Live: Suivez le match Toulon Vs Racing Métro en direct

Live: Suivez le match Toulon Vs Racing Métro en direct
Racing-Métro 92
6 16
RC Toulon
Racing-Métro 92: Brugnaut - Lacombe - Ducalcon ; Kruger - Van der Merwe ; Battut (Lauret, min. 53)- Le Roux - Cronje; Machenaud (Phillips, min. 58)- Sexton; Imhoff - Roberts - Chavancy - Planté ; Hernandez
RC Toulon: Chiocci (Menini, min. 53)- Burden (Orioli, min. 53)- Hayman; Botha (Williams, min. 51)- Suta ; J. Smith - Fernandez Lobbe - S. Armitage; Tillous-Borde - Wilkinson; Habana - Giteau - Bastareaud - Mitchelle ; D. Armitage
SCORE: 0-7 (Essai Giteau, Transformation Wilkinson, min. 12). 3-7 (Pénalité Sexton, min. 13). 6-7 (P. Sexton, min. 30). 6-7 (Mi-temps). 6-10 (P. Wilkinson, min. 44). 6-13 (P. Wilkinson, min. 56'). 6-16 (P. Wilkinson, min. 70)
ARBITRE: Mathieu Raynal. Carton jaune: Bastareaud (min. 19) pour le RCT.

Fin du match: Après un début de saison difficile, le Racing a su se relever en 2ème moitié de saison. Mais l'aventure s'arrête là, face à une équipe toulonnaise qui est bien partie pour inscrire de nouvelles lignes à son palmarès. Mais attention! Le Racing des deux Laurent (Labit et Travers, champions avec le CO l'an dernier) reviendra probablement plus fort et sera l'un des favoris au titre l'an prochain. Rendez-vous demain à 16h30 pour la deuxième demi-finale entre Montpellier et Castres. Bonne soirée, et merci de nous avoir suivi sur Vavel.

Fin du match: Statistique importante et intéressante: le RCT va disputer en cette fin de saison sa 3ème finale de Top 14 consécutive, et espère évidemment ne pas reproduire le même scénario qu'en 2012 et 2013 (défaites face à Toulouse puis Castres). Mais cette armada va compter 6 finales en 3 ans (3 finales en championnat auxquelles s'ajoutent la finale en Challenge perdue en 2012, la finale de HCup gagnée face à Clermont en 2013, et la finale de HCup à venir face aux Saracens).

Fin du match: Le RCT n'a pas volé sa victoire, et se qualifie pour sa 2ème finale de la saison. Le RCT peut maintenant rêver d'un doublé, puisqu'il aura la chance de défendre son titre de HCup obtenu l'an dernier face aux Saracens, mais également de décrocher ce titre perdu en finale lors des deux dernières saisons.

80': La sirène retentit ici à Lille, et le RCT se qualifie pour la finale de Top 14! Mourad Boudjellal, président du RCT, est en pleurs, et Wilkinson, tape en touche! Toulon s'impose sur le score de 16 à 6, après avoir fait preuve d'une maitrise totale. Face à un Racing valeureux mais bien trop maladroit, probablement usé par le match à Toulouse de vendredi dernier, le RCT se qualifie pour la finale du Top 14!

78': Essai toulonnais ... refusé par Mr Raynal. Ali Williams pensait crucifier le Racing mais l'arbitre en a décidé autrement, et Jonny Wilkinson rappelle ses coéquipiers, qui entourent l'arbitre.

76': Cadrage-débordement de Jean-Charles Orioli! Le talonneur toulonnais fait son show, mais est stoppé par un crampon parisien.

73': David Smith remplace Bruni

70': Le drop!!! Wilkinson, qui a retrouvé des couleurs depuis le retour des vestiaires, ajuste ce drop et donne 10 points d'avance à son équipe! Toulon mène 16 à 6 et se met à l'abri à 10 minutes de la fin du match.

68': Encore une occasion laissée sur la route par les Toulonnais, après un contre du Racingman Kruger. Mujati remplace Ducalcon pour le Racing

65': Cela n'a rien amené, et on en reste sur ce score de 13 à 6.

64': Ballon porté par le Racing, suivi d'un coup de pied par-dessus de Sexton. Armitage récupère la gonfle et dégage à son tour, et Mitchell bat Imhoff à la course, puis prend le ballon dans les mains de Cronje.Imhoff sauve les siens mais on revient à l'en-avant de Cronje. Mêlée à 5!

63': Coup de pied rasant d'Armitage, qui trouve la touche à 24m de l'en-but parisien.

61': Lancer perdu à nouveau par les toulonnais, mais en-avant d'un Racingman. Les parisiens sont en train de gâcher de nombreuses occasions.

60': Lancer d'Orioli après une pénaltouche, mais le Racing récupère la balle, Philipps tape une chandelle, et le ballon retombe directement en touche

59': Les Racingmen ne parviennent toujours pas à concrétiser, et sont bloqués par les plaquages toulonnais.

58': Machenaud, pris de crampes, cède sa place, au profit de l'ancien bayonnais Mike Philipps. Ben Arous remplace Brugnaut.

56': à près de 20 min de la fin, le RCT semble faire preuve de plus de confiance, et les joueurs du Racing semblent plus marqués par la fatigue.

56': Pénalité face au poteaux pour Wilkinson.... qui passe!! 13-6 pour le RCT, qui possède maintenant l'équivalent d'un essai transformé d'avance sur le Racing.

56': Ballon perdu en touche par le Racing, Wilkinson se met en place pour le drop, mais Kruger reste sur le ballon, et Mr Raynal sanctionne le Racing.

53': sortie du capitaine francilien Antoine Battut, remplacé par l'ancien biarrot Wenceslas Lauret. Côté toulonnais Orioli remplace Burden et Menini remplace Chiocci.

51': Ali Williams remplace Bakkies Botha du côté de la 2ème ligne toulonnaise.

50': De nombreux en-avants empêchent les 2 équipes de jouer correctement.

46': L'arbitre ne sanctionne pas le joueur parisien! Et les supporters toulonnais montrent leur mécontentement.

45': Van der Merwe commet une manchette assassine sur Habana, et sort avant-même que l'arbitre ne donne de carton.

44': Wilkinson, au bord de la touche, tend son coup de pied, qui passe! Après de nombreux échecs, l'ouvreur du RCT inscrit ces 3 points importants pour la suite du match. Toulon mène désormais 10 à 6, et se met à l'abri d'une pénalité.

43': Les toulonnais sont à 5m de l'en-but parisien, et après 6 phases de jeu, l'arbitre siffle une pénalité à l'encontre des bleus et blancs du Racing-Métro

41': Pénaltouche pour le RCT, et Wilkinson trouve cette touche à l'entrée des 22m du Racing.

41': Retour des deux équipes sur la pelouse du Stade Pierre Mauroy, où le RCT domine légèrement le Racing-Métro, et mène 7 à 6 au score.

Mi-temps: On a pu voir dans les tribunes Frédéric Michalak (RCT) et Dimitri Szwarsewski (Racing-Métro), 2 internationnaux blessés.

40': Et c'est la mi-temps ici au Stade Pierre Mauroy! 7 à 6 pour le RCT après 40 min dans ce match où rien n'est encore joué. Le seul essai a été inscrit par Giteau sur un turnover, tandis que le seul carton a été attribué à un autre toulonnais, Mathieu Bastareaud, quelques minutes plus tard. Côté toulonnais, 3 pénalités ratées par Jonny Wilkinson, qui nous a rendu une copie surprenante en ce début de match avec seulement 2 points réussis sur 11 au pied.

40': Et le drop manqué par Sexton!

39': Après de bonnes poussées, le Racing prépare le placement de Sexton pour le drop.

37': Mêlée pour le Racing qui obtient une pénalité. Sexton tape en touche à 22m.

36': On s'attendait à un match serré, et c'est le cas. Plus que serré, ce match est engagé, mais des maladresses et des fautes trop nombreuses empêchent les 2 équipes de faire la différence. Et la maladresse de Jonny Wilkinson (3 pénalités manquées), inhabituelle venant de lui, provoque la stupéfaction dans les rangs toulonnais.

33': Pénalité manquée par Wilkinson ! Le buteur anglais trouve le poteau et à la suite, récupération de balle toulonnaise, mais une nouvelle maladresse permet aux Racingmen de retrouver la possession de la balle.

32': De nombreuses maladresses, et des fautes aussi. Pénalité pour le RCT

30': 6-7 après cette pénalité réussie par Jonathan Sexton, qui avait marqué les 21 points de la victoire de son équipe la semaine dernière à Toulouse.

29': Pénalité pour le Racing, à 20m des poteaux toulonnais, sur le côté. Elle devrait passer sans problème.

27': Retour de Mathieu Bastareaud, les toulonnais sont de nouveau à 15.

25': Pénalité à 50m pour le RCT puisque Van der Merwe a retenu son adversaire sans ballon.. Et Wilkinson, après avoir pris son temps, manque de nouveau son coup de pied! 2 échecs en 3 minutes pour Sir Jonny!

23': Pénalité pour le RCT, et c'est ici aussi manqué!

22': Belle offensive toulonnaise, menée par Wilkinson. Mais les franciliens récupèrent cette balle, et le rendent illico sur une chandelle.

20': Après un plaquage à retardement par Armitage, nouvelle pénalité pour le Racing. Mais cela ne passe pas, et le score reste de 7 à 3 en faveur du RCT.

17': Gros plaquage cathédrale de Bastareaud, qui a tout de même accompagné le joueur adverse dans la chute. Et il est sanctionné par l'arbitre avec un carton jaune logique.

15': Pénalité pour le Racing juste après le renvoi, à 45m face aux poteaux. Et ça passe pour Sexton!!

14': Essai accordé!!!  Essai pour le RCT, par l'intermédiaire de l'australien Matt Giteau!

12': Essai! Ou pas... Avec un ballon récupéré par Hernandez qui résiste à 3 toulonnais. Contest par les varois, et Habana sort ce ballon, Fernandez Lobbe dribble au pied, et Giteau achève ce contre par un essai! Mr Raynal demande l'arbitrage vidéo, car il semble que Bryan Habana a démarré en avance.

9': mêlée pour le Racing-Métro après une action enrayée par l'arbitre qui a touché le ballon.

8': mêlée pour les toulonnais sur leurs 35m

7': belle action des franciliens sur du jeu déployé, ces mêmes franciliens qui font reculer les toulonnais jusqu'au 30m des varois. Mais un en-avant gâche cette action.

4': pénalité pour le Racing-Métro,avec Sexton qui tape en touche, et le ballon se retrouve à 5m de l'en-but toulonnais. Mais le Racing se retrouve rapidement sanctionné par la suite, et Wilkinson dégage en touche sur la ligne médiane

1': Bonne défense du Racing qui récupère la balle et se dégage, trouvant une touche à 10m de la ligne médiane

1': Wilkinson donne le coup d'envoi, c'est parti pour ce match! Les parisiens ayant dégagé, touche pour Toulon à 35m de l'en-but bleu et blanc.

20h 48: le match n'a toujours pas commencé, il n'y a toujours pas d'équipe sur le pré.

20h 47: Re-bonsoir à tous! Le match ne va pas tarder à commencer alors qu'un magnifique cheval blanc, tel Pégase, traverse le stade.

19h 20: Concernant les confrontations entre ces deux équipes cette saison, le Racing avait lourdement chuté au Stade Mayol lors de la 2ème journée sur le score de 41 à 14, après avoir encaissé 5 essais dont 2 de David Smith. Lors du match retour, c'est le Racing qui l'avait emporté par 14 à 3.

19h 12: Ce match sera arbitré par Mathieu Raynal, qui sera assisté par Messieurs Clouté et Ruiz.

19h 09: Dans ce match entre deux équipes bien armées, on observera plus particulièrement le duel des buteurs. Jonathan Sexton a joué 20 matchs dont 16 comme titulaire avec 208 points (dont 3 essais). Le grand Jonny Wilkinson, de son côté, à joué 20 rencontres dont 17 comme titulaire, et a marqué 241 points (dont 1 essai).

18h 02: Passons aux compositions, à commencer par celle du Racing-Métro 92: Brugnaut - Lacombe - Ducalcon ; Kruger - Van der Merwe ; Battut - Le Roux - Cronje; Machenaud -  Sexton; Imhoff - Roberts - Chavancy - Planté ; Hernandez.

Pour le RCT: Chiocci - Burden - Hayman ; Botha - Suta ; J. Smith - Fernandez Lobbe - S. Armitage ; Tillous-Borde - Wilkinson ; Habana - Giteau - Bastareaud - Mitchell ; D. Armitage

Les remplaçants pour le Racing: Phillips, Estebanez, Fall, Mujati, Lauret, Ben Arous, Metz, Maurouard Et pour le RCT: Williams, Classens, Mermoz, Castrogiovanni, Menini, Orioli, D. Smith, Bruni.

18h 00: Même si le match n'a lieu que ce soir, les hostilités ont été engagées cette semaine, par l'intermédiaire des présidents des deux clubs, Jacky Lorenzetti et Mourad Boudjellal. En effet, nous avons pu assister à une véritable joute verbale entre les deux hommes au cours de la semaine précédant ce match. Voici quelques extraits de cet échange d'amabilités par médias interposés. Mourad Boudjelal évoquait le fait que son club était le seul des 4 clubs disputant ces demies à fonctionner avec une "économie réelle", et a ajouté "Face à moi, il y a trois jets privés, là! Je suis le seul qui prendra le TGV pour aller à Lille". A la suite de cette remarque, le président du Racing-Métro a fait preuve d'ironie en s'inquiétant pour son homologue toulonnais : J'espère que Mourad arrivera à l'heure (à Lille). J'ai quand même appris qu'il allait venir en stop de Toulon jusqu'à Paris, qu'après il allait prendre le métro puis le bus pour monter jusqu'à Lille. Il ne faut pas qu'il se perde en route."

Le président du Racing a plus sèchement ajouté cette remarque : "Il ne faut pas oublier qu'il a plus de six millions d'euros qui sont donnés par les pouvoirs publics, donc il peut tous vous remercier". Mais il a également comparé ce match à un combat entre David et Goliath, se voyant donc comme le David qui donnera tout pour faire tomber le géant Goliath (comprenez le RCT et son armada de stars).

17h 46: Un petit point sur le parcours effectué par les deux équipes au cours de cette saison 2013-2014: le RCT a fini 1er à l'issue de la phase régulière avec 77 points), 2ème meilleure attaque avec 660 points marqués (dont 53 essais), 3ème meilleure défense avec 466 points encaissés (dont 26 essais, soit le plus petit total d'essais encaissés cette saison). De son côté, le Racing-Métro, 5ème avec 69 points, n'a que la 11ème attaque (459 points dont 32 essais), mais a la 2ème meilleure défense (448 points encaissés dont 34 essais.

 17h 40: Bonsoir à tous, et bienvenue sur Vavel! Nous allons vous faire vivre ce match entre les franciliens du Racing-Métro 92 et les varois du RC Toulon. Tout comme l'autre demi-finale, ce match aura lieu au Stade Pierre Mauroy, à Lille. Coup d'envoi à 20h45.