H Cup : une finale de rêve

Première finale européenne pour chaque équipe. Quatrième finale franco-française. Un jeu offensif et séduisant. Tout est réuni pour assister à une finale de rêve. l'ASM Clermont et le RC Toulon s'affrontent à l'Aviva Stadium de Dublin pour décrocher leur première couronne continentale.

H Cup : une finale de rêve
Les deux capitaines, Wilkinson et Rougerie, posent pour la photo officielle à l'Aviva Stadium

La tension monte. Supporteurs, amateurs et joueurs attendent une unique chose… Cette finale de la Heineken Cup. Rêvé par certains, ce match opposera l’ASM Clermont Auvergne au Racing Club Toulonnais. Respectivement premier et deuxième du Top 14, les grosses écuries françaises ont brillé sur la scène européenne. Le combat s’annonce, dores et déjà, alléchant. L’Histoire est en marche pour les deux clubs qui disputent leur première finale continentale.

Une finale offensive ?

Pour cette quatrième finale franco-française, le jeu devrait être au rendez-vous. Sur la papier en tout cas. Clermont et Toulon représentent les deux équipes les plus offensives. Avec une moyenne de 33,1 points/match du côté Jaunards et 28,9 points/match du côté de la Rade, on est en droit d’attendre du spectacle. Le meilleur marqueur de la compétition, Napolioni Nalaga, sera l’une des armes offensives comme ses compères arrières Sivivatu ou Wesley Fofana. A Toulon, Bernard Laporte pourra compter sur la puissance des ses avants, Chris Masoe et Steffon Armitage. Dans les lignes arrières, Matt Giteau, Matthieu Bastareaud ou Delon Armitage seront à surveiller.

La finale sera aussi un duel de buteurs. Les deux meilleurs réalisateurs, Morgan Parra (108) et Jonny Wilkinson (97) seront opposés dans cet exercice. Chaque erreur pourra être payée cash.

La Yellow Army gagne la première bataille

Clermont arrivera armer dans l’antre irlandaise. Les spectateurs clermontois se sont déplacés en masse et devraient remplir majoritairement le stade. Le combat s’annonce âpre et délicat sur le terrain comme dans les tribunes. La Yellow Army devrait encore faire parler d’elle. Cependant, Vern Cotter pourra compter sur un collectif expérimenté. Aurélien Rougerie et Vosloo ont récupéré de leurs problèmes physiques et seront titulaires d’entrée de jeu. Invaincus dans la compétition, Clermont espère ne pas rater l'ultime marche.

XV de départ : Byrne – Nalaga, Rougerie, Fofana, Sivivatu – James (o), Parra (m) – Chouly, Vosloo, Bonnaire – Hines, Cudmore, Zirakashvili, Kayser, Domingo

Remplaçants : Paulo, Debaty, Ric, Pierre, Bardy, Radosavlejic, Skrela, King

Michalak sur le banc

Bernard Laporte peut, lui aussi, compter sur une équipe complète. Les stars habituelles de l’équipe sont présentes et cela devrait offrir des affrontements de haute volée à chaque coin du terrain. Petite surprise, Frédéric Michalak débutera sur le banc et Tillous-Borde sera associée à Sir Jonny Wilkinson à la charnière. Pour le reste, les fidèles lieutenants sont présents pour conquérir ce premier titre européen.

XV de départ : D. Armitage – Wulf, Bastareaud, Giteau, Palisson – Wilkinson (o), Tillous-Borde (m) – Masoe, Fernandez Lobbe, Rossouw – Kennedy, Botha – Hayman, Bruno, Sheridan

Remplaçants : Orioli, Jenkins, Kubriashvili, Suta, Van Niekerk, S. Armitage, Mermoz, Michalak