Toulon : Jamais deux sans trois !

Poussé en prolongation par de vaillants Irlandais du Leinster (25-20), le champion d’Europe en titre a failli voir la finale lui échapper.

Toulon : Jamais deux sans trois !
L'essai de Bryan Habana qui offre la victoire aux Toulonnais. Crédit: AFP/Bertrand Langlois
RC Toulon
25 20
Leinster

90ème minute du match, l’issue est proche, les joueurs du Leinster essayent de jouer au large mais Bryan Habana intercepte et file vers l’en-but. Grâce à cet essai, les Toulonnais mènent alors de 10 points à 10 minutes de la fin. La finale leur ouvre ses portes.

Un match brouillon

Pourtant le dénouement de cette rencontre fut longtemps incertain, la faute à deux équipes qui ont préféré assurer leur défense plutôt que d’ouvrir leur jeu. Les premières minutes du match auraient pu laisser penser le contraire lorsque Chris Masoe, après une longue chandelle de Michalak et un cafouillage irlandais, aplatit dans son en-but. L’arbitre considéra qu’il était hors-jeu. Hormis cette action, le match se résuma à des ballons portés (et perdus), des mêlées et bien sûr à un affrontement entre buteurs, Halfpenny du côté de la Rade et Madigan pour les Irlandais. Le duel tourna à l’avantage de ce dernier à la mi-temps, le Leinster menant 9 à 6.

La seconde période ne dérogea pas à ce scénario avec une multiplication de fautes au sol et d’en-avant. Le jeu se réduit encore à un match entre deux buteurs qui se répondent sans arriver à se départager. A la fin du temps réglementaire, les deux équipes se retrouvent dos à dos (12-12).

Le fait du match : l’essai d’Habana en prolongation

La prolongation est l’occasion pour les deux équipes de décrocher son billet pour la finale. Les deux équipes se répondent par le biais de leurs buteurs (15-15, 85e) et chacune veut pousser l’autre à la faute. Toulon se met alors en mauvaise posture avec le carton jaune du All-Black Williams suite à la mauvaise retombée de Toner lors du renvoi. Ce carton aurait pu marquer la fin des espoirs toulonnais mais cela était sans compter sur Bryan Habana qui marqua l’essai synonyme de finale pour le RCT. Les joueurs du Leinster n’ont pas pu rattraper leur retard (25-20) et laissèrent les Toulonnais filer vers leur troisième finale consécutive.  

Ce match fermé révéla les ressources du groupe toulonnais qui devra montrer autre chose le 2 mai prochain face aux Clermontois qui ont mis beaucoup d’intensité et de jeu pour s’imposer face aux Saracens.