Top 14, J9 : Un Fernandez éblouissant porte une indestructible équipe de Clermont

Après deux levées de Coupe d'Europe, les clubs étaient de retour sur la scène nationale, avec, de nouveau, quelques rencontres particulièrement imprévisibles. En effet, Toulouse (sixième sans victoire à l'extérieur en 3 voyages) rendait visite à la Section Paloise (douzième, 2 victoires pour 2 défaites à domicile) ; Bordeaux-Bègles (cinquième, victorieux lors de son dernier déplacement) était en voyage à Castres (onzième, 3 victoires en 4 matches à domicile) ; et Montpellier (quatrième, 5 victoires sur les 6 dernières journées) affrontait La Rochelle (deuxième, 2 victoires à l'extérieur en 4 déplacements). Pour finir le week - end en beauté, le derby du Massif Central était au programme, Clermont (une seule défaite en 4 matches à l'extérieur) allant à Brive (neuvième, 3 victoires en 3 réceptions).

Top 14, J9 : Un Fernandez éblouissant porte une indestructible équipe de Clermont
L'ASM de Patricio Fernandez continue d'écoeurer la concurrence

Meilleur joueur.

Habituel remplaçant, Patricio Fernandez a profité de la rotation imposée par son coach pour être titularisé à Brive, et n'a pas laissé passer sa chance de briller. 30 points marqués (2 essais, 4 transformations et 4 pénalités à 100 % au pied), soit le meilleur total de la saison pour un même joueur sur un seul match !
L'Argentin, qui devait tenir tête au métronome Gaëtan Germain, a été impeccable de bout en bout. Capable de conclure une belle action collective (à la demi - heure de jeu) puis un raid solitaire à la suite d'une interception (à 5 minutes de la fin), il a fait bien plus que ce qu'on attendait de lui, et tout Clermont l'en félicite. Une telle performance sera très dure à reproduire, tant le jeune ouvreur a respiré la justesse pendant 80 minutes pour mener son équipe à la victoire (16 - 40).

Mention spéciale à un autre Argentin, Benjamin Urdapilleta, décisif dans la victoire de Castres face à Bordeaux - Bègles (33 - 27). Auteur de 23 points (un essai, 3 transformations et 4 pénalités), il a sorti son équipe du piège des partenaires de Baptiste Serin.

Meilleure équipe.

Qui pour arrêter Clermont ? L'ASM en est désormais 6 victoires (dont 3 bonus offensifs), 2 nuls (à l'extérieur) et une défaite (à l'extérieur, avec le bonus défensif à la clé) en Top 14. Si l'on tient vraiment à dégoûter la concurrence, il suffit d'ajouter à cela les deux victoires avec bonus offensif des deux premières journées de Coupe d'Europe, et vous obtenez un machine de guerre.
Le derby surclassé par les Jaunards sur la pelouse de Brive (16 - 40) l'a encore prouvé : l'ASM n'a pas de rival en ce début de saison. Avec une équipe B (seulement 5 titulaires indiscutables étaient alignés au coup d'envoi), la troupe de Franck Azéma n'a jamais tremblé, comptant déjà 18 points d'avance à la mi - temps. Les essais de Cassang et Nakaitaci sont venus compléter le festival de Fernandez, et Brive n'a jamais su trouver la solution.                                                                                 Pourtant, à domicile, Germain et ses partenaires restaient sur 3 victoires (face au Stade Français, à La Rochelle et au Racing), mais rien n'y a fait. Clermont est un parfait mélange de solidité défensive et d'imprévisibilité offensive, le tout couronné d'un effectif incroyablement compétitif et complet.

Meilleur match.

En ouverture de cette journée, Toulouse se rendait à Pau pour y affronter la Section. Pas à la hauteur dans le jeu cette saison, le "Stade" comptait sur ce déplacement pour engranger de la confiance et des points. La Section, de son côté, n'entendait pas perdre ce match, pour garder ses distances avec la zone rouge.
En première période, Jean-Marc Doussain faisait tout de suite la différence (un drop et 3 pénalités), accompagné d'un essai de Marchand, pour donner l'avantage aux visiteurs (10 - 17), malgré une pénalité de Taylor, qui se chargeait également de transformer un essai de Ramsay.
Au retour de vestiaires, un essai de Votu transformé par Taylor, qui ajoutait une nouvelle pénalité, permettait à la Section de prendre les devants (20 - 17), avant que le Stade ne pousse une dernière fois pour envoyer Tékori dans l'en - but, pour un essai transformé par Doussain. Touluse arrachait ainsi une précieuse victoire (20 - 24) au terme d'une rencontre aussi indécise qu'intense, laissant Pau avec beaucoup de regrets.

Résultats.

Pau 20 - 24 Toulouse
Montpellier 12 - 11 La Rochelle
Stade Français 25 - 19 Lyon
Toulon 42 - 12 Grenoble
Bayonne 3 - 16 Racing
Castres 33 - 27 Bordeaux-Bègles
Brive 16 - 40 Clermont