Federer mord la poussière, Nadal prêt pour Roland-Garros

C'était une finale classique : Federer, tombeur de Benoit Paire en demi-finale non sans difficulté (7-6/6-4), face à Nadal "l'ogre de l'ocre", facilement débarrassé de Berdych au tour précédent (6-2/6-4). L'Espagnol a confirmé aujourd'hui son actuelle domination sur sa surface de prédilection en balayant son rival : 6-1/6-3.

Federer mord la poussière, Nadal prêt pour Roland-Garros
En seulement 1h08, Rafa a remporté son septième titre à Rome. (photo : eurosport.fr)
Rafael Nadal
2
0
Roger Federer
En seulement 1h08, Rafa a remporté son septième titre à Rome. (photo : eurosport.fr)

On imaginait cet affrontement plus serré, à seulement une grosse semaine de Roland-Garros, les deux principaux favoris (hormis Djokovic) se disputaient le titre du Masters 1000 de Rome.

Mais Rafaël Nadal en a décidé autrement, lui qui monte en puissance depuis son retour sur les cours :  il s'adjuge le premier set 6-1 en seulement vingt-huit minutes de jeu. 

Federer a beau être l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du tennis, il ne peut rivaliser face à l'aisance de l'Espagnol sur terre battue, après avoir été mené 5-1, le Suisse dé-break et revient à 5-3. Mais Rafa ne laisse pas filer sa chance et garde le match en main et profite de nombreuses fautes directes de son adversaire (32 au total, beaucoup trop à l'approche du tournoi majeur Porte d'Auteil). Le Suisse concède sa plus grosse défaite depuis Avril 2002 (il s'était alors incliné face à David Nalbandian 2-6/1-6 à Monte-Carlo)
 
Il s'impose 6-3 dans la deuxième manche et remporte son troisième tournoi consécutif (après Barcelone et Madrid), il était arrivé également arrivé en finale à Monte-Carlo. Ses bonnes prestations sont de bon augure pour Roland-Garros, malgré un jeu très physique qui lui coûte physiquement, il reste le maître incontesté sur la "terre".