Pas d’avalanche de médailles pour les français aux X Games

Comme chaque année, la grande station de ski d’Aspen, dans le Colorado, réunit les meilleurs freestyleurs du monde. Quatre jours (du 22 au 25 janvier) d’adrénaline étaient donc annoncés. Retour sur les résultats français.

Pas d’avalanche de médailles pour les français aux X Games
Le Superpipe, centre névralgique des X Games d’Aspen.

C’est dimanche à 16h (0h heure française), que la plus attendue et spectaculaire compétition de sports extrêmes sur neige s’est achevée. Comme à son habitude, elle a fait vibrer les américains et même le monde entier. Au vu des performances françaises aux JO de Sotchi, on s’attendait au moins à quatre médailles. Malheureusement seulement deux « Frenchies » repartiront des X avec une breloque autour du cou.

Moenne-Loccoz, encore

Côté féminin, on attendait surtout nos médaillées de Sotchi, Marie Martinod et Chloé Trespeuch, respectivement médaillées d’argent en ski half-pipe et de bronze en snowboard cross. Finalement, leur résultat sera en quelque sorte décevant. Marie Martinod qui concourait dans la nuit de mercredi à jeudi, se classe à la 7e place (sur huit) avec un run timoré de 65.66 points. C’est un énorme échec pour la leader du ski half-pipe français, qui avait justement fait l’impasse sur les championnats du monde de Kreischberg, en Autriche, pour pourvoir viser une médaille sur le Superpipe d’Aspen. Quant à Chloé Trespeuch, on espérait une réaction après sa 12e place à Kreischberg. Cependant, une chute durant sa demi-finale a contraint la snowboardeuse de Val Thorens à disputer la finale de consolation. Elle finira à la 5e place de cette course, soit 11e des X Games. En revanche, Nelly Moenne-Loccoz arrache la médaille de bronze en snowboard cross et ceci, une semaine après sa deuxième place aux championnats du monde. C’est une véritable confirmation pour la jeune athlète de 24 ans. En outre, elle termine juste derrière deux références de la discipline, à savoir la canadienne Dominique Maltais (2e mais aussi vice-championne olympique) et la championne olympique en titre, l’américaine Lindsey Jacobellis.

Un Rolland royal

Chez les garçons, six français étaient dans le Colorado. Arthur Longo, seul français engagé en snowboard Superpipe, Ben Valentin, Thomas Krief et Kevin Rolland en ski Superpipe et enfin le champion olympique Pierre Vaultier et Paul-Henri De Le Rue, qui disputaient l’épreuve de snowboard cross. Arthur Longo s’est rattrapé de sa 32e place en Autriche. En effet, il termine 11e de la qualification (seuls les huit premiers sont qualifiés pour la finale) avec 71.33 points et en finissant tout de même quatre places devant le champion du monde Scotty James, avant-dernier. Pour le cross, nos deux français se font sortir en quarts de finale. Le Pyrénéen « Polo » De Le Rue, 4e aux Jeux, finit 5e de sa course. Pierre Vaultier, victime d’une chute, connaît le même sort. Les déboires connus à Kreischberg (respectivement 24e et 14e) se sont répétés. En ski, Thomas Krief n’est pas parvenu à plaquer ses runs et termine 16e et dernier de la qualification avec une note de 27.66.

Même dénouement pour Ben Valentin qui termine 12e avec un run à 79.00. En ce qui concerne Kevin Rolland, il rentre largement dans les huit puisqu’il se classe 3e grâce à un beau 86.66. L’heure de la finale a sonné. Après un premier run raté (19.00), Rolland réalise un run propre, ce qui lui vaut une note de 85.00. C’est maintenant le troisième et dernier passage. Kevin n’est pas sur le podium. David Wise est troisième avec 89.00. Il est devancé par le 91.66 d’Alex Ferreira et par Simon d’Artois et son astronomique 93.00. Rolland s’élance et plaque un run tout simplement monstrueux, de quoi récupérer la première place. Les juges hésitent et par conséquent, la note se fait attendre. Ce sera un… 92.33 ! A 0.77 de d’Artois ! Les dieux du ski étaient aujourd’hui avec le canadien. Néanmoins, Kevin Rolland décroche une magnifique médaille d’argent, un an uniquement après le bronze de Sotchi.

Ces X Games seront marqués par la 4e place de Shaun White en snowboard Superpipe, qui descend de la boîte après que Danny Davis ait pris la première place avec un run sorti d’on ne sait où (93.66). C’est dans la même discipline, mais côté féminin, que l’événement le plus marquant se trouve. Et ceci, grâce à la victoire de Chloe Kim. A 14 ans, elle devient la plus jeune médaillée d’or de l’histoire des Winter X Games.

Ça promet pour l’an prochain…