Le Racing peut-il s'en sortir ?

Les Franciliens sont dans la poule du solide leader du championnat anglais: les Saints. Les Racingmen pourront-ils se sortir de la poule 5 ?

Le Racing peut-il s'en sortir ?
Source photo: site officiel du Rating Métro 92

Poule 5

Racing Métro 92 - Northampton Saints, samedi 18h15

Le stade Yves Du Manoir de Colombes voit débarquer un "gros morceau" en ouverture de Champions Cup.

En effet, les Franciliens affrontent les Saints de Northampton. L'ogre du championnat anglais puisque ces derniers n'ont perdu qu'une seule fois en 6 matchs... Cette rencontre constitue le choc au sommet de cette poule 5.

Le Racing quant à lui, sort d'une défaite dans le derby parisien face au Stade français 23-19, rien de très inquiétant.

Les Racingmen, sans complexe, répondront sans aucun doute au défi lancé par les actuels leaders de l'Aviva Premiership. Champion en titre en Angleterre et récent vainqueur du Challenge européen, Northampton est attendu de pieds fermes à Colombes. Laurent Travers déclare sur le site officiel des ciel et blanc:

"Atteindre les quarts est un objectif."

Les équipes

Racing Métro 92:

15. Brice Dulin; 14. Juan Imhoff, 13. Alexandre Dumoulin, 12. Jamie Roberts, 11. Marc Andreu; 10. Jonny Sexton, 9. Maxime Machenaud; 1. Julien Brugnaut, 2. Virgile Lacombe, 3. Luc Ducalcon, 4. Juandre Kruger, 5. Francois van der Merwe (c), 6. Wenceslas Lauret, 7. Bernard Le Roux, 8. Antonie Claassen

16. Jeremie Maurouard, 17. Eddy Ben Arous, 18. Brian Mujati, 19. Luke Charteris, 20. Camille Gerondeau, 21. Mike Phillips, 22. Johannes Goosen, 23. Yoan Audrin

Northampton Saints:

15. Ben Foden; 14. Ken Pisi, 13. George Pisi, 12. Luther Burrell, 11. George North; 10. Steve Myler, 9. Kahn Fotuali'i; 1. Alex Waller, 2. Dylan Hartley (c), 3. Salesi Ma'afu, 4. Courtney Lawes, 5. Christian Day, 6. Calum Clark, 7. Tom Wood, 8. Samu Manoa

16. Mikey Haywood, 17. Ethan Waller, 18. Gareth Denman, 19. James Craig, 20. Phil Dowson, 21. Lee Dickson, 22. James Wilson, 23. Jamie Elliott

Ospreys - Trévise

Considérée comme l'équipe la plus faible de cette compétition, Trévise continue son dur apprentissage parmi les grands. N'ayant remporté aucun de leurs matchs en championnat Pro 12, les Italiens se déplacent sans trop d'espoirs en terres galloises.

Les Ospreys sont rodés en cette période. Ils enchaînent les victoires dont une de prestige au Munster en septembre dernier sur le score de 19-14.

Dans le face à face entre les équipes, les joueurs du Benetton Trévise sont toujours repartis les "valises pleines" avec une moyenne de 40 points encaissés.

Deux parcours antagonistes que l'on voit mal s'inverser demain après-midi. Toutefois, sur un match, tout reste possible.

Les équipes

Neath Swansea Ospreys:


15 Dan Evans 14 Jeff Hassler 13 Andrew Bishop 12 Josh Matavesi 11 Eli Walker 10 Dan Biggar 9 Rhys Webb, 1 Nicky Smith 2 Scott Baldwin 3 Dmitri Arhip 4 Lloyd Peers 5 Alun Wyn Jones (Capt) 6 James King 7 Sam Lewis 8 Dan Baker.
 
16 Scott Otten 17 Duncan Jones 18 Aaron Jarvis 19 Rynier Bernardo 20 Joe Bearman 21 Justin Tipuric 22 Martin Roberts 23 Sam Davies
 

Benetton Trévise:

15 Jayden Hayward 14 Angelo Esposito 13 Luca Morisi 12 Enrico Bacchin 11 Ludovico Nitogliav 10 Joe Carlisle 9 Alberto Lucchese 8 Francesco Minto 7 Alessandro Zanni 6 Simone Favaro 5 Tomas Vallejos 4 Antonio Pavanello (capitano) 3 Rupert Harden 2 Albert Anae 1 Matteo Zanusso

16 Davide Giazzon 17 Romulo Acosta 18 Salesi Manu 19 Marco Fuser 20 Meyer Swanepoel 21 Marco Barbini 22 Michele Campagnaro 23 Edoardo Gori