Biathlon : saison 2015-2016, étape par étape

Résumé de la saison 2015-2016 de la Coupe du Monde de biathlon masculine et féminine.

Biathlon : saison 2015-2016, étape par étape
Marie Dorin-Habert aura été la chef de file de l’équipe féminine tout au long de la saison.   meltyxtrem.fr

Cette saison la Coupe du Monde de biathlon comporte 10 étapes (8 en Europe et 2 en Amérique du Nord) et les championnats du monde auront lieu sur la colline d’Holmenkollen à Oslo. Chez les hommes, le grand favori c’est évidemment Martin Fourcade qui tentera d’obtenir son 5e gros globe de cristal mais il faudra surveiller la Dream Team norvégienne, le russe Anton Shipulin et également les redoutables allemands. Côte féminin, Darya Domracheva ratera toute la saison à cause d’d’une mononucléose, la favorite est la finlandaise Kaisa Mäkäräinen. L’outsider serait la tchèque Gabriela Soukalova et pourquoi pas une surprise norvégienne, française voire italienne ou allemande. 

Östersund

Qui dit Östersund, dit début de saison ! Cette saison débute par une nouvelle épreuve en Coupe du Monde : le relais mixte single. Le principe ? Un homme et une femme de chaque pays parcourt 3 tours avec un tir couché et un tir debout deux fois chacun leur tour. Dans cette première épreuve, la France coupe la ligne d'arrivée en premier mais Simon Fourcade avait oublié de tirer sur une cible et le duo a eu 4 minutes de pénalité... Du coup, la Norvège gagne devant de bons canadiens et les allemands. Sur le relais mixte classique, les grandes nations mondiales ont mis leurs meilleurs biathlètes sauf la France. La Norvège remporte encore un relais devant l’Allemagne et les tchèques. La France est 4e. La première épreuve est l’individuel masculin. C’est le vétéran, la légende Ole Einar Bjoerndalen qui l’emporte avec un 20/20 devant Simon Schempp et Alexey Volkov. Sur l’individuel féminin, c’est l’italienne Dorothea Wierer qui s’impose elle aussi avec un 20/20 devant Marie Dorin-Habert 2e à 14 secondes et l’ukrainienne Olena Pidhrushna. Le sprint hommes fut un récital. Martin Fourcade gagne avec 51 secondes d’avance sur Arnd Peiffer et encore Bjoerndalen sur le podium. Avec une telle avance avant la poursuite, le français a géré cette course et gagne de nouveau devant Peiffer et Quentin Fillon-Maillet qui monte sur son second podium en carrière. Sur le sprint féminin, c’est Gabriela Soukalova qui l’emporte devant Federica Sanfilippo et nouvelle troisième place pour Pidhrushna. Sur la poursuite le classement bouge pas mal puisque Kaisa Mäkäräinen prouve qu’elle peut remporter le gros globe cette saison en gagnant devant Wierer, Hildebrand et Marie Dorin-Habert. 

Hochfilzen

Au programme de cette 2e étape de la Coupe du Monde : un sprint, une poursuite et un relais, pas de mass-start. Débutons par le sprint féminin où les allemandes sont montées sur les 3 marches du podium avec Miriam Gössner 3e, Maren Hammerschmidt seconde et une première victoire cette saison pour Hildebrand. Rien est fait pour la poursuite puisque le top 15 se tient en 50 secondes. Ces allemandes ont recidivées avec 3 biathlètes dans les 4 premières. Gabriela Soukalova, la tchèque s’est glissée à la troisième place, Maren Hammerschmidt conserve sa deuxième place et pour la victoire c’est un petite remontée de Laura Dahlmaier. Chez les hommes, les favoris pour le globe sont bien là. Simon Schempp l’a emporté avec un 10/10 devant Martin Fourcade, Anton Shipulin et Tarjei Boe. Place aux relais maintenant. Très belle performance des italiennes de Dorothea Wierer qui s’impose au sprint devant les championnes du monde allemandes et les championnes olympiques en titre les ukrainiennes. Le sprint masculin terminera aussi sur un sprint. Les russes devancent les norvégiens alors que la France accrochera son premier podium cette saison. 

Pokljuka 

Les skieurs arrivent sur la 3e étape de la saison en Slovénie qui est aussi la dernière en 2015. Cette piste est assez spéciale pour Martin Fourcade puisque c’est le seul endroit où il n’a jamais gagné. Ce n’est pas sur le sprint qu’il gagnera en tout cas... M.Fourcade terminera cinquième de cette course qui verra Simon Schempp remporté son deuxième sprint de suite. Ole Einar Bjoerndalen et Evgeniy Garanichev complètent le podium. Simon Schempp réalisera même le doublé puisqu’il remporte la poursuite avec un nouveau 20/20 devant Martin Fourcade et Anton Shipulin. Sur le sprint féminin, il y a eu sprint ! Marie Dorin-Habert l’a emporté devant Laura Dahlmaier. Franziska Hildebrand finira 3e. Pas de doublé par contre pour Marie. Laura Dahlmaier remporte la poursuite devant la française et Kaisa Mäkäräinen. Passons à la mass-start masculine et qu’est-ce qu’elle fut belle pour la France... En effet, Jean-Guillaume Béatrix devança du bout de sa spatule Emil Svendsen. Simon Desthieux terminera 6e et M.Fourcade, 7e avec 4 fautes au tir, terminera à 15 secondes du podium. Mäkäräinen remporte cette mass-start devant Soukalova et Podchufarova, 1er podium cette saison. Sur cette course, le Top 10 fut inédit avec des filles comme Skardino, Hauser ou Hinz aux avants-postes. 

Ruhpolding (étape 1)

4e étape de la Coupe du Monde dans le sud d'Allemagne, en Bavière. Il est inscrit "étape 1" car la 5e étape devait se dérouler à Oberhof - qui est également en Bavière - mais faute de neige, elle a été délocalisée à Ruhpolding où les athlètes vont rester 2 semaines. 1ere course, c’est le sprint masculin et le classement est surprenant puisque Martin Fourcade termine 4e intercalé entre 3 autrichiens et 3 norvégiens ! Johannes gagne devant Tarjei, son frère, et Emil Svendsen. C’était la dernière fois cette saison qu’il y eut un triplé sur une course. Lors de la poursuite, le classement changea totalement. Le tchèque Michal Slesingr monta sur la 3e marche du podium derrière M.Fourcade et l’autrichien tireur d'élite et gaucher Simon Eder qui remporte la poursuite avec un 19/20. Chez les féminines, le podium s’est joué en 2 secondes. Hildebrand l’emporte devant Soukalova pour 3 dixièmes et Mäkäräinen pour 2 secondes et 3 dixièmes. Sur la poursuite, Soukalova garde sa 2e place, Wierer grimpe sur la 3e marche et Dahlmaier l’emporte devant son public pour 7 petites secondes. Nouvelle mass-start avec un français muni du dossard rouge. Jean-Guillaume Béatrix a remporté la seule mass-start et est donc en tête du classement. Il y aura même un 2 sur 2 pour la France. Martin Fourcade gagne devant le tchèque Ondrej Moravec et Tarjei Boe. Côte féminin, Laura Dahlmaier remporte sa 2e course de la semaine devant Marie Dorin-Habert et pour la 3e place, il aura fallu la photo-finish. Tiril Eckhoff a devancé de 3 à 5 millimètres Anais Bescond. Pas de premier podium de la saison pour la française. À noter aussi le premier Top 10 en Coupe du Monde pour la japonaise Fuyuko Tachizaki (10e). 

Ruhpolding (étape 2)

Au programme de la 2e semaine de compétition à Ruhpolding :un individuel, un relais et une mass-start. Débutons par l’individuel masculin. Ce jour-là,  il fallait bien tirer mais également bien skier. Martin Fourcade, Simon Eder et Anton Shipulin ont commis une faute mais sont montés sur le podium, au contraire du quatrième et cinquième qui ont réalisé un 20/20. Chez les filles, victoire de Dorothea Wierer devant Mäkäräinen et Soukalova. Premier Top 10 pour la slovaque Paulina Fialkova (7e). Décidément, les relais ne sont pas le point fort de l’Équipe de France... Chez les hommes, c’est une 4e place avec 1 tour de pénalité et 9 pioches (victoire de la Norvège) et chez les femmes c’est une 7e place avec 2 tours et 13 pioches (victoire de l’Ukraine). Sur la mass-start, nouvelle victoire de Gabriela Soukalova devant les 2 allemandes en forme cette saison : Franziska Hildebrand et Laura Dahlmaier. Chez les hommes, il fallait un 20/20 pour s’imposer et c est ce qu’a fait Erik Lesser qui devance M.Fourcade et les 2 russes Garanichev et Shipulin. 

Antholz-Anterselva

Les biathlètes arrivent sur la 6e étape dans le nord de l’Italie à Antholz-Anterselva où Dorothea Wierer, locale de l’épreuve, compte briller. Pour le sprint féminin, le podium est inédit. Olga Podchufarova remporte son premier sprint en carrière, justement, devant Dorothea Wierer et sa compatriote Ekaterina Yurlova. D’un rien, Anais Bescond est de nouveau 4e. Malgré 3 fautes au tir, Wierer conserve une belle 3e place sur la poursuite. Surprise pour la seconde place, c’est Selina Gasparin qui est seulement devancée par Yurlova. 2e victoire russe en 2 jours et seul podium cette saison pour l’ensemble de l’équipe suisse. Le sprint masculin a vu la victoire de Simon Schempp pour 5 secondes devant Maxim Tsvetkov et Tarjei Boe. À noter le retour d’un revenant : le slovène Jakov Fak. Il a été champion du monde du sprint à Ruhpolding en 2012, 3e du dernier classement général et totalement absent cette saison. Bonne 15e place ce jour-là. Sur la poursuite, Anton Shipulin avec un 16/20 gagne devant Schempp a 19/20 et Johannes Boe a 17/20. Malgré 8 pioches, le relais feminin français remporte le relais devant la République Tchèque et la Russie. Chez les hommes, victoire des russes devant les allemands et les norvégiens. La France 5e.

Canmore

Après 2 semaines de pause, les biathlètes quittent pour la première fois de la saison l’Europe pour courir dans la station de Canmore au Canada. C’est là où avait eu lieu les épreuves de ski de fond et de biathlon aux JO de Calgary 1988. 1ere course : le sprint masculin ! C’est Martin Fourcade qui l’emporte devant les hommes en forme du moment Shipulin et Schempp. Quant au sprint féminin, il a été perturbé par des fortes bourrasques de vent ce qui nous donne un classement avec beaucoup de surprises. L’ukrainienne Olena Pidhrushna gagne devant la polonaise Krystyna Guzik et Wierer qui aura été la seule "grande" à avoir dompté le vent. On peut noter la 5e place de la lettone Baiba Bendika, la 11e place de la japonaise Tachizaki et la belle 13e place de Célia Aymonier qui est passé du ski de fond au biathlon cet hiver. Pas de poursuite à Canmore, nous aurons directement les mass-start. Le vent, facteur important ce week-end. Chez les hommes, 1ere victoire de Dominik Windisch devant Benedikt Doll - tous deux à 4 fautes - et Quentin Fillon-Maillet 3e avec un 17/20. Visiblement, la petite italienne (1m60) Dorothea Wierer se plaît sur cette piste ! Elle remporte la mass-start haut la main en devançant les 2 premières au général : Marie Dorin-Habert et Gabriela Soukalova. Second relais mixte unique de la saison et magnifique victoire du duo Dorin-Habert/Fourcade, qui, avec seulement avec 4 pioches, devance de 45 secondes l’Autriche et de 55 la Norvège. 

Presque Isle

8e étape de la Coupe du Monde et dernière en Amérique du Nord. Les skieurs ont traversé d’ouest en est le continent pour se rendre dans le Maine à Presque Isle. Nous débutons de nouveau avec le sprint masculin où Johannes Thingnes Boe s’impose devant Anton Shipulin et Martin Fourcade. Présence à la 5e et 6e place des suisses Wiestner et Weger. Sur la poursuite, Martin Fourcade nous a fait son numéro de soliste ! Avec 2 tours de pénalité,  il devance "Mini Boe" de 24 secondes et Shipulin de 1 minute 11 ! Il met 2 minutes au 6e, Michal Slesingr. Chez elle, Susan Dunklee s’adjuge la seconde place, 1 seconde devant Guzik et 17 secondes derrière Soukalova, vainqueur du jour. Doublé pour Soukalova aux USA puisqu'elle gagne aussi la poursuite. Mäkäräinen et Dorin-Habert complètent le podium. Enfin ! 2e place et podium pour le relais masculin français sans Martin Fourcade. La Norvège gagne, l’Allemagne est 3e. Malgré 14 pioches et 1 tour de pénalité, c’est la République Tchèque de Soukalova qui gagne ce relais devant l’Ukraine et l’Allemagne. 

Oslo

Place aux championnats du monde ! C’est la magnifique colline d’Holmenkollen où le tremplin de saut à ski domine la piste et le pas de tir qui accueille les Mondiaux 2016 de biathlon. Bien évidemment, les norvégiens voudront briller à domicile. La 1ere course a lieu le jeudi 3 mars avec le relais mixte. Et quelle course... Le quatuor français Bescond/Dorin-Habert/Fillon-Maillet/Fourcade remporte le titre 4 secondes devant l’Allemagne et la Norvège. Course suivante : le sprint masculin. Nouvelle médaille d'or côté français ! Avec un 10/10, Martin Fourcade devient champion du monde du sprint devant l'inusable Ole Einar Bjoerndalen et ses 42 ans. L’ukrainien Sergey Semenov terminera 3e. Malgré un 17/20, il réalise le meilleur temps de ski pour terminer devant le trio Bjoerndalen, Svendsen, J.Boe. Jakov Fak est 5e, Simon Desthieux 6e. Martin Fourcade est donc également champion du monde de la poursuite. La première médaille norvégienne arrivera sur le sprint féminin. Tiril Eckhoff, auteur de la course parfaite, met 15 et 20 secondes à Dorin-Habert et Dahlmaier. Très belle 15e place de la chinoise Jialin Tang. 3 courses et 3 métal différent pour Marie Dorin-Habert. En effet, la lyonnaise prend la 3e place de la poursuite, Dorothea Wierer est seconde, Dahlmaier est championne du monde. La moisson continue pour l’Équipe de France et de quelle manière... Marie Dorin-Habert et Anais Bescond réalisent un 19/20 et des temps canons en ski ce qui leur permettent de glaner les deux premières places. Marie est championne du monde de l’individuel, Anais en argent a 12 secondes et Dahlmaier bronzée à 1 minute et 17 secondes. 7 médailles en 6 courses pour la France, on ne pouvait pas rêver mieux ! Lors de l’individuel masculin, Martin Fourcade obtient sa 4e médaille d’or en 4 courses, il bat le duo autrichien Landertinger/Eder d’une poignée de secondes. Auraient-elles pu faire mieux ? Oui, sans doute mais le niveau des norvégiennes, poussées par leur public, a été très élevé. Après un dernier tour haletant, la Norvège remporte le relais feminin des Mondiaux. La France est 2e et l’Allemagne 3e. Doublé sur le relais de la Norvège avec également la victoire chez les hommes. L’Allemagne est en argent, le Canada en bronze et première course sans médaille pour la France. Elle est bien la dame de ces Mondiaux ! 20/20 et nouvelle médaille d’or pour Marie Dorin-Habert. Derrière, Dahlmaier, Mäkäräinen et surtout Soukalova doivent se mordre les doigts avec une faute au tir. Le plus étonnant c’est que la tchèque - 4e ce jour-là - n’a jamais remportée de médaille mondial sur l’ensemble de sa carrière. Dernière course de ces championnats du monde : la mass-start masculine. Pour le plus grand bonheur des norvégiens et devant le roi de Norvège, Martin Fourcade ne réalise pas le Petit Chelem puisque c’est Johannes Boe qui remporte le titre, 3 secondes devant Martin et 6 secondes devant Bjoerndalen. La France termine en tête du classement des médailles avec 11 médailles dont 6 en or, la Norvège est seconde avec 7 médailles dont 4 en or.

Khanty-Mansisk

Pour la dernière étape de la saison, l’IBU a choisi le froid et le vent glacial de Sibérie. Direction Khanty-Mansisk pour les 6 dernières courses de la saison. Lors du sprint féminin, nous avons assisté à la victoire de Kaisa Mäkäräinen, grande perdante de la saison, Soukalova et Marte Olsbu complètent le podium. Au pied du podium nous avons retrouvé Justine Braisaz, 19 ans, qui a assisté à sa première cérémonie des fleurs et qui obtient son meilleur résultat en Coupe du Monde. Sur la poursuite, belle remontée de Marie Dorin-Habert qui échoue à une seconde et demie de Mäkäräinen, encore gagnante. Dorothea Wierer prend la 3e place. 1ere victoire de la bombe autrichienne Julian Eberhard, meilleur temps de ski et avec un 10/10, il devance les allemands Schempp et Peiffer. Pire résultat de la saison pour Martin Fourcade avec une 40e place, il a annoncé dans la foulée son forfait pour la poursuite. Simon Schempp remporte la dernière poursuite de la saison en devançant Johannes Boe et Erik Moindre. Julian Eberhard a disparu des écrans avec un très mauvais 12/20 au tir (18e). Malheureusement, cette course a été la dernière de la saison. En effet, les conditions météorologiques étaient trop mauvaises pour faire les mass-start puisque le vent de Khanty a notamment fait tombé un pylône sur le pas de tir. Saison terminée, place au bilan !

Bilan

Martin Fourcade remporte le gros globe de cristal avec 331 points d’avance sur son dauphin Johannes Boe. Il gagne aussi l’ensemble des petits globes de spécialité. Chez les femmes, Gabriela Soukalova remporte le gros globe 46 points devant Marie Dorin-Habert. Elle remporte aussi le petit globe du sprint, celui de la poursuite et également celui de la mass-start. Elle laisse seulement le globe de l’individuel à l’italienne Dorothea Wierer. 

Ce qu’on peut retenir de la saison, c’est l'émergence au plus haut niveau de Marie Dorin-Habert et Dorothea Wierer, l’ultra-domination de Martin Fourcade qui a dépassé le nombre de victoires en Coupe du Monde de la légende française Raphaël Poirée, le premier gros globe pour Gabriela Soukalova et la belle confirmation de Quentin Fillon-Maillet, 11e du général juste devant Ole Einar Bjoerndalen, toujours en forme a 42 ans. Rendez-vous pour la saison 2016-2017 qui débutera le 25 novembre prochain à Östersund en Suède, les championnats du monde auront lieu à Hochfilzen en Autriche à partir du 8 février et il y aura également le Test-Event de PyeongChang, 1 an avant les Jeux Olympiques coréen de 2018. Pour finir, le biathlon sera de retour en France en décembre 2017 avec une étape au Grand-Bornand, en Haute-Savoie.