Kristoffersen en patron

Victorieux du mythique slalom de Schladming la saison passée, Henrik Kristoffersen s'est offert un deuxième succès en coupe du monde ce dimanche. A Levi, pour la rentrée des slalomeurs, le prodige norvégien âgé de seulement 20 ans a coiffé ses ainés en devançant l'Autrichien Marcel Hirsher (+0"12) et l'Allemand Félix Neureuther (+1"31). Les bleus, quant à eux, ont manqué le coche.

Kristoffersen en patron
Le jeune norvégien Henrik kristoffersen s'offre le slalom de Levi. Crédit photo : Keystone

On a longtemps cru que la course se jouerait à coup de centièmes, comme souvent à Levi. Piste facile, neige de cinéma, tracés réguliers, tout était réuni pour que personne ne se détache franchement du peloton. La première manche n'a d'ailleurs pas contredis les prévisons. A la fin du premier acte, Marcel Hirsher est aux avant-poste. Mais derrière lui, treize hommes se tiennent en moins d'une seconde. Rien n'est alors joué. 

La deuxième manche débute sur les mêmes bases. Seuls quelques rares téméraires parviennent, au prix d'un engagement total, à prendre quelques dixièmes de secondes au reste de la troupe. Vient alors l'heure des grands. Félix Neureuther, star de la discipline et 8e à l'issue du premier tracé, s'élance. L'allemand signe une manche référence et repousse tous ses concurrents à plus de quatre dixièmes. Pas de doute, il faudra s'employer pour le devancer. Tour à tour, les skieurs suivants vont alors se casser les dents sur le chrono du germanique. Tous, sauf deux. 

Un duo au dessus du lot

Deuxième de la premiere manche, Kristoffersen pousse le portillon de départ avec une avance de 69 centièmes sur Neureuther. Mais la perle norvégienne n'est pas là pour assurer. Engagement maximal et justesse technique, c'est une véritable démonstration que réalise le jeune prodige. A l'arrivée, il compte 1.31 secondes d'avance sur son plus proche rival. Kristoffersen a parlé, au tour de Marcel Hirsher de répondre. Celui qui règne sur le slalom depuis deux saisons est le dernier à s'élancer. A 200 % de haut en bas, l'autrichien ne déçoit pas et se jette corps et âmes d'un piquet à l'autre. Mais celà ne suffit pas. A l'arrivée, il lui manque 12 centièmes. Henrik Kristoffersen sort vainqueur de ce premier duel d'extraterrestres. On en redemande. 

Côté français

Pour nos tricolores, le bilan est plus que mitigé. L'inusable julien Lizeroux termine à une belle 19e place. Le jeune Victor Muffat-jandet, auteur d'une faute irréparable lors du second tracé, finit 21e. Les autres français engagés n'ont pas vu la deuxième manche.