Top 14 : un carré d’As

Toulouse et Castres rejoignent L’ASM Clermont Auvergne et le RC Toulon en demi-finale du Top 14. En venant respectivement à bout du Racing Métro 92 (33-19) et de Montpellier (25-12), les deux équipes ont gagné leur ticket pour le dernier carré du championnat. Les vacances attendront.

Top 14 : un carré d’As
Rugbyrama

Clermont et Toulon étaient au repos ce weekend. Premier et deuxième de la saison régulière, les deux finalistes de la H Cup pouvaient regarder sereinement les barrages du Top 14. Dans ces confrontations, Toulouse a dominé le Racing Métro alors que Castres a balayé Montpellier pour la deuxième année consécutive. La fin d’une saison pour certains et d’une histoire pour d’autres. Des barrages pleins de joie et d’émotions.  

Toulouse, puissance 20

Souvent en difficulté, souvent critiqué mais jamais assommé. Le Stade Toulousain atteint une nouvelle fois les demi-finales du championnat. Ca devient une habitude. Les hommes de Guy Novès ont dominé le Racing-Métro pour s’offrir une vingtième demi-finale consécutive. Un véritable exploit preuve de la longévité du club. Pour ce barrage, l’expérience a fait la différence. La deuxième période a été fatale aux Racingmen qui ont subi les assauts toulousains. En manque de fraîcheur, les Ciel et Blancs n’ont pu résister au rouleau-compresseur Rouge et Noir. Malgré deux essais inscrits (dont un magnifique de Matadigo), les Parisien n’ont rien pu faire.

Dans le sillage de sa vieille garde – Clément Poitrenaud et Yannick Jauzion – le club de la ville Rose s’est imposé largement et rejoint Toulon en demi-finale. Au vu de la saison régulière, le club de la Rade part favori. Mais sur le papier, la confrontation s’annonce alléchante pour un remake de la précédente finale. L’année dernière, le Stade Toulousain avait conservé son Bouclier de Brennus au détriment des Toulonnais. Une chose est sûre, il y aura de la revanche dans l’air à Nantes.

Castres au rendez-vous

Bis repetita. Comme la saison passée, le Castres Olympique a disposé du Montpellier Hérault Rugby pour se hisser en demi-finale du Top 14. Emmenés par un Antonie Claassen des grands jours, les Castrais ont dominé Montpellier et ont gagné le droit de défier l’ASM Clermont Auvergne. Sans être transcendants, les joueurs du duo Labit/Travers ont assuré l’essentiel. Et dans ces matches couperets, c’est le principal. Les Tarnais ont profité de l’indiscipline montpelliéraine pour atteindre les demi-finales pour la seconde année consécutive. Une belle récompense pour Laurent Labit et Laurent Travers qui devrait quitter le club à la fin de la saison.

Mais la route du Stade de France est encore longue et passe par Nantes. Pour atteindre la finale, le Castres Olympique sera opposé à Clermont. Le premier de la saison régulière part largement favori pour cette rencontre. Les Auvergnats ont fait forte impression sur l’ensemble de la saison régulière, devançant même l’ogre toulonnais sur la fin. Une équipe complète et armée pour jouer, sans aucun doute, sur le tableau national et européen.

Le Racing et Montpellier, KO

Le Racing et Montpellier avaient placé beaucoup d’espoir dans ces barrages. A l’extérieur, le challenge a paru trop grand pour ces deux clubs qui ont subi le jeu toulousain et castrais. La hiérarchie a été respectée. Les troisième et quatrième sont venus à bout du cinquième et du sixième pour la plus grande déception de certains. C’est le cas de Gonzalo Quasada. Le manager parisien quitte le Racing Métro sur une défaite peu glorieuse. Il rejoindra la saison prochaine le voisin stadiste et ne connaîtra pas le bonheur des demi-finales et du Stade de France.

Même sentence pour Julien Tomas. Le demi de mêlée montpelliérain quitte son club de cœur sur un nouvel échec, semblable à celui de l’année dernière. Après neuf saisons passées au club, le joueur de 28 ans prend un nouveau virage. La saison prochaine, il rejoindra… Castres, qui a éliminé le MHR dans ces barrages. L’international français aura tout de même goûté les joies du Stade France en 2011. Le club héraultais s’était hissé, pour la première fois de son histoire, en finale du Top 14.

Les demi-finales se joueront le weekend du 24 et 25 mai. Clermont aura le privilège de jouer le samedi et de bénéficier d’un jour de repos supplémentaire vis à vis de Toulon. De ce fait, la finale de la H Cup pourrait valoir son pesant d’or. En plus de l’intérêt tout particulier d’une finale européenne, les deux équipes auront une autre échéance déterminante à négocier, le Top 14.