Toulon prend sa revanche

En s'imposant face au Castres Olympique 18-10 le Rugby Club Toulonnais a pris sa revanche sur l'an dernier et a rapporté le Brennus sur la rade pour la première fois depuis 1992.

Toulon prend sa revanche
rugbyrama.fr
Toulon
18 10
Castres

Le Top 14 version 2013-2014 livrait son verdict hier soir au Stade de France. Les deux protagonistes de l'an dernier le Castres Olympique et le Rugby Club Toulonnais se retrouvaient à nouveau pour tenter de gravir la dernière marche. Mais le début des festivités consistait en un défilé de chars et autres véhicules, dont les fameux taxis de la Marne, pour commémorer le début de la grande guerre. Vient ensuite l'arrivée spectaculaire du tant convoité bouclier de Brennus confié aux soins d'un commando de l'armée de l'air. 

Les préliminaires enfin terminées place au jeu: ce sont les toulonnais qui vont mettre la main sur le ballon dès le coup d'envoi. Malgré les vagues rouges et noires la défense castraise tient bon mais se met à la faute et permet à Jonny Wilkinson d'ouvrir le score à la 8ème minute. 3 minutes plus tard les castrais vont doucher l'enthousiasme des supporters toulonnais, qui avait prévu un " God Save The Queen". Stérile en attaque le RCT va rendre le ballon au pied à Brice Dulin, l'arrière castrais écarte sur Claasen qui lui-même sert son ailier Max Evans. L'Écossais élimine trois adversaires et tape une chandelle à l'entrée des 22m adverse. À la lutte avec Delon Armitage, Rory Kockott ne touche pas le ballon mais l'Ecossais opportuniste s'offre une roulade dans l'en-but 7-3 pour le CO.

Peu de choses à signaler jusqu'à la demi-heure de jeu et un nouveau contre Tarnais qui se conclue par un geste limite de Steffon Armitage sur Rémy Grosso mais Christophe Berdos ne bronche pas. Comme à son habitude Jonny Wilkinson passe un drop tout en décontraction pour permettre aux Toulonnais de mener 12-10 à la pause, bien aidé par deux râtés de Rory Kockott (dont une pénalité à plus de 50 m sur la sirêne).

Un début de deuxième mi-temps marqué par une partie de ping-pong rugby et à ce petit jeu c'est de nouveau Jonny Wilkinson qui prend le meilleur en inscrivant 3 nouveaux points (qui seront également les derniers de sa carrière). Rory Kockott ne parvient pas à régler la mire et laisse filler 3 nouveaux points (9 au total). Les derniers points seront inscrits par Delon Armitage à 5' du coup de sifflet final. La dernière offensive Castraise est bien contenue par les toulonnais qui dégagent en touche par l'intermédiaire de Claasens avant de se jeter sur Jonny Wilkinson encore impérial sur ce match.

God Save The Queen et le pilou-pilou ont résonné

Initialement prévu au moment de l'essai castrais l'hymne Anglais, en l'honneur de "Wilko", a finalement retenti aprés le coup de sifflet final. Il a été suivi du traditionnel pilou-pilou qualifié par Mourad Boudjellal d'instant magique.