Top 14 15ème journée: Le LOU confirme, Toulon et Toulouse sont grippés, Clermont prend la tête

A l'issue de la seizième journée de Top 14 l'ASM Clermont-Auvergne a pris la tête du top 14 en dominant Toulouse 24-6. Toulon également candidat à la première place a chuté du côté de Montpellier, tandis que Lyon a confirmé son succès sur l'ASM en dominant le Stade Français 12-9.

Top 14 15ème journée: Le LOU confirme, Toulon et Toulouse sont grippés, Clermont prend la tête
Mosese Ratuvou auteur d'un doublé vendredi lors de la victoire du LOU sur le Stade Français 12/9 Photo Philippe Juste

Réduit à 14 site au carton rouge de Morné Steyn, le Stade Français a craqué devant le LOU 12-9

M.Marchat expulsant l'ouvreur Sud-Africain Morné Steyn suite à un coup de pied au sol sur Ratuvou lesechos.fr

Leader du Top 14 après leur large succés sur Toulon le Stade Français rendait visite au LOU tombeur sur le fil de l'ASM la semaine dernière. Les Parisiens prennent rapidement les devants grâce à une pénalité et à un drop de Morné Steyn. Le LOU est en grande difficulté en mêlée fermée mais parvient à gêner l'allignement Stadiste. Tout comme leur adversaire les Lyonnais vont se montrer réalistes: à la 25ème minute l'ailier Romanet réceptionne une chandelle et entreprend d'attaquer la ligne de défense adverse. Après 5' mélant jeu au large et pick-and-go c'est finalement Mosese Ratuvou qui applatit en coin et en force le premier essai de la rencontre,validé après arbitrage vidéo. Peu-après Morné Steyn écope d'un carton rouge suite à un coup de pied au sol sur Ratuvou. Un changement qui oblige Jules Plisson à déserter le poste d'arrière. Après dix grosses minutes le LOU ne baisse pas le pied et dès la 50ème minute Ratuvou conclu une longue séquence de jeu par un doublé et donne un avantage définitif au score aux Lyonnais. Plisson pourra tout de même s'en vouloir d'avoir manquer la pénalité de l'éalisation sur l'une des trop rares mêlées Lyonnaise sanctionnées par M.Marchat. Grâce à ce second succés sur une éqipe de tête le LOU se rapproche à grand pas du maintien dans l'élite avant de se déplacer à Bayonne la semaine prochaine.

Gaétan Germain 25-9 Aviron Bayonnais

Gaétan Germain (ici lors du match aller) a inscrit la totalité des points de son équipe face à Bayonne AFP

Fessé à Bordeaux il y a une semaine le CAB se devait de réagir face à un concurrent direct dans la course au maintien. L'opération reconquête s'est déroulée sans trop d'accroc. La première mi-temps est surtout une affaire de buteur: Gaétan Germain et Christophe Loustallot profitent des fautes adverses pour porter le score à 9-3. Malgré le score serré les coujoux ont dominés la première mi-temps et notamment le secteur de la mêlée fermée où Aretz Iguiniz se retrouve rapidement sous la menace d'un carton jaune. Il y aura bien un carton jaune pour un Bayonnais mais pour le troisième Jean Monribot coupable d'un acte d'anti-jeu au sol à l'heure de jeu. Avec deux pénalités de Loustallot Bayonne gère bien son infériorité numérique jusqu'à la 67' et au débordement de Tuatara conclu dans l'en-but par Gaétan Germain. Après la transformation l'arrière Briviste ajotera deux pénalités pour conclure un 100% de réussite au pied. Grâce à ce succés Brive remonte à la 9ème place tandis que Bayonne s'enfonce dans la zone rouge.

Castres assome la Rochelle 30-15 dans le duel des relégables 

Rémy Grosso auteur de 2 essais lors de victoire Castraise sur La Rochelle AFP

Match de la peur entre les deux derniers du Top 14 La Rochelle et Castres. Rapidement il apparait qu'il n'y a qu'une seule équipe sur le terrain: le CO. Après 10' de jeu Geoffrey Paliss a déjà donné un avantage de 6 points à ses coéquipiers. Au quart de jeu les choses vont encore se gâter pour les Maritimes qui assistent impuissants à la charge dévastatrice de Rémy Grosso, une action conclue derrière la ligne 11-0. Pas le temps de souffler Beattie lance à nouveau Grosso qui parvient à transmettre à son arrière Geoffrey Palis qui porte la marque à 18-0 après moins de 20' de jeu. L'acalmie va durer un quart d'heure, le temps pour Grant d'inscrire les 3 premiers points Rochelais. A la 33ème minute le lancer de Brice Mach trouve Yannick Caballero qui sert Faasalele dont la course libére l'espace pour son compatriote Fa'anunu. Castres ne va pas réussir à tenir son bonus très longtemps: 3 minutes plus tard c'est un autre Néo-Zélandais Romana Graham qui marque un semblant de révolte dans les rangs Rochelais. La Rochelle domine le début de deuxième mi-temps mais ne trouve pas la faille dans la défense Tarnaise. La faille c'est à nouveau Rémy Grosso qui va l'exploiter au mieux, bien que touché au tibia sur un plaquage précédent l'ancien Lyonnais parvient à contrôler la passe de Palis pour inscrire son doublé et redonner le bonus offensif au CO. Malgré le carton jaune reçu par leur pilier Kaulashvili les Rochelais n'abdiqueront pas et parviendront à priver à nouveau les Castrais du bonus offensifpar l'intermédiaire de l'Australien Hingano. Grâce à ce succés Castres s'extirpe de la zone rouge tandis que les Rochelais passent en position de lanterne rouge. 

Grenoble s'impose 33-19 contre Oyonnax  avec le bonus offensif grâce à sa conquéte

Fabien Alexandre, balle en main, échappant au Tonguien Viliami Ma'afu via rugbyrama.fr

Après une fin d'année 2014 marquée par deux défaites face au Stade Français et à La Rochelle, Grenoble révait de débuter 2015 de la meilleure des manières face à un autre concurrent au maintien Oyonnax. Il n'aura pas falu longtremps aux hommes de Fabrice Landreau pour trouver la faille dans la défense des Oyomens. A la 6ème minute le FCG récupére une mêlée au milieu de terrain suite à un mauvais lancer en touche: le ballon est rapidement envoyé sur l'aile avant d'atterir dans les mains du N°8 Rory Grice qui fait parler sa technique pour applatir. A la 23ème minute Grenoble mène 8-3 mais ne semble pas avoir envie de laisser la balle aux hommes de Cristophe Urios. Comme sur le premier essai c'est une touche qui va ammener une action décisive: le maul est stoppé à 5m de l'en-but et le demi de mêlée Charl McLéod feinte la passe avant de plonger dans l'en-but. 18-9 à la pause en faveur des Isérois puis une pénalité de part et d'autre pour porter le score à 21-12. Une fois n'est pas coutume c'est à nouveau sur un lancer que Grenoble va mettre à défaut le rideau Oyonnaxien: au relais de son deuxième ligne Willemse, Jonathan Wisniewski lance idéalement Xavier Mignot rentré en jeu peu avant. Devant un Stade des Alpes conquis le FCG va appuyer sur le point faible de son adversaire pour inscrire un quatrième essai suite à un maul écroulé par les avants d'Oyonnax dépassés. Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour l'USO qui perd pour 10' son troisième ligne Fa'Asavalu coupable d'un plaquage en l'air sur le renvoi. L'USO finira par sauver l'honneur grâce à l'arrière Ivoirien Silvére Tian mais voit le LOU lui passer devant grâce à son succés sur le Stade Français. Grenoble est 5ème à 7 points de la tête.

M.Raynal diplomate

La rencontre aurait pu ne pas se finir à 15 contre 15 la faute à un geste d'énervement d'Olivier Missoup suite à un essai finalement refusé au pilier Albertus Buckle et à une petite tape chambreuse de Fabien Alexandre. Un problème rêglé en douceur M.Raynal trés diplomate pour ne pas sortir de nouveau carton dans un match somme toute correcte.

Le Racing-Mêtro a dû serrer les dents pour s'imposer 12-9 face à l'UBB

Louis-Benoît Madaule tentant de disputer la balle au Sud-Africain Krueger rugbyrama.fr

Le moins qu'on puisse dire c'est que ce choc de haut de tableau n'a pas tenu toutes ses promesses loin de là., la rencontre peut-même se résumer à un duel de buteurs Beauxis/Machenaud et à une kyrielle de ballons mal contrôlés. Beauxis est le premier à obtenir une occsion d'ouvrir le score mais sa tentative manque de puissance. 3 minutes plus tard l'ancien Toulousain ajuste la mire et ouvre le score avant que Machenaud ne remette les deux équipes à égalité puis donne l'avantage au Racing 6/3 après 19 minutes de jeu. Juste avant de rentrer aux vestiaires Beauxis redonnera l'avantage aux Bordelos-Bèglais 9-6. L'un des rares moments de frisson de la deuxième mi-temps n'est pas dû à une envolée spectaculaire d'un ailier mais plutôt à une charge impressionante de Dmitry Szarsewsky qui laissera le Néo-Zélandais Hugh Chalmers ko sur la pelouse de Colombes. Au niveau du tableau d'affichage Maxime Machenaud réalise un deuxième acte médiocre avec un taux de réussite à 40% mais permet aux Racingmens de repasser devant 12-9. Une courte victoire qui leur permettra sans doute de se préparer au mieux pour le déplacement chez un RCT en panne d'inspiration.

Battu à Montpellier 16-12 le RCT a perdu le fil

Alex Tulou à nouveau décisif face au RCT montpellier-rugby.com

Puni face au Stade Français le RC Toulon n'est pas parvenu à redresser la tête face à une équipe en plein doute et à son nouvel entraîneur intérimaire Jack White. Les avants du MHR emmenés par les piliers Mas et Nariashvili ont malmenés les expérimentés poids-lourd All-Black Carl Hayman et Chris Masoé notamment. Sur sa seule pénalité obtenue en mêlée fermée le RCT trouve la touche mais Guirado voit son lancer contré par le capitaine du MHR Fulgence Ouedraogo. A la pause les deux équipes sont dos à dos 6-6. Probablement remobilisés par Bernard Laporte à la pause, Toulon prend la main dès le retour grâce à la botte de Leigh Halfpenny qui se substitue à l'essai refusé après arbitrage vidéo par M.Poite. Sur la corde raide en conquête les avants du RCT vont perdre Taofifenua renvoyé sur le banc à la 53ème minute pour un croc-en-jambe. Une situation immédiatement exploitée par l'allignement du MHR qui envoie Alex Tulou derrière la ligne. Ben Lucas sort même provisoirement les Toulonnais du bonus défensif avant que Leigh Halfpenny ne clôture la marque à la 73ème minute 16-12. Toulon a laissé passé l'occasion de reprendre les rènes du Top 14 mais devrait enregistrer le retour de Matt Giteau face au Racing-Métro en fin de semaine.

Les phases finales s'éloignent pour Toulouse battu à Clermont 24-6

Le premier essai signé Aurélien Rougerie via LeMonde.fr

Toulouse n'en finit plus de décevoir  la faute peut-être aux différentes affaires internes qui agitent le club en coulisse. Clermont battu sur le fil à Lyon attendait en tout cas de pied ferme cette équipe en pleine convalescence. La rencontre débute sur de bonnes bases pour Clermont mais Camille Lopez échoue à 2 reprises au contraire du contre de l'ASM qui intercepte les deux premiers lancers du jeune julien Marchand. Décidément peu en verve les buteurs Auvergnats voient la tentative de Parra heurter la barre tandis que Flood égalise sur sa première tentative. Toujours à l'attaque l'ASM concêde une mêlée suite à un écran involontaire de Kayzer devant Bonnaire mis sur son dégagement Doussain est contré et c'est Aurélien Rougerie qui applatit là le 91ème essai de sa carrière en Top 14 ce qui en fait le meilleur marqueur Français en top 14. A la pause l'ASM mène 13-3 grâce à une meilleur conquète notamment. La deuxième mi-temps tourne à l'avantage de l'ASM qui à 10' de la fin du match méne 19-6 grâce à la botte de Camille Lopez. Trois minutes plus taerd Parra sert Nakaitaci qui saute pour Chouly, le ballon arrive finalement dans les bras de Wesley Fofana qui démontre là ses redoutables qualités de finisseurs. râce à ce succés Clermont s'empare du fauteuil de leader à égalité avec le Stade Français. Toulouse est  en 8ème position et donc actuellement éliminé à l'issue de la saison régulière.