La Grande-Bretagne double la mise

Aujourd'hui, les frères Murray ont rapporté 1 point crucial à la Grande-Bretagne en battant la paire Tsonga-Mahut 4-6, 6-3, 7-6, 6-1.

La Grande-Bretagne double la mise
Andy Murray (AFP)

Britanniques et Français s'étaient quittés hier sur une victoire chacune dans les deux simples de la journée. Simon vainceur de James Ward et Murray tombeur de Tsonga avaient tous les deux rapportés 1 point à leur pays. C'était donc avec une certaine pression que la paire britannique - composé de Jamie et Andy Murray - et le duo français Tsonga-Mahut s'opposaient sous le soleil du court du Queen's à Londres.

Début de match français

Le début de match est français. Soutenu par un millier de supporter vêtu de bleu, Jo-Wilfried Tsonga et Nicolas Mahut break d'entrée le duo Ecossais. Quelques peu tendus par la pression, le duo des frères Murray laisse filer le premier set en faveur des deux Français, solides sur leurs mises en jeu. 6-4 pour la France. Le second set prend une autre tournure. Avec un Jamie Murray solide au filet, la Grande-Bretagne break les Français à 3-1 grace à un challenge utilisé au moment opportun. Portés par les milliers de Britaniques, les frères Murray égalise à 1 set partout, 6-3.

Un tie-break décisif

Dos à dos, les deux camps n'offrent aucune possiblilité de break dans la 3eme manche. Les deux pays se dirigent vers le tie-break. À partir de là, la Grande Bretagne ne tremble pas pour concrétiser leur première balle de set. A 6 points à 5 sur le service français, Andy retourne parfaitement et contraint Tsonga à la faute. 4-6, 6-3 et donc 7-6.

Le dernier set n'est que balade de santé pour la paire britannique. 4-0 rapidemment, les frères Murray font face à des Français peu inspirés. À 5-1, la France se réveille, mais trop tard. Après un smash de Jamie Murray, la Grande Bretagne remporte le double 4-6, 6-3, 7-6, 6-1 et passe devant la France, 2-1.

Un sans-faute ou l'élimination

Il reste désormais 2 matchs aux Français, contraints au sans faute, pour pouvoir renverser la vapeur. Pour cela il faudra passer par la muraille Murray. Si Richard Gasquet souhaite réaliser l'exploit après sa demi-finale à Wimbledon il y a moins d'une semaine, ce sera le moment idouane. Au meilleur de sa forme sur gazon, "Richie" aura désormais tout un pays derrière lui. A voir désormais si le poids de la pression et de la fatigue ne sera pas trop lourd pour battre le numéro 3 mondial chez lui, en Grande-Bretagne.