Top 14, J13 : Halfpenny intenable, Pau sort la tête de l'eau face à Clermont

Suite à la traditionnelle tournée de novembre, les internationaux étaient de retour dans leur club, et les spectateurs ont pu en profiter. Ce week-end a été particulièrement prolifique (396 points marqués, soit 56 points par match), et il ne pouvait en être autrement au vu des superbes affiches au programme. En difficulté au classement (mais déjà vainqueurs du Racing et du Stade Français à domicile), les Palois affrontaient Clermont, leader incontestable et incontesté du Top 14, mais privé pour cette rencontre de Fofana, Lamerat, Nakaitaici et Spedding, laissés au repos après leur tournée) ; La Rochelle, toujours solidement accrochée au podium, se coltinait le Racing, pas encore installé dans les places qualificatives pour les phases finales ; et Bordeaux-Bègles, en pleine confiance après 3 victoires de suite, se rendait à Toulon, sur courant alternatif depuis le début de la saison.

Top 14, J13 : Halfpenny intenable, Pau sort la tête de l'eau face à Clermont
Halfpenny, un mélange idéal de puissance et de technique

Meilleur joueur.

Quand Leigh Halfpenny est dans un bon jour, c'est un véritable régal pour les amateurs de rugby. La brillante victoire de Toulon (37-10) est en grande partie de son fait, tant il a survolé ce match en inscrivant 17 points (un essai, trois transformations et deux pénalités). Impeccable dans son jeu d'occupation, solide face aux poteaux, il a fait étalage de sa facilité technique et de sa palette en y allant même de son essai en fin de rencontre.                                                                                               Le Gallois manque clairement de régularité depuis la reprise. Mais la seconde moitié du championnat sera l'occasion de montrer qu'il reste un joueur de classe mondiale, et qu'il peut, dans un bon jour, faire plier n'importe qui. Ceci résume globalement le début de saison du RCT : un effectif étincelant, mais un manque flagrant d'automatismes et des polémiques encombrantes en coulisses, qui nuisent aux performances du club. Mais quand tout sera stabilisé, le retour à la réalité risque d'être compliqué pour ses concurrents.

Meilleure équipe.

Certes, les Toulousains étaient à domicile, face à un adversaire moins bien classé (Brive). Mais les voir végéter en milieu de tableau, en développant un jeu aussi fade et une efficacité offensive catastrophique (avant-dernière attaque du championnat) était un crève-cœur. Alors il est vrai que la réussite au pied frôle encore le ridicule (2 sur 6 ce dimanche), mais voir un jeu pareil est de plus en plus rare du côté d'Ernest-Wallon, il faut donc en profiter.                                                                                   Le Stade a donc surclassé les Brivistes (30-12), en inscrivant la bagatelle de 5 essais, dont un doublé de Gaël Fickou. Le jeu léché qui a fait la légende de Toulouse est encore loin, mais des performances pareilles montrent que les Rouge et Noir sont sur la bonne voie.

Meilleur match.

En parlant de jeu léché, Pau et Clermont étaient particulièrement inspirés ce samedi. La Section a pris le meilleur sur l'ASM (40-35), au terme d'une rencontre éblouissante, durant laquelle Clermont a sûrement regretté l'absence de ses internationaux sur les phases défensives, mais n'a pas eu à se plaindre des combinaisons offensives de leurs remplaçants (triplé pour Strettle).                                                                                                                                                                                      En première période, Votu, Slade et Smith sont allés dans l'en-but pour Pau, avec à chaque fois une transformation de Taylor. Clermont est cependant resté au contact (21-17), David Strettle signant deux essais transformés par Camille Lopez, qui ajoutait une pénalité.                                                                                                         Au retour des vestiaires, le match repartait sur les mêmes bases, avec du jeu dans tous les sens, des duels impressionnants et de la vitesse d'exécution à en faire (presque) pâlir les All Blacks.                                                                                                                                                                                                                      Tom Taylor passait trois pénalités, sans pouvoir transformer les essais de Bianchin et de Vatubua, tandis que, du côté des visiteurs, Strettle y allait de son troisième essai (transformé par Lopez), imité par Timani (pas transformé par Lopez, qui passait malgré tout une pénalité pour se faire pardonner). En toute fin de rencontre, Parra arrachait le bonus défensif grâce à une pénalité sur le gong, mais l'ASM devait valeureusement s'incliner face à des Palois survoltés.

Résultats.

Grenoble 37 - 51 Montpellier                                                                                                                                                                                                                          La Rochelle 23 - 23 Racing                                                                                                                                                                                                                             Pau 40 - 35 Clermont                                                                                                                                                                                                                                Stade Français 51 - 5 Bayonne                                                                                                                                                                                                                       Lyon 19 - 23 Castres                                                                                                                                                                                                                                     Toulouse 30 - 12 Brive                                                                                                                                                                                                                               Toulon 37 - 10 Bordeaux-Bègles