Barcelone : La fin d'un règne

La belle victoire de Kei Nishikori à Barcelone, les belles surprises de la semaine dont Stéphane Robert et Jesse Huta-Galung. Retour sur cette nouvelle semaine de tennis en Catalogne qui a vu la fin du règne de Rafael Nadal et du tennis espagnol.

Barcelone : La fin d'un règne
via tennisworldusa.org

Le japonnais de 24 ans a su profiter d'un tableau dense mais rapidement privé de David Ferrer méconnaissable contre le russe Teymuraz Gabashvili, ce joueur 55ème au classement et au palmarès vierge à 28 ans contre qui "le poux" n'avait jamais concédé le moindre set sur les 2 premiéres confrontations (seulement 9 jeux concédés). Plus inquiétant que ce probable coup de mou du valencian, le coup de la panne de son compatriote Rafael Nadal probablement encore gêné au dos (blessure qu'il traine depuis sa finale perdue à Melbourne contre Stanislas Wawrinka). Le taureau de Manacor semble ne plus faire aussi peur qu'avant à ses adversaires et à l'instar du vaudois c'est un autre revers à une main surpuissant qui a eu raison de l'octuple tenant du titre en Catalogne: celui de Nicolas Almagro. Tout comme Wawrinka, Almagro restait sur un 0-10 dans les confrontations contre son compatriote: une série qui a bien failli continuer puisque le premier set tourne à l'avantage du n°1 mondial 6/2. C'était sans compter sur l'opiniatreté du murcian, finaliste malheureux à Houston battu par Verdasco, contre qui il a pris sa revanche au 3ème tour. Le 2ème set est serré et s'achève au tie-break et c'est Almagro qui prend le dessus grâce à sa force de frappe, la tendance sera la même dans le dernier set oû Almagra parviendra même à breaker son adversaire pour l'emporter 2/6 7/6(5) 6/4.

Mais comme après tout exploit il faut confirmer ce que Almagro n'a pas su faire. La faute a un joueur méconnu du grand public: le colombien Santiago Giraldo 26 ans et 65ème mondial. Le colombien a notamment profité des abandons de Fabio Fognini alors qu'il menait 6-0 4-0 aprés seulement 37' au 2ème tour puis  de l'allemand Philipp Kohlschreiber en 1/4 de finale à 6/4 4/3. Son véritable fait d'arme cette semaine sera donc cette belle victoire en demi-finale sur un Nicolas Almagro visiblement encore sur un nuage aprés son exploit retentissant de la veille. Mais comme le murcian, il ne parviendra pas à confirmer son exploit. Kei Nishikori pourtant spécialiste des surfaces rapides ne fera qu'une bouchée du malheureux colombien 6/2 6/2 en seulement 73'. Le Japonais aura su profiter d'un tableau clément, en raison de sa tête de série 4 notamment, mais également grâce à l'abandon de Benoit Paire (n°16). Seul l'espagnol Roberta Bautista-Agut aura réussi à prendre un set au japonais (6/1 4/6 6/3 au 2ème tour), performance que ni le croate Marin Cilic fessé 6/1 6/3 en 1/4 ni le letton Ernests Gulbis dominé 6/1 6/4 en 1/2 ne seront parvenu à réaliser. Le japonais remporte son 5ème trophée, le premier sur terre et surtout son 3ème ATP 500.

 

Du côté des bleus:

L'inquiétude Benoit Paire: 

Absent depuis sa défaite au 3ème tour de l'US Open en raison d'une blessure à un genou, l'avignonnais était revenu à la compétition il y a 2 semaines à Casablanca. Tête de série n°16 en Catalogne il ne fera pas long feu puisque dès son entrée en lice au deuxième tour il sera contraint à l'abandon à 6/4 5/1 en sa défaveur face au kazakh Golubev. La faute a un genou récalcitrant qui fait craindre une deuxiéme partie de saison blanche à son entraineur Lionel Zimbler.

Kenny De Schepper renoue avec la vitoire:

Le géant bordelais qui ne comptait qu'une seule victoire cette saison (contre le chinois Wu au 1er tour de l'AO) a fait respecter la logique contre le turque Ilhan 6/3 7/5 avant de proposer une belle opposition à Fernando Verdasco. De bonne augure avant de défendre ses 180 points acquis du côté de Wimbledon dans quelques semaines.

Stéphane Robert lucky-loser:

Déja repêché à Melbourne, le français de 33 ans avait atteint les 16èmes de finale battu en 4 manches par Andy Murray. Bis repetita cette semaine sur l'ocre catalane mais cette fois-ci en double. Associé au néerlandais Jesse Huta-Galung, ils profitent du forfait des jumeaux Bob et Mike Bryan pour intégrer le tableau de l'épreuve. Les deux compères viendront à bout des vétérans Daniel Nestor et Nenad Zimonjic (77 ans à eux deux) 6/3 6/3 en moins d'une heure pour inaugurer leurs palmarés. Stéphane Robert intégrera le top 100 en double pour la premiére fois cette semaine.