Fourcade, Pinturault, Worley : la neige était bleu-blanc-rouge aujourd'hui

Les poursuites en biathlon et les géants en ski alpin ont fait brillé les français. Résumé !

Fourcade, Pinturault, Worley : la neige était bleu-blanc-rouge aujourd'hui
Martin Fourcade a remporté sa troisième victoire individuelle de la saison à Pokljuka.    Photo : europe1.fr

Fourcade a fait craqué tous ses adversaires

C'était entre les deux manches des géants de Val d'Isère et Sestrières, Martin Fourcade a remporté la poursuite de Pokljuka pour la première fois de sa carrière, la victoire s'est jouée sur le dernier tir. Vainqueur du sprint la veille, Martin Fouracde partait avec une dizaine de secondes d'avance sur Johannes Boe et Anton Shipulin tandis que Quentin Fillon-Maillet s'élançait cinquième à 27 secondes. Le russe Shipulin rejoint vite le français en tête et lors du premier tir les deux font 5/5 alors que Johannes Boe fait deux fautes. Shipulin et Fourcade ne se quitteront pas, faisant même des tirs extrêmements similaires. La stratégie du pyrénéen était de laisser Anton Shipulin faire son relais en début de parcours alors que lui arrivait devant sur le pas de tir pour lâcher la première balle en mettant la pression. Les deux étant à 15/15, il fallait faire le plein pour espérer gagner et la stratégie de Martin Fourcade marcha. Shipulin rate sa troisième balle, le français gère son tir et réalise le sans-faute et s'envole vers la victoire. Il déclarera qu'il a géré le dernier tour et qu'un repos s'imposait après ce week-end slovène. Derrière lui, Emil Svendsen prend la seconde place au sprint devant Anton Shipulin. Simon Desthieux termine 15e, Quentin Fillon-Maillet 20e.

Pinturault mate Hirscher

Nouvelle journée de course à Val d'Isère mais plus sur l'Oreiller-Killy, c'est sur la verglacée Face de Bellevarde que les skieurs ont couru le géant aujourd'hui. Trois français ouvraient le bal : Mathieu Faivre, vainqueur il y a 6 jours sur la O.K, Victor Muffat-Jeandet, qui a intégré le Top 7 et Alexis Pinturault, co-leader de la spécialité. La différence est criante, Alexis Pinturault se classe 1"60 et 1"63 devant Mathieu Faivre et Victor Muffat-Jeandet. Suit Marcel Hirscher dans le portillon de départ, l'autrichien est impuissant et est relégué à 67 centièmes de l'homme de Moutiers. Stefan Luitz, auteur de plusieurs podiums sur la Face, s'intercale entre les deux cadors du circuit à 6 dixièmes du français.

En deuxième manche, notons la nouvelle remontée d'Erik Read, dossard 50, et qui avait déjà fait la même remontée la semaine dernière sur la O.K. Il se classe finalement 8e. Au niveau des français, Cyprien Sarrazin se qualifie pour la première fois en seconde manche d'un géant avec le 19e temps. Après une grosse faute d'intérieur, Victor Muffat-Jeandet chutera et finira sa course dans les filets. Plus de peur que de mal, VMJ se relèvera cinq minutes plus tard. Nous arrivons vers le départ des premiers, le norvégien Henrik Kristoffersen est en tête mais Marcel Hirscher le devance pour 1"17 et met la pression sur Pinturault. Stefan Luitz ne réalisa pas la même manche et termina finalement 5e. Il ne reste que le français en haut et, justement, il réalise un haut parfait reprenant même du temps sur l'autrichien, il faiblissa un peu mais l'écart était trop grand. Alexis Pinturault remporte le géant de Val d'Isère 33 centièmes devant Marcel Hirscher alors que Kristoffersen monte sur la troisième marche du podium. Mathieu Faivre est 9e, Steve Missilier 12e.

Une heure après, Tessa Worley frappa à son tour

Le géant féminin était couru dans le Piémont, à la station olympique de Sestrières. En première manche, les écarts étaient minimes. Mikaela Shiffrin était en tête un centième devant la skieuse du Liechtenstein Tina Weirather et cinq centièmes devant Lara Gut et Tessa Worley, Sofia Goggia se plaçait elle à 12 centièmes de la jeune américaine. Les skieuses sont tellement proches les unes des autres que la 30e est seulement à 2"18 de Shiffrin, les remontées peuvent se faire en seconde manche.

Deux filles ont justement réalisé de grosses remontées. La suissesse de 20 ans, Mélanie Meillard termine finalement 10e et la française Coralie Frasse Sombet 13e, réalisant le quatrième temps de la seconde manche. Marta Bassino alors en tête, Sofia Goggia cartonne le temps de sa compatriote de 86 centièmes pour prendre la tête avant les quatre dernières skieuses. C'est au tour de Tessa Worley, qui réalise un temps stratosphérique sur le haut, elle perd sur le bas mais garde 15 centièmes sur la petite italienne. Derrière, Lara Gut est impuissante et se classe 3 dixièmes derrière la bornandine. Tina Weirather ne fait guère mieux et perd une seconde sur Tessa Worley, plus que Mikkaela Shiffrin dans le portillon. L'américaine n'est pas aussi tranchante que la française, elle perd beaucoup sur le haut puis fait une erreur dans le mur. Elle termine finalement 6e, Tessa Worley remporte son deuxième géant de suite après celui de Killington et augmente son avance au classement de la spécialité.

Quatrième pour un bout de spatule...

Dans la foulée de la victoire de Tessa Worley se disputait la poursuite féminine de Pokljuka. L'allemande Laura Dahlmaier a remporté hier le sprint devant la française de 20 ans Justine Braisaz, premier podium en Coupe du Monde. Seulement 4 secondes les séparaient au départ. Autre bonne performance française, Célia Aymonier avait pris la 9e place hier et Marie Dorin-Habert avait été décevante avec une 17e place. Laura Dahlmaier imprime un gros rythme dès le début et Justine Braisaz n'arrive pas à la rattraper avant le pas de tir. Ce premier tir fut un premier 5/5 pour Dahlmaier alors que la française rata une cible et se fait dépasser par plusieurs autres biathlètes, Marie Dorin-Habert commence doucment à remonter au classement.

Arrive bientôt le dernier tir et l'étau se resserre puisque six skieuses sont devant dont Dahlmaier, Makarainen ou encore Lisa Theresa Hauser la jeune autrichienne qui fait très bon début de saison. Mais sur le qutrième tir debout, seul Laura Dahlmaier réalise le 5/5 l'allemande s'envole vers le doublé, ici à Pokljuka, comme Martin Fourcade. Derrière, le podium n'est pas joué, Kaisa Makarainen est bien parti pour prendre la deuxième place grâce à son talent de skieuse mais pour la troisième place rien est fait. Marie Dorin-Habert revient comme une balle sur la tchèque Elena Puskarcikova mais les descentes sont dangereuses sur le parcours slovène et Dorin-Habert ne prend pas trop de risques et le type d'arrivée n'est pas non plus à son avantage. Arrive le sprint, la française se décale mais grâce à la descente à moins de 100 mètres de la ligne, la tchèque garde de la vitesse. La française échoue à un dixième du podium ou moins d'un demi-ski en comparaison, Justine Braisaz termine 7e et prend la quatrième place du classement général de la Coupe du Monde, Célia Aymonier est 13e, Anaïs Bescond et Chevalier marquent les derniers points à la 39e et 40e place.