laissera un goût amer aux joueurs et au staff surtout après la première période.

Les Bleus ont démarrés trop tard
Juan-Martin Hernandez a illuminé le jeu ce soir via skysport
France
13 18
Argentine
France : CHIOCCI , KAYSER, MAS- PAPÉ, VAHAAMAHINA- LE ROUX, CHOULY, DUSAUTOIR-TILLOUS-BORDE, LOPEZ, MEDARD, FOFANA, MERMOZ, SPEDDING.
Argentine : AYERZA, CREEVY, CHAPARRO- PAGADIZAVAL, LAVANINI, ISA, DESIO, SENATORE- CUBELLI, SANCHEZ- CUBERRO, HERNANDEZ, BOSCH, IMHOFF, TUCULET
SCORE: 0-3 1' 0-6 16' 0-9 26' 0-12 30' 0-15 32' 3-15 35' 3-18 47' ESSAI FOFANA 56' 10-18 13-18 63'
ARBITRE: GEORGES CLANCY (IRL)
ÈVÉNEMENTS: TEST-MATCH FRANCE VS ARGENTINE. 21H STADE DE FRANCE

Le XV de France a subi la loi d'une équipe d'Argentine impressionnante défensivement et hyper-réaliste en attaque. Une défaite 18-13 qui laissera un goût amer aux joueurs et au staff surtout après la première période. Les Français se font pénalisés dès la première action du match la faute au très bon contest du talonneur et  capitaine Argentin Augustin Creevy. Le futur Toulonnais Nicolas Sanchez ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Pas le temps de souffler puisque trois minutes plus tard le Racingman Ihmoff perfore le rideau défensif avant d'applatir en coin. Un essai qui sera refusé l'Argentin étant passé en touche suite à un retour en catastrophe de l'arrière Scot Spedding.

Les Français tentent alors de réagir mais sans réussite face à un mur ciel et blanc infranchissable, Camille Lopez dégage maladroitement au pied dans les bras de Marcelo Bosh qui d'une chisterra retrouve Juan-Martin Hernandez. L'action se concluera dans les bras de Yoann Huget qui à son tour se fracassera contre la muraille défensive. En souffrance les bleus ne convertissent pas les occasions de scorer Lopez trop court puis Spedding sur le poteau échoue tour à tour contrairement aux Pumas qui profitent de la moindre incursion dans les 22 adverse pour scorer. Un drop de Nicolas Sanchez au quart d'heure puis une pénalité à la 26è conforte l'avance argentine. Hernandez et Sanchez se donnent la réplique pour assomer les bleus et tourner à 15-0 à moins de dix minutes de la fin. Camille Lopez réduira l'écart avant un retour aux vestiaires tendus notamment entre Fofana, Papé et Cubelli. 

La France en sol mineur

Les statistiques de la première mi-temps sont criantes, la France est passée à côté du premier acte ou plutôt l'Argentine a fait beaucoup de mal aux bleus. Principal coupable Augustin Creevy le talonneur et capitaine des Pumas qui a récupéré pas moins de 8 ballons au sol  en première mi-temps même si il a légerement subi en mêllée fermée une des rares satisfactions des hommes de PSA ce soir.

Augustin Creevy troisième ligne reconverti en talonneur Photo Dump Tackle

La France partait de trop loin

Thierry Dusautoir et ses coéquipiers sont les premiers à revenir sur la pelouse prêt à en découdre à la régulière. Mais c'est bien l'Argentine qui inscrit les premiers points de ce deuxième acte: un quatrième drop de Nicolas Sanchez qui permet aux Pumas de mener 18-3. Le staff décide alors de sortir la grosse artillerie avec les entrées de Uini Atonio, Guilhelm Guirado et Rory Kockott en plus de Alexandre Menini et de Mahieu Bastareaud. Les effets sont immédiats les déblayages sont plus efficaces et des brèches apparaissent dans la défense Argentine. Huget profite des espaces pour accélerer avant d'être repris à 5m, Kockott sert Fofana qui inscrit son onzième essai en sélèction. 18-13 à vingt minutes de la fin face à des Argentins à bout physiquement mais qui vont faiire le dos rond en défense en ne commettant que peu de fautes malgré les charges répetées d'Atonio, Le Roux ou Bastareaud. Le public du Stade de France a bien cru que Scott Spedding était parvenu, sur le gong, à arracher la victoire mais l'arrière Bayonnais fût retourner dans l'en-but. Une belle rebellion donc mais trop tardive un match débutant à 0-0 et non à 0-15.