La victoire (sans le bonus) pour le Racing

Les Racingmen ont fait le travail, avant d'entamer la phase retour du championnat, face à des Rochelais qui n'ont pas démérité.

La victoire (sans le bonus) pour le Racing
Ici Yoan Audrin à l'oeuvre face à deux Rochelais/Crédit: AFP
Racing Metro 92
27 8
La Rochelle
Racing Metro 92: Brugnaut (Ben Arous, min.55), Szarzewski (Lacombe, min.72), Mujati (Ducalcon, min.55), Dubarry, Van der Merwe (Metz, min.69), Lauret (Barba, min.72), Gérondeau, Claassen, Machenaud, Dambielle, Andreu, Chavancy, Laulala, Thomas (Audrin, min.15), Dulin (Lapeyre, min.75)
La Rochelle: Pelo (Kaulashvili, min.57), Geledan (Forbes, min.55), Atonio (Bourrust, min.64), Eaton, Qovu, Sazy (Djebaili, min.14), Goujon (Cedaro, min.55), Gourdon, Berger, Fortassin (Grant, min.64), Luteau (Gard, min.72), Botia, Barraque, Bobo (Audy, min.57), Murimurivalu
SCORE: 0-3, min.9, Fortassin. 5-3, min.19, Szarzewski. 7-3, min.20, Machenaud. 10-3, min.33, Machenaud. 13-3, min.44, Machenaud. 18-3, min.60, Dulin. 20-3, min.61, Machenaud. 25-3, min.62, Audrin. 27-3, min.63, Machenaud. 27-8, min.71, Barraque.
ARBITRE: Cyril Lafon (FRA)

Dan Carter. Ce nom a beaucoup fait parler de lui cette semaine du côté de Colombes. L’annonce de son arrivée l’an prochain ne semble pas avoir perturbé les joueurs du Racing qui affrontaient les Rochelais dans leur antre francilien. Ils ont su mettre à mal les intentions adverses mais peuvent regretter d’avoir laissé filer le bonus offensif.

Ce sont pourtant les Rochelais qui, dès les premières minutes du match, proposent un jeu offensif. Ils sont coupés dans leur élan par le carton jaune reçu par Botia à la 4ème minute pour un plaquage cathédrale. Les joueurs ne se démobilisent pas et Fortessin ouvre le score pour son équipe (0-3). Les Racingmen réagissent et attaquent. Cela paye avec l’essai de Szarzewski à la 20e qui est ensuite transformé sans difficulté par Machenaud (7-3). Les Rochelais commencent à être sous pression et commettent des fautes qui permettent au Racing d’obtenir une pénalité (10-3).

A la mi-temps, le score est en faveur des Franciliens même si les Rochelais ont très bien commencé la rencontre. Les joueurs du Racing dominent le jeu mais font trop d’erreurs pour espérer prendre le large au score.

Atonio se débat avec des Racingmen. Crédit: AFP
Atonio tente de passer face à deux Racingmen. Crédit: AFP

Au retour des vestiaires, le Racing accentue la pression sur les visiteurs. Une nouvelle pénalité est réussie par Machenaud (13-3). Les Rochelais tentent de relancer mais leur temps fort n’est pas concrétisé au pied par Barraque. Ils commettent trop d’en-avant et rendent les balles aux Franciliens. Ces derniers en profitent à l’image de Dulin qui marque un essai à la 60e après une belle action initiée par Dambielle. L’essai est ensuite transformé par Machenaud qui ne commet pas d’erreur au pied (20-3). A l’essai s’ajoute pour les Rochelais le carton jaune de Berger qui a commis un plaquage en l’air sur Audrin. Le carton semble avoir assommé les Rochelais qui se font attaquer sans cesse par les Racingmen qui marquent de nouveau un essai par le biais d'Audrin (27-3). Après le retour de Berger, les Rochelais semblent retrouver des couleurs avec l’essai de Barraque à la 70e. La transformation est manquée pour les Rochelais (27-8) mais prive les Racingmen d’un bonus offensif qu’ils convoitaient.