L’Usap toujours maître chez lui

Dominateurs jusqu’à l’heure de jeu, les joueurs de l’Usap ont dû batailler pour assurer leur quatrième victoire à domicile. Battu 25 à 21, le Stade Montois Rugby repart d’Aimée Giral avec le point de bonus défensif.

L’Usap toujours maître chez lui
L'usap reste invaincu à domicile. Crédit : usap

La pro D2 ne ressemble surement pas au paradis blanc pour les amoureux du beau jeu. Le match entre l’Usap et le stade Montois Rugby dimanche 5 octobre n’a pas permis de faire changer cette réputation. Bien au contraire.

Dans ce championnat, le physique et l’agressivité priment généralement sur le jeu au large et les envolées ballon en main. Et ça, les joueurs d’Alain Hyardet l’ont bien compris. Cette adaptation leur a permis de s’imposer pour la quatrième fois en quatre matchs à domicile 25 à 21.

Sur le terrain, les occasions franches d’aller aplatir derrière la ligne d’en-but  n’ont pas été légion en premières périodes. Les Catalans préfèrent s’en remette à l’indiscipline des noirs et jaunes pour inscrire des points. Il faut attendre la 12e minute, et une pénalité de Jonathan Bousquet, pour voir le tableau d’affichage évoluer en faveur de l’Usap.

Ce duel entre deux équipes de haut de tableau tourne aussi à l’opposition de style. Face à la rigueur des « Sang et Or », les Montois essaient d’envoyer un peu plus de jeu. Illustration à la 20e minute. Jean-Baptiste Dubie navigue, les joueurs de Perpignan manquent d’agressivité en défense et se font finalement pénaliser. Alors qu’Henry Tuilagi quitte le terrain, remplacé par Dimitri Basilaia, Matthew James égalise. Réponse de Jonathan Bousquet deux minutes plus tard.

Perez et Giudicelli expulsés

Le travail de sape se poursuit côté rouge et jaune et va finir par payer. Enfin presque. Après une séquence de « pick and go », le ballon arrive dans les mains de Watosini Votu. Le numéro 11 tombe dans l’en-but mais commet un en-avant. Il faut compter sur un nouveau coup de pied de Jonathan Bousquet pour voir le score évoluer. 9 à 3 à la trentième minute.  

Puis plus rien si ce n’est un début de bagarre général. Un évènement qui a son importance. Carlos Muzzio donne le premier coup côté Mont-de-Marsan. Jean-Pierre Perez réplique. Mathieu Giudicelli s’en mêle aussi. Le premier ne prend qu’au carton jaune, pour les deux autres, la rencontre s’arrête là.

Le début d’un nouveau match. Des espaces se libèrent. Les ballons commencent à gagner les ailes.  Les séquences de jeu au large se multiplient. Les supporters se mettent à rêver d’essais. Ils font bien. Après deux pénalités, une de chaque côté, Watosini Votu est le premier à aplatir derrière l’en-but sur un service parfait de Karl Château. Le tableau affiche 57 minutes de jeu. Jonathan Bouquet transforme. 19 à 6.

Le plus dur semble fait. Pourtant, après ce premier essai, ce sont les Montois qui reprennent l’ascendant bien aidé par l’excès d’engagement de David Marty. Le centre plonge au-dessus d’un regroupement. Carton jaune. Il laisse ses coéquipiers à 13 pendant 10 minutes. Une aubaine dont profite parfaitement Matthew James auteur de deux essais aux 63e et 70e minutes. Entre temps, Jonathan Bousquet place un drop.  22 à 18 à 10 minutes de la fin du match.

L’apprentissage de la Pro D2 passe aussi par là. Savoir gérer les temps faibles. Sur ce point-là, les hommes d’Alain Hyardet doivent encore progresser. Si Jonathan Bousquet porte le score à 25-18, l’équipe continue à se mettre en danger. Sous pression, Lifeimi Mafi écope à son tour d’un carton jaune. Il reste quelques secondes à jouer. Mêlée en faveur de Perpignan. Les Montois poussent et obtiennent une pénalité. Matthew James prend les trois points et offre le bonus défensif à son équipe qui s’incline finalement 25 à 21.

Au classement, l’Usap grimpe à la deuxième place derrière la Section Paloise. Mont-de-Marsan occupe la cinquième place.