XV de France : une éclaircie ?

En pleine tourmente, le XV de France s'est facilement imposé en Italie, 29-0. Les Bleus termineront leur Tournoi la semaine prochaine à Twickenham contre l'Angleterre.

XV de France : une éclaircie ?
Scott Spedding a étélu Talent d'or du match.
Italie
0 29
France

Il n'y a pas de quoi sabrer le champagne mais le rugby français peut esquisser un sourire ce dimanche. Les hommes de Philippe Saint-André se sont imposés à Rome pour la première fois du mandat de son sélectionneur. Pendant les 40 premières minutes le match a été gris, comme le temps. Les seuls points étant inscrits au pied par Spedding et Lopez. Malgré une ligne arrière bâtie pour le jeu, les actions sont avortées par des fautes de main une nouvelle fois récurentes. La France rentre au vestiaire 9-0. 

Au retour des vestiaires, Camille Lopez, blessé au genou, laisse sa place à Jules Plisson. Et le jeu s'est un peu délié pour offrir au public quelques envolées. Sur une percée de l'arrière Spedding, le jeune Loan Goujon relaie bien le ballon pour porter le danger dans les 22 mètres adverses. Le ballon voyage bien et c'est Yoann Maestri qui conclut en bout de ligne. Plisson, auteur d'un sans-faute au pied met les Tricolores à l'abri. Puis en toute fin de rencontre Bastareaud inscrit le deuxième essai bleu après une période de domination en mêlée. Thierry Dussautoir et ses coéquipiers quittent Rome avec une victoire 29-0.

PSA s'est un peu rassuré avant d'aller défier les Anglais sur leurs terres pour conclure le Tournoi des Six Nations 2015. Mais il ne faut pas fanfaronner pour autant. Les Italiens sont apparus limités en attaque et émoussés physiquement. La succession de blessures en début de match a perturbé le coaching de Jacque Brunel. Le sélectionneur de la Squadra Azurra n'a pas pu effectuer les changements pour apporter un peu de fraîcheur a son équipe. Le XV de France doit donc se concentrer pour terminer la compétition sur une bonne note.

Feuille de match 
A Rome, France bat Italie 29 à 0 (MT 9-0)
France :
2 essais : Maestri (46e), Bastareaud (80e), 2 transformations : Plisson (46e, 80e), 5 pénalités : Lopez (29e, 35e), Spedding (41e), Plisson (42e, 57e).