Tsonga impuissant, Djokovic impressionne

Dans l’air frais monégasque, les demies du tournoi de Monte Carlo opposaient trois habitués et un invité. Rafael Nadal a rencontré quelques difficultés pour se défaire de Jo-Wilfried Tsonga. Dans l’autre rencontre, Novak Djokovic se mesurait à Fabio Fognini, qui jouait sa première demie en Masters.

Tsonga impuissant, Djokovic impressionne
Rafael Nadal, victorieux samedi en demi-finale du Masters 1000 de Monte Carlo (Crédit photo : L'Equipe)

L’ogre de l’ocre a mangé du Manceau

Après son quart de finale difficile face à un Dimitrov qui lui a donné du fil à retordre, Nadal avait besoin de se rassurer. Et l’étape Tsonga n’était pas un cadeau. Mais le Français a nettement manqué de constance dans le jeu. Il a réalisé une bonne entame de match en remportant ses jeux de service et en se procurant même une balle de break, qu’il n’a pas convertie. L’Espagnol, lui, n’a pas laissé passer l’occasion quand elle s’est présentée et a bouclé la première manche 6-3. Dans la deuxième manche, c’est Rafa qui enchaîne jusqu’à 5-1. Et là, peut-être que l’enjeu d’une neuvième finale de suite à Monte Carlo l’a rattrapé. Tsonga a réalisé un final tonitruant en sauvant notamment 3 balles de match et en débreakant dans la foulée (5-5). Mais au tie break, le Majorquin a fait le boulot au moment où il fallait pour assoir sa domination. Il jouera dimanche pour défendre son titre sur la terre monégasque.

Le Djokovic express a fait escale à Monte Carlo

Les préoccupations de Nole pour sa cheville ? Oubliées. Avec la performance du Djoker ce samedi, nul doute qu’il est prêt pour prendre sa revanche. Quelque peu humilié l’an dernier face au même Nadal en finale de ce même Masters (6-3, 6-1), Djokovic aura à cœur de bien faire cette fois, pour cette première confrontation avec l’Espagnol depuis la finale de Roland Garros l’an dernier, remportée par ce dernier. Son adversaire du jour, Fabio Fognini, n’a pas existé dans cette demi-finale. Totalement dépassé par la taille de l’événement et diminué à cause d’une blessure au tibia, l’Italien n’a pas résisté longtemps aux assauts du Serbe, qui monte en puissance dans ce tournoi. Il scellait le match en 52 minutes à peine (6-2, 6-1).

On aura donc droit à une finale de prestige pour un tournoi de prestige. Nadal veut conquérir son neuvième titre consécutif à Monte Carlo, tandis que Djokovic entrera sur le court le couteau entre les dents et une motivation démesurée, après les doutes physiques du début de semaine. Pour les deux hommes, ce match est un défi de taille qu’ils sont prêts à relever.