Open d'Australie 2014 : la présentation

L'Open d'Australie commence demain (lundi), c'est donc l'occasion de revenir sur les favoris et éventuelles surprises de ce Grand Chelem. Qui gagnera le titre, qui créera la surprise ? On le saura à partir de lundi.

Open d'Australie 2014 : la présentation
La Rod Laver Arena, on va souvent la voir pendant ces deux semaines.

L'Open d'Australie commence demain. Le premier Grand Chelem de la saison va permettre aux joueurs de se jauger, et va nous permettre de connaître les forces en présence. Ce tournoi est avant tout l'occasion de glaner un nouveau titre, que ce soit pour Rafael Nadal, Novak Djokovic, ou tous les autres. On espère se régaler devant des matchs, qui sont souvent épiques dans ce tournoi. 

Le tableau 

http://www.ausopen.com/en_AU/scores/draws/ms/index.html

Le tirage au sort a eu lieu vendredi, et a été plutôt clément pour Novak Djokovic, qui n'aura à affronter "que" des joueurs à sa portée, sans réelle difficulté. Il affrontera Stanislas Wawrinka probablement en quart de finale, et David Ferrer ou Tomas Berdych seulement en demi-finale. Rafael Nadal et les Français n'ont pas été forcément gâtés : https://www.vavel.com/fr/tennis/atp/317491-nadal-servi-d-entree-les-bleus-pas-gate.html

Les favoris 

Novak Djokovic : le Serbe, qui remporte ce tournoi depuis 2011 maintenant (2011, 2012, 2013) est l'énorme favori de ce tournoi. En effet, cette surface est celle qui correspond le mieux à son jeu (plexichushion), et cela se sent sur ce tournoi depuis maintenant trois ans. Novak a dominé tout le monde sur cette surface, et part avec une énorme avance sur ses poursuivants. D'autant plus qu'il reste sur une très belle série de victoires, n'ayant pas perdu depuis l'US Open et ayant gagné Pékin, Shanghai, Paris-Bercy et le Masters de Londres. Sur dur extérieur, il est très difficile de battre le Serbe, et avec un tableau qui l'avantage en plus, il risque de parvenir jusqu'en finale sans avoir trop d'efforts à produire (Wawrinka ayant du mal en ce moment, Ferrer et Berdych trop faibles pour le battre). Il se place bien évidemment en grand favori du tournoi, et semble en très bonne position pour conserver son titre et ses 2.000 points. 

Rafael Nadal : Malgré sa récente déclaration sur les courts qu'il trouve "plus rapides" qu'auparavant, il se place quand même en favori du tournoi. L'ayant remporté en 2009, et ayant été finaliste en 2012 (une finale exceptionnelle contre Novak Djokovic), il connait bien les conditions de jeu particulières qui sont présentes à Melbourne (châleur notamment). Même s'il a souvent été victime de "surprises" ou d'éliminations précoces (quart de finale en 2010 et 2011 contre Andy Murray et David Ferrer, forfait la saison passée), son expérience lui permet de compenser, et il a remporté le dernier Grand Chelem de dur extérieur. Le numéro un mondial aura fort-à-faire, puisqu'il entamera son tournoi face au chouchou du public Bernard Tomic, très difficile à jouer à Melbourne. Il rencontrera Juan Martin Del Potro éventuellement en quart-de-finale, ce qui pourrait faire une nouvelle élimination précoce.

Andy Murray : Parmi les trois favoris du tournoi, c'est celui que l'on attend le moins. Cependant, c'est très possible qu'il aille loin dans ce tournoi, malgré son tableau également complexe (il devrait rencontrer Tsonga ou Federer en quart-de-finale) et sa méforme actuelle. Comme on le sait, Andy Murray est un joueur qui très rarement se rate sur les grands événements, et qui est mort de faim après son absence "chez lui" au Masters de Londres. Le Brittanique est un joueur également très habile sur plexicushion, qui a été en finale à trois reprises (2010, 2011, 2013), perdant trois fois, et qui a été en demi-finale à plusieurs reprises. Il peut certainement créer une mini-surprise en remportant le tournoi, mais pour cela, il faudrait un petit concours de circonstances en sa faveur. En espérant que sa blessure au dos ne le trahira plus pendant le tournoi. 

Des surprises à prévoir ? 

On le sait, depuis plusieurs mois voire plusieurs années, le big 3 mais surtout le big 2 semble intouchable. Rafael Nadal et Novak Djokovic se partagent tous les tournois, et il semble impossible de leur enlever "leurs précieux". Cependant, un Juan Martin Del Potro peut créer la surprise, de même qu'un Roger Federer (même si le Suisse semble incapable de tenir deux semaines au top). Du côté des jeunes surprises, un Grigor Dimitrov pourrait aller loin, si son physique le lui permet, ou alors un Milos Raonic. Cependant au niveau des jeunes pousses, il est difficile de voir une porte s'entrouvrir, sauf éventuellement pour un Bernard Tomic, quand on connait les difficultés habituelles qu'a Rafael Nadal à rentrer dans ses tournois (Darcis, Rosol, Isner peuvent en témoigner). Même les reliques de Lleyton Hewitt ne sont plus trop attendues sur la Rod Laver Arena. 

Nos Frenchies 

Les Français peuvent-ils accrocher quelque chose dans ce tournoi ? Une demie pour Richard Gasquet ou Jo-Wilfried Tsonga, voir une petite deuxième semaine pour Gaël Monfils ? Cela semble difficile à dire. Du moins pour Gilles Simon, difficile pour lui d'aller loin, quand on sait qu'il est au bord du forfait, et que si seulement il pouvait jouer, il ne serait pas à 100% de ses moyens. Pour Jo-Wilfried Tsonga, il faudra battre Roger Federer et Andy Murray pour se hisser en demi-finale, on le sait porteur de talent, mais à ce point est-ce possible ? Tandis que pour que Gaël Monfils se hisse en deuxième semaine, il lui faudra battre Ryan Harrison (au premier tour) puis surtout Rafael Nadal au troisième tour. Kenny De Schepper, Lucas Pouille, Vincent Millot peuvent espérer un second tour, tandis qu'on aura un duel franco-français, entre "Richie" et David Guez. Que nos Français nous régalent... ! 

Et demain ? 

Demain, on aura le droit à la partie basse du tableau : Lukas Lacko va affronter le mur Novak Djokovic, David Ferrer va affronter l'illustre inconnu Alejandro Gonzalez. Le programme complet est sur le site officiel de "l'Aussie Open" : http://www.ausopen.com/en_AU/scores/schedule/

Bon tournoi à tous (surtout aux Français), espérons voir un gros spectacle !