Top 14, J7 : Taylor en vain, Toulon sans trembler

Septième journée de Top 14 en ce premier week-end d'octobre, et de belles affiches à se mettre sous la dent : samedi, Castres se rendait à Clermont avec la ferme intention de faire tomber les Auvergnats chez eux, tandis que le Racing allait défier une surprenante équipe de Brive ; dimanche, La Rochelle, en grande forme, allait affronter le Stade Français, alors que Montpellier se rendait à Toulon pour l'incontestable choc de cette levée. Retour sur les performances individuelles et collectives les plus marquantes du week-end.

Top 14, J7 : Taylor en vain, Toulon sans trembler
Toujours aussi percutant, Guirado a mené son équipe vers une victoire nette face à Montpellier

Meilleur joueur.

Une fois n'est pas coutume, le MVP du week-end s'est incliné. Mais quelle partie de Tom Taylor ! Déjà auteur de 24 points la semaine passée à Grenoble, il en a inscrit 23  face à Bordeaux-Bègles (une transformation et 7 pénalités), sans pouvoir éviter la défaite de son équipe (28-30). Quoiqu'il en soit, le All-Black (3 sélections) est en train de former un redoutable trio avec ses compatriotes Colin Slade (21 sélections) et Conrad Smith (94 sélections), et Pau s'en frotte les mains. Après une expérience très mitigée à Toulon (16 matches en une saison), il s'éclate avec la Section, et cela se ressent dans ses performances.

Mention spéciale à Madigan, auteur de 15 points (5 pénalités) pour Bordeaux-Bègles dans cette même rencontre, et à l'inusable Gaëtan Germain, bourreau du Racing (25-16) avec un total de 17 points (une transformation et 5 pénalités).

Meilleure équipe.

En clotûre de cette journée, Toulon faisait face à Montpellier afin de reprendre confiance et de se rapprocher des deux premières places du classement. Et si ce choc a tourné court (28 - 6), c'est aussi parce que les partenaires de Leigh Halfpenny, toujours aussi fiable face aux perches (13 points en passant 2 transformations et 3 pénalités), ont écrasé leurs adversaires dans les duels. Les Guirado (un essai), Gorgodze, Ollivon et autres Vermeulen ont été impériaux en défense, permettant à Tuisova (un essai), Tillous-Borde et Mermoz de prendre leurs aises dans le camp des visiteurs.                    

Grâce à cette belle victoire, l'équipe de Mourad Boudjellal remonte sur le podium, à seulement 2 points de La Rochelle et 3 de Clermont.

La belle prestation de Bordeaux-Bègles est aussi à souligner, les partenaires de Serin (un essai) ayant décroché leur première victoire à l'extérieur cette saison, au terme d'un affrontement très intense avec la Section Paloise de Steffon Armitage.

Meilleur match.

Après un excellent début de saison (4 victoires et un nul en 6 journées), La Rochelle ne cachait pas ses ambitions pour ce déplacement à Paris : faire un coup Jean-Bouin. De leur côté, les partenaires de Pascal Papé (remplaçant au coup d'envoi), en difficulté à l'extérieur (3 défaites en 3 déplacements) se devaient de prendre des points à domicile.                                                                                                                                                                                                                                          Les 20 premières minutes sont très animées : Nayacalevu écope d'un jaune, mais, même en infériorité numérique, le Stade parvient à répondre aux deux pénalités de James en envoyant Burban dans l'en-but. Il y retournera juste avant la pause (peu après une troisième pénalité de James), et Dupuy transformera par deux fois. Le score est alors de 14 à 9 pour le Stade Français.                                                                                                                                                                                         En deuxième période, il suffira de 25 minutes aux Parisiens pour prendre le large, grâce à deux essais transformés, ainsi qu'à une pénalité. Mais Brock James, bien qu'ayant laissé une demi-douzaine de points au pied, sonnera la révolte, en marquant un essai qu'il transformera, pour y ajouter une autre transformation et une quatrième pénalité.                                                                                                                                                                                                                                 Malheureusement, les Rochelais, menés 31 - 26 à cinq minutes de la fin, ne parviendront plus à prendre à défaut des Parisiens encore réduits à 14 après le jaune de Sempéré.

Résultats.

Clermont 29 - 19 Castres                                                                                                                                                                                                                    Toulouse 31 - 3 Grenoble                                                                                                                                                                                                                         Bayonne 22 - 22 Lyon                                                                                                                                                                                                                                  Brive 25 - 16 Racing                                                                                                                                                                                                                                         Pau 28 - 30 Bordeaux-Bègles                                                                                                                                                                                                                   Stade Français 31 - 26 La Rochelle                                                                                                                                                                                                                Toulon 28 - 6 Montpellier