Live finale Top 14: Castres Olympique - Rugby Club Toulonnais en direct

Live finale Top 14: Castres Olympique - Rugby Club Toulonnais en direct
Castres Olympique
10 18
Rugby Club Toulonnais
Castres Olympique: Dulin ; Evans, Cabannes (Baï 64'), Lamerat, Grosso ; (o) Tales, (m) Kockott ; Caballero, Claassen, Faasalele ; Capo Ortega (Sansom 51'), Gray (Bornmann 51') ; Herrera, Mach (Bonello 59'), Forestier (Taumeopau 59').
Rugby Club Toulonnais: D. Armitage ; Mitchell, Bastareaud, Giteau, Habana ; (o)Wilkinson, (m) Tillous-Borde ; Fernandez Lobbe, S. Armitage, J. Smith ; Wiliams, Botha (Sutta 59') ; Hayman, Burden (Orioli 30'), Chiocci (Mennini 51').
SCORE: Pénalité D.Armitage 10-18 73' Pénalité Wilkinson 10-15 54' Drop Wilkinson 10-12 33' Pénalité Wilkinson 10-9 34' Pénalité Kockott 10-6 27' Pénalité Wilkinson 7-6 23' Essai Evans 7-3 11' Pénalité Wilkinson 0-3 8'
ARBITRE: M. Christophe Berdos
ÈVÉNEMENTS: Finale Top 14 2013-2014 Stade de France.

Merci à tous de nous avoir suivi et à bientôt sur Vavel

Jonny Wilkinson et Matt Giteau soulèvent le bouclier de Brennus TOULON CHAMPION DE FRANCE 2014!!!

La montée des Toulonnais emmenés par Jonny Wilkinson

Les castrais montent récupérer leurs médailles des mains du président de la LNR Pierre Camou et de François Hollande

Le pilou-pilou résonne à son tour dans le Stade de France et les interviews se succédent 

God save the Queen retentit dans le Stade de France tandis que Jonny Wilkinson est assaili par ses coéquipiers

80' La sirêne retentit et Claasen dégage en touche le RCT signe le doublé

79' Le Brennus va sans doute rejoindre la rade

Jonny Wilkinson plébiscité  par 3/4 des internautes pour le talent d'Or

74' Toulon pénalisé en mêlée, le CO gâche une nouvelle munition en touche

73' Ca passe pour l'arrière anglais Toulon mène 18-10

72' Balle de match pour Delon Armitage

71' Moins de 10' à jouer dans une deuxième mi-temps cadenassée. Pênalité obtenue par Mathieu Bastareaud.

69' Bel enchainement de  Castrogiovanni à hauteur avec Mennini mais la transmission pour Suta est mauvaise. Mêlée pour Castres

68' Arrêt de volée de Brice Dulin sous la chandelle de Jonny Wilkinson

67' Tales sort définitivement remplacé par Kirkpatrick

60' Sortie provisoire du All-Black Hayman remplacé par l'Italien Castrogiovanni

58' Habana remet une chandelle de Jonny Wilkinson dans les bras d'Ali Williams mais les toulonnais sont pénalisés au sol.

57' le Sud-Africain pénalisé pour avoir introduit directement dans les pieds de son talonneur

56' Encore un mauvais lancer d'Orioli. Mêlée introduction Kockott dans les 22 toulonnais.

55' Kockott loupe un troisième coup de pied consécutif. 9 points laissés en route par le castrais

54' Le sans-faute continue pour Jonny Wilkinson 15-10

51' Gray et Caballero sortent et sont remplacés par Bornmann et Samson

50' Entrée en jeu d'Alexandre Mennini a la place de Xavier Chiocci

49' Herrera sanctionné en mêlée fermée

48' Orioli a lobé Williams. Munition gachée par les varois

45' Partie de ping-pong rugby depuis la reprise et superbe touche trouvée par Delon Armitage 

44' Mauvaise passe pour Herrera directement en touche

43' Mitchell et Botha ont dù s'employer pour stopper Grosso

42' Arrêt de volée de l'ouvreur Anglais du RCT

41' Belle touche trouvée par Wilkinson et bon lancement de jeu de Brice Mach

Un bel essai en contre inscrit par l'ailier écossais Max Evans permet aux castrais de rester à portée de fusil malgré deux êchecs au pied de Rory Kockott.

Jonny Wilkinson a inscrit la totalité des points toulonnais au pied: 3 pénalités et 1 drop à 100% de réussite

40' C'est encore manqué à la pause Toulon mène 12-10.

40' Pénalité contre le pack toulonnais, Kockott va tenter les points à plus de 50m des perches

39' Steffon Armitage fait mal à la défense castraise qui plie mais ne rompt pas 

37' La pénalité de Kockott passe à gauche

33' Le drop de Sir Jonny Wilkinson Toulon prend les devants 12-10

31' 3/3 pour Wilkinson 

30' Entrée précoce de Jean-Charles Oriolli à la place de Craig Burden touché à la cuisse

27' Kockott redonne 4 points d'avance au CO 10-6

25' Intervention limite de Steffon Armitage sur Rémy Grosso m Berdos ne siffle rien

24' Craig Burden s'échappe jusqu'au 22 castrais mais Toulon perd le ballon au sol.

23' Rémy Tales va revenir

22' Ca passe pour Jonny Wilkinson 7-6 pour le CO

21' Avantage pour les toulonnais. Wilkinson va tenter son second coup de pied

21' Kirkpatrick remplace Tales qui va passer au protocole commotion

20' Les cinq dernières minutes sont hachées par des fautes de main

19' M Berdos fait refaire cette troisième mêlée

18' La relance de Drew Mitchell mais Matt Giteau commet un en-avant

17' Introduction gagnée par le pack castrais.

16' La première mêlée est stable mais les castrais commettent un en-avant

15' Tales botte directement en touche mais le lancer de Craig Burden n'est pas droit

11' Ca a chauffé entre Delon Armitage et Rory Kockott. Simple rappel à l'ordre

11' L' essai de Max Evans qui passent au milieu de 3 avants toulonnais avant de taper au pied pour Kockott à la lutte avec Delon Armitage. L'ailier Ecossais s'offre ensuite une roulade dans l'en-but 7-3.

8 Les trois premiers points signés Jonny Wilkinson 

7' Delon Armitage à 5m de la ligne mais Yannick Caballero commet une faute grossière qui aurait pû lui valoir un carton jaune.

3' Le maul castrais sanctionné pour un écran, Jonny Wilkinson renvoie le camp dans le camp tarnais

2' Tillous-Borde chasse Talés jusque dans ses 22 mais pénalité sifflée par M Berdos

1' Les avants toulonnais tentent de mettre à mal une trés bonne défense castraises. Habanna dégage directement en touche

0' C'est parti et Brice Dulin trouve une petite touche lancer Burden

Le coup d'envoi sera donné par Jonny Wilkinson qui a remporté le Tos

Aprés l'arrivée du Bouclier de Brennus par voie des airs voici les deux équipes qui pénétrent sur la pelouse emmenées par Rory Kockott et Sir Jonny Wilkinson!

Cette rencontre sera arbitré par M Christophe Berdos:

Romain Teulet raccrochera également les crampons avant de rejoindre le staff des bleus en tournée en Australie: 

Cette finale sera également celle des adieux de part et d'autres: Jonny Wilkinson, Danny Rossouw et Jo Van Niekerk (malheureusement absent de la feuille de match) tirent leurs révérences côté rouge et noir:

Les remplacants castrais: Bonello, Taumoepeau, Samson, Bornman, Garcia, Baï,Kirkpatrick, Lazar.

Les remplacants toulonnais: Orioli, Menini, Suta, Bruni, Rossouw, Mermoz, Claassens, Castrogiovanni.

Aucun changement du côté du Castres Olympique par rapport à l'équipe tombeuse de Montpellier: Dulin ; Evans, Cabannes, Lamerat, Grosso ; (o) Tales, (m) Kockott ; Caballero, Claassen, Faasalele ; Capo Ortega, Gray ; Herrera, Mach, Forestier.

Bernard Laporte n'a effectué qu'un seul changement par rapport à l'équipe championne d'Europe Ali Williams remplace le futur retraité Danny Rossouw au côté de Bakkies Botha.La composition du RCT: D. Armitage ; Mitchell, Bastareaud, Giteau, Habana ; (o)Wilkinson, (m) Tillous-Borde ; Fernandez Lobbe, S. Armitage, J. Smith ; Wiliams, Botha ; Hayman, Burden, Chiocci.

Le champion de France en titre s'est qualifié de justesse pour les phases finales: 6ème avec un point d'avance sur le Stade Francais et ce malgré une défaite 23-13 contre l'Aviron Bayonnais lors de la 26ème journée. En barrage ils auront mis fin à l'invincibilité clermontoise au Michelin (77 matchs) 22-16, avant de venir à bout de Montpellier 22-19 en demi-finale.

Le RCT a terminé la saison réguliére au premier rang avec 77 points soit un de plus que Montpellier. Ils ont dominés le Racing Métro 92 16-6 en demi-finale. À noter que les rouges et noirs n'ont plus soulevés le bouclier de Brennus depuis 1992 et reste sur deux échecs consécutives en finale.

L'an dernier les castrais l'avaient emportés 19-14 grâce notamment à un essai de fillou du demi de mêlée Sud-Africain Rory Kockott:

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous pour suivre en direct et en intégralité sur Vavel la finale de l'édition 2013-2014 du Top 14. Il s'agit de la revanche de l'édition 2013 entre le champion de France en titre le Castres Olympique et le finaliste malheureux de l'an dernier, désormais double champion d'Europe, le Rugby Club Toulonnais.