Benoît perd et retombe dans ses travers

En s'inclinant en 4 sets (6-3, 6-7, 6-4, 6-1) face à Kei Nishikori, Benoît Paire a mis un terme à son beau parcours à Roland-Garros et a retrouvé ses vieux travers qu'il s'était efforcé à cacher ces derniers mois.

Benoît perd et retombe dans ses travers
C'est fini pour Benoît Paire, tête de série n°24. (Crédits : FFT)
Benoît Paire
1 3
K. Nishikori

Une raquette de cassée, une échauffourée avec l'arbitre, Benoît Paire a mal joué et s'est énervé aujourd'hui sur le court Suzanne Lenglen. Ne jouant pas comme d'habitude, perdant son sang-froid, Benoît Paire s'est compliqué le match tout seul. Face à lui, Kei Nishikori restait calme et faisait jouer sa vitesse sur les amorties du Français.

Le match avait débuté entre deux joueurs détendus. Mais Benoît Paire n'était pas décisif sur son service (66% des sevices étaient fautes) et Nishikori là dans les points important. Un premier set donc dans la poche du Japonais (6-4). Puis Benoît Paire a commencé à s'énerver, à déjouer. Et malgré un set finalement remporté au tie-break (7-6), l'Avignonnais a cassé une raquette et reçu un point de penalité sur une balle de set pour un coaching. Grosse colère du Tricolore qui s'est emporté contre l'arbitre puis son superviseur avant d'enfoncer le clou en conférence de presse : "Je ne pense pas que l'arbitre aurai accordé ce point de pénalité à un moment si important à un joueur du Top 5". Le mal était fait. Les deux derniers sets iront dans la poche du Japonais (6-4, 6-1). 43% de premières balles au service, 64 fautes directes, c'était beaucoup trop pour espérer se qualifier.

Outre ce match trés mal joué pour la tête de série n°24, il faudra retenir son bon tournoi, sa progression constante et sa marge énorme. Il aura reçu les compliments de Roger Federer et Rafael Nadal. L'année prochaine, Benoît Paire pourrait faire trés mal. D'ici là, il y aura la saison sur gazon. Et elle commence dans les prochains jours.