Top 14, J8 : Parra mène Clermont à la victoire, malgré la superbe résistance de Toulouse

Huitième levée du Top 14, avec, comme d'habitude, des affiches de rêve, dans des contextes toujours particuliers : samedi, jour de derby, le Stade Français allant défier le Racing (dans la tourmente après la découverte de corticoïdes dans les urines de Carter, Imhoff et Rokocoko) ; Montpellier, enfin lancé (4 victoires sur les 5 dernières rencontres), affrontait Castres ; Toulon, en meilleure forme (3 victoires sur les 4 dernières rencontres), rendait visite à La Rochelle, toujours sur le podium. Et, pour clôturer cette journée de la meilleure des manières, les remplaçants de Toulouse étaient en voyage à Clermont ce dimanche.

Top 14, J8 : Parra mène Clermont à la victoire, malgré la superbe résistance de Toulouse
Clermont - Toulouse, le choc au sommet de cette huitième journée

Meilleur joueur.

Si Clermont a été bousculé par l'équipe B de Toulouse sans s'incliner, les Auvergnats le doivent en grande partie au génial Morgan Parra. 100 % au pied (19 points en passant deux transformations et 5 pénalités), un mental d'acier, et, surtout, un impact colossal sur son équipe. Brillant dans ses choix, il a dicté le jeu avec justesse et efficacité, évitant à ses partenaires une bien mauvaise surprise (29 - 25). Si les Jaunards sont toujours en tête du championnat, ils le doivent à leur métronome et capitaine, auteur de 70 points en 8 journées (sans être le seul à buter).

La belle performance de Frédéric Michalak (17 points en passant trois transformations, deux pénalités, et en inscrivant un essai) lors de la victoire de Lyon face à Pau (27 - 22) est également à souligner, tout comme l'excellente dynamique du Palois Tom Taylor, déjà mentionné les semaines passées, et encore auteur d'un joli numéro malgré la défaite (17 points en passant une transformation et 5 pénalités).

Le très bon Maxime Machenaud a lui aussi répondu présent lors du derby (victoire 29 - 22), inscrivant 19 points (deux transformations et 5 pénalités), tout comme l'habituel remplaçant de Grenoble Gilles Bosch (19 points en passant trois pénalités et 5 transformations) lors du succès face à Bayonne (44 - 16).

Meilleure équipe.

Mentionné ci-dessus, le Grenoblois Gilles Bosch a effectivement sorti le grand jeu samedi soir, mais il a pu compter sur une équipe particulièrement assoiffée de victoire à l'occasion de ce choc de bas de tableau. Et même si les Isérois ne sont pas encore sortis de la zone rouge, ils peuvent déjà se satisfaire d'avoir dépassé leurs adversaires du week-end, sur le terrain comme au classement.                                                                                                                                                                                            Avec deux essais en première période (Setephano et Hunt), et trois en seconde (Taumalolo, Dardet et Nemani), le tout en n'en concédant qu'un seul, les joueurs de Bernard Jackman ont décroché le bonus offensif sans trembler.

Meilleur match.

L'affrontement ayant opposé Clermont à Toulouse restera comme le sommet du week-end, autant pour le suspense que pour la qualité du jeu proposé par les deux formations (5 essais au total). Avec une performance majuscule des remplaçants de Toulouse, qui ont bien failli faire tomber la meilleure équipe du Top 14 chez elle.

Après un départ sensationnel de Clermont (20 à 5 au bout de 35 minutes), sous l'impulsion d'un trio Lopez (une passe décisive) - Parra (10 points) - Lamerat (un essai), les visiteurs sont retournés dans l'en-but juste avant la pause afin de rester au contact (20-12).

Au retour des vestiaires, les partenaires de Luke McAlister (un essai) ont pris les commandes de la partie, jusqu'à revenir à 26-25 à cinq minutes de la fin, avant que Parra ne mette définitivement les Jaunards à l'abri.

Résultats.

Racing 29-22 Stade Français

La Rochelle 17-17 Toulon

Montpellier 28-19 Castres

Bordeaux-Bègles 27-25 Brive

Grenoble 44-16 Bayonne

Lyon 27-22 Pau

Clermont 29-25 Toulouse