Une Journée en Magnus (Mardi 11 juin 2019) : Les
Drakkars lâchent la bombe de l’été en faisant signer Ronan Quemener dans l’antichambre
de la Magnus !
Crédit : bluelinemedia.dk

Une Journée en Magnus (Mardi 11 juin 2019) : Les Drakkars lâchent la bombe de l’été en faisant signer Ronan Quemener dans l’antichambre de la Magnus !

Malo Ville à Chamonix, de la jeunesse prometteuse à Anglet, le calendrier des Boxers… Toutes ces actualités auraient pu être à la une, mais la grosse news du jour, ce sont les Drakkars de Caen qui l’ont sorti, depuis les tréfonds de la Division 1. Comment ? Tout simplement en signant un gardien international chevronné et expérimenté qui aurait pu avoir sa place de titulaire à peu près partout au niveau supérieur. Bravo les gars !

maxime-cazenave
Maxime Cazenave

Ronan Quemener revient en France…mais en Division 1 !

Alors oui, cela ne concerne pas la Magnus, mais on s’en tape. Pourquoi ? Parce que cela restera sans doute l’un des plus gros coups de cette intersaison, toutes divisions confondues. En fin d’après-midi, les Drakkars de Caen ont ainsi officialisé, et présenté à la presse leur nouveau gardien, qui est tout simplement Ronan Quemener ! A 32 ans, l’international français a décidé de prendre un tournant dans sa carrière en quittant le club d’Aalborg au Danemark après une saison dans la peau de titulaire. Il rejoint donc l’antichambre de l’élite et une équipe de Caen qui affiche clairement ses ambitions. Avec un dernier rempart de ce niveau pour la D1, les Drakkars peuvent se frotter les mains. En effet, entre ses passages couronnées de succès en France (Gap, Grenoble, Bordeaux), ainsi que de nombreuses expériences dans de solides championnats européens (Jukurit en Finlande, Asplöven en Suède, Dornbirner en Autriche, Aalborg au Danemark), il dispose d’un CV bien garni. Personne n’a vu venir ce coup là, mais en tout cas c’est une petite bombinette comme on en voit rarement sur le marché à ce niveau-là !

Malo Ville retourne à la maison

Un autre international vient de quitter la Scandinavie pour rejoindre l’hexagone. Il s’agit de Malo Ville, qui revient dans la ville qui l’a vu naître il y a 24 ans maintenant, Chamonix. Pour les Pionniers, c’est évidemment un excellent renfort pour venir renforcer un secteur offensif intéressant. Formé à l’école finlandaise, il a effectué tout son parcours au pays des mille des Lacs, exception faite de deux saisons passées aux Etats-Unis. Auteur d’une saison 2017-2018 sublime sous le maillot de Roki en Mestis (D2) avec 27 points en 39 parties qui lui ont valu 3 sélections en Equipe de France, sa progression s’est ralentie la saison passée avec seulement 11 parties disputées. Le solide attaquant chamoniard va donc découvrir la Ligue Magnus dans un environnement familier afin de se relancer, et cela pour le plus grand plaisir des Pionniers.

Au tour des Boxers de dévoiler leur calendrier de matchs amicaux

Jour après jour, les clubs de Magnus dévoilent leurs rencontres de préparation. Ce mardi, c’est Bordeaux qui a pris son tour en mettant en avant une préparation de proximité. En effet, six parties sont prévues face à quatre équipes françaises, et une équipe universitaire canadienne qui sera affrontée à deux reprises. En effet, le club girondin disputera trois de ses matchs dans son Mériadeck, mais également trois rencontres à la Barre d’Anglet. Pas de long trajet au programme donc, mais beaucoup d’intensité puisque cela se déroulera en l’espace de seize jours du 23 août au 7 septembre. Auparavant, les joueurs feront leur retour à l’entraînement le 1er août pour une dizaine de jours de physique avant de débuter l’entraînement sur glace le 12 août.

Calendrier complet :

23/08 à Mériadeck : Bordeaux-Anglet

27/08 à Mériadeck : Bordeaux-Univeristé du Québec à Trois-Rivières

30/08 à la Barre : Bordeaux-Université du Québec à Trois-Rivières

31/08 à la Barre : Anglet-Bordeaux

01/09 à la Barre : Bordeaux-Angers

07/09 à Mériadeck : Bordeaux-Nantes

 

Les Aigles se mettent au Slovaque

Affilié au club slovaque du HK Poprad, Nice profite de cette collaboration pour renforcer son effectif. Deux jeunes joueurs prometteurs ont en effet été prêtés sur la Côte d’Azur. Le premier est Boris Brincko, qui vient boucler le secteur défensif des Aigles. Agé de 20 ans, il est un pur produit du club, et de la ville de Poprad où il est né. Doté d’une qualité de passe très intéressante, il sera sans doute un atout intéressant à la récupération du palet. De plus, il a également l’avantage de déjà connaître la France, pour y avoir joué une dizaine de matchs avec les Corsaires de Nantes, il y a deux ans, mais également parce que son père, Dusan Brincko à écumé les patinoires françaises entre 1999 et 2004 (Gap, Besançon, Mulhouse), puis entre 2010 et 2016 (Caen, Mulhouse, Clermont).

Le second larron est quant à lui un joueur offensif. Agé de 21 ans, Ratislav Vaclav possède un peu plus d’expérience que son pote de Poprad. International U18, il a participé à un championnat du monde dans cette catégorie, on peut aussi lui créditer son passage dans le relevé championnat finlandais espoir où il aura fait bonne figure, mais surtout ses 27 rencontres disputées au sein de l’élite slovaque la saison dernière. Pointeur prolifique en Espoirs, il va essayer de mettre un coup d’accélérateur à sa carrière en essayant de percer en Magnus avant de retrouver son club formateur. Vitajte !

Bonvalot quitte les Loups pour les Lions

Doublure de Lukas Horak à Grenoble depuis 2016, Antoine Bonvalot s’offre un nouveau challenge pour essayer de gagner sa place de titulaire en Magnus. S’il a quand même joué une bonne dizaine de matchs par saison, il a toujours été dans l’ombre du Tchèque, ce qui lui a malgré tout permis d’ajouter un titre de champion de France à son palmarès. Du côté des Lions, il devrait enfin obtenir cet accessit mérité à 25 ans pour son abnégation et sa patience puisqu’il sera en concurrence avec le jeune Olivier Richard. Le club lyonnais tient donc sa doublette de gardiens pour l’année en venir.

 

Synerglace poursuit l’aventure Ligue Magnus

Arrivé en tant que sponsor principal du championnat de France la saison dernière en remplacement de Saxoprint, Synerglace a décidé de continuer à être le sponsor numéro un de la Ligue Magnus. C’est ce qu’a annoncé la ligue aujourd’hui. En parallèle, l’entreprise leader de la location de patinoires continuera également à accompagner la finale de la Coupe de France, ainsi que l’Equipe de France. Il faudra donc continuer à appeler le championnat Synerglace Ligue Magnus, ce qui reste toujours beaucoup plus attrayant que Domino’s Pizza Ligue 2 par exemple.

VAVEL Logo